Knauf AMF investit 1 million d’euros à Dreux

Knauf AMF investit 1 million d’euros à Dreux

Le groupe allemand, Knauf AMF, spécialiste des plafonds acoustiques, a investi 1 million d’euros pour ses lignes de production dans son usine française.



L’ambition de Knauf AMF, spécialiste des solutions pour plafonds modulaires, de prendre la première place du marché français dans le domaine des plafonds acoustiques remonte à quelques années.

 

« En effet, en décembre 2012, le groupe allemand rachète le site de Dreux dans l’Eure-et-Loire (28) afin de croitre de manière très forte, à la fois par l’innovation mais aussi par l’acquisition de sociétés sur le territoire français », explique Niels-Christian Havsteen, directeur général de Knauf AMF France. Avant cette date, Knauf AMF possédait déjà une société en France qui regroupait une équipe purement commerciale.

 

Situé dans une zone industrielle à 37 kilomètres de Chartres (28), le site de Dreux qui s’étend sur un terrain de 35 000 m2 comprenant 8500 m2 de bâtiments couverts (500 m2 de locaux administratifs, 4000 m2 pour la production et 4000 m2 de stockage) affiche un chiffre d’affaires de 27 millions d’euros et emploie 60 salariés.

 

Ossatures métalliques pour plafonds suspendus

 

« Ici, sont produits les ossatures métalliques pour plafonds suspendus, à destination majoritairement de la France », souligne le DG. Tous les produits qui s’adressent aux architectes, artisans poseurs, plafistes… sont distribués à travers un réseau de distribution spécialisée.

 

Deux ans après l’acquisition, afin de renforcer sa présence, le groupe allemand annonce l'investissement de 1 million d'euros dans son site français de Dreux, avec l’automatisation de deux de ses lignes de production.

 

Et ce malgré une situation quelque peu morose du marché, comme le souligne Niels-Christian Havsteen, « nous sommes sur un marché qui depuis quelques années tend à la baisse d’environ 5%, mais nous commençons à entrevoir une légère sortie de crise pour 2016, et une légère reprise devrait se faire sentir vers le 1er trimestre 2017. Je pense que le pire est dernière nous ».

 

Deux lignes de production concernées

 

L’investissement concerne principalement la robotisation des opérations de conditionnement, « car il devenait nécessaire de réduire le port de charges pour les opérateurs et d’améliorer la mise sous paquet et la palettisation », souligne Jean-Luc Lelay, responsable de la production de Dreux.

 

Et de préciser, que 45% de la quantité d’ossatures était automatisée en sortie d’usine, il y a seulement un an. « Aujourd’hui, nous sommes à 75% de la quantité en mètre linéaire qui ne passe plus dans les mains des opérateurs », souligne fièrement ce dernier. Cet investissement va également réduire le risque de TMS, certains postes comptaient une manipulation d’environ 500 kg/heure.

 

La première machine concerne la production de nombreux profilés d’entretoises mesurant entre 0,60 et 2 mètres. « Avant, il y avait beaucoup de manutention pour mettre les entretoises dans les cartons, aujourd’hui, la machine fait tout ou presque, la seule manipulation qui incombe à l’opérateur est celle de placer le carton d’emballage d’un poids de 500 grammes », explique Jean-Luc Lelay.

 

L’autre ligne de production concerne la fabrication des porteurs (profilés principaux d’une longueur de 3,70 m) qui compte 7 références majeures. Sur cette ligne, « deux opérateurs étaient constamment présents, leur travail se résumait à faire du packaging. Maintenant, un robot fait le travail de deux personnes », ajoute Jean-Luc Lelay. Ce dernier ajoute qu’avec l’apparition de ces nouvelles lignes de production, aucun licenciement n’a été fait, « il n’y a eu que des départs à la retraite ».

 

De nouvelles solutions acoustiques

 

La société a également annoncé le lancement de AMF Topiq, sur le segment des dalles "Soft" (laine minérale), qui est constituée de panneaux en laine de roche revêtue d'un voile non-tissé. Pour une meilleure finition, ces derniers sont peints sur les bords ainsi que sur la partie visible de la dalle.

 

Les produits séduisent par leur légèreté, une manipulation facile et une absorption maximum du son avec une densité du produit et une hauteur de suspension peu élevée. « Cette complémentarité de notre offre commerciale, permet à l'entreprise de répondre à toutes les demandes », précise Niels-Christian Havsteen, directeur général de Knauf AMF France.

 

Enfin, Knauf AMF souhaite se positionner sur le marché du plafond métallique comme un expert reconnu, et pour ce faire, intègre la nouvelle marque AMF Mondena. Cette gamme de produits s’étend du système standard 600 x 600, à la solution individuelle spécialisée, en passant par le bac auto-portant. Knauf AMF lance sa propre ligne de produits pour plafonds métalliques avec 19 modèles de perforation différents et un large éventail de couleurs RAL.

 



Source : batirama.com / Aude Mourtalier

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1208 votants)
Oui
Non
 

Boutique



La pathologie des façades