Accessibilité : des logements adaptés à l’avancée en âge

Accessibilité : des logements adaptés à l’avancée en âge

A Tiercé, près d’Angers (49), un constructeur de maisons individuelles a livré un programme de 7 maisons de ville conçues en tenant compte du vieillissement de ses occupants.




Outre le parti pris architectural, résolument moderne dans un lotissement aux maisons traditionnelles, ce qui frappe en premier, c’est la conception R+1 de ces maisons de ville. Un étage desservi par un… escalier.

 

Benoit Chailleux, l’architecte de l’opération (cabinet CHED), assume : « J’avais à cœur de ne pas construire une résidence pour vieux, leur offrir un cadre de vie agréable en levant les freins psychologiques. L’étage permet d’aménager une chambre d’amis pour recevoir les enfants, les petits enfants et le moment venu, une aide à domicile. » Cette approche "la plus humaine possible", Stéphane Landemaine y a travaillé pendant près de 20 ans.

 

 

A la tête de l’Atelier Logémaine, une société de construction de maisons individuelles installée à Angers, il a pu concrétiser son projet avec l’appui de la mairie de Tiercé qui l’a aidé à obtenir un terrain dans ce lotissement près du centre bourg. « Pour mener à bien ce programme, nous nous sommes concentrés sur 3 grandes intentions.

 

Concevoir des logements faciles à vivre qui s’adapteraient à la perte d’autonomie, le tout dans une démarche environnementale. » Pari réussi. Aucune connotation sénior, pas même parmi les occupants puisque les heureux propriétaires ou locataires de ces maisons jumelées forment une belle communauté intergénérationnelle.

 

Aménagements sur mesure

 

La prise en compte des normes PMR est belle et bien réelle même si elle ne saute pas aux yeux. « Nous voulions soustraire les occupants à toute contrainte liée à un environnement inadapté », confie Stéphane Landemaine.

 

 

Le rez-de-chaussée est entièrement accessible, les portes sont équipées de seuils spécifiques, les poignées des menuiseries ont été installées à une hauteur prédéfinie, les portes intérieures coulissent, l’éclairage est automatisé, les volets roulants bénéficient d’une gestion crépusculaire, la salle d’eau est équipée d’une douche à l’italienne…

 

Dans la cuisine, le four a été encastré de façon à être accessible à une personne en fauteuil. De même, les éléments bas de sous l’évier peuvent être retirés. Tout a été pensé pour que les occupants des logements puissent rester à domicile lorsqu’ils seront en perte d’autonomie.

 

Les plaques de plâtre de la salle d’eau ont même été doublé en OSB afin de pouvoir installer des barres de relevage. Une astuce invisible pour l’instant mais qui permettra de fixer solidement ces équipements le moment venu.

 

 

Un concept primé et amené à se développer

 

Toutes électriques, ces maisons ont reçu deux labels Promotelec. « Nous avons décelé ce projet très tôt, confie Albert le Calvez, directeur de région Nord-Ouest Promotelec. La transition énergétique, c’est bien mais il est temps de prendre en compte aussi la transition démographique que nous vivons. »

 

Avec ce programme, Logemaine s’est engagé sur deux options : Bbio et habitat adapté à chacun. Sur le plan énergétique, chaque maison affiche un coefficient Bbio -50% par rapport aux exigences de la RT 2012. Les charges énergétiques mensuelles s’élèvent à 19 euros pour le chauffage et à 2 euros pour l’eau chaude sanitaire.

 

Autre distinction, le prix maison de constructeur dans la ville, décerné lors du challenge des maisons de l’année 2015 par l’Union des Maisons Françaises (UMF). Séduisant, le concept pourrait bien se développer.

 

Logémaine a organisé un week end portes ouvertes à Tiercé afin de promouvoir son programme auprès des élus des communes de la région, des bailleurs sociaux et des particuliers qui pourraient être intéressés pour investir.

 

Source : batirama.com / Céline Jappé

 

Le chantier en chiffres

  • 200 000 euros : cout moyen d’une maison en accession (bâti et foncier)
  • 85 à 105 m2 : surface habitable
  • 12 mois : durée des travaux
  • 7 : nombre de maisons
  • 630 euros : loyer moyen (plafonné)

 

 

Encadré 1

« Rompre l’isolement »

 

Michèle Delépine a été la première propriétaire occupante de ce programme de 7 maisons. A 64 ans, elle vivait seule depuis le décès de son mari, dans une grande maison en campagne. « Je cherchais à me rapprocher de Tiercé, ma ville natale. Je n’ai pas de permis de conduire, il me fallait donc commerces et services accessibles à pieds.

 

Mon frère vit ici, ma mère aussi. C’est un grand changement pour moi mais je voulais lutter contre l’isolement, tout en pensant à mes vieux jours. » Cette petite maison en duplex avec jardin l’a tout de suite séduite.

 

« Je ne me voyais pas en appartement, j’avais besoin d’un espace extérieur. J’aime m’occuper du jardin, des fleurs. J’ai acheté cette maison en pensant que ce serait la dernière. Ma chambre est au rez-de-chaussée avec la salle de bain accessible juste à côté. La pièce de vie est spacieuse avec cuisine ouverte. C’est très calme, je me sens bien. Et je sais que si un jour, je perds en autonomie, je pourrais rester ici. »

 

 

Michèle Delépine entourée de l’architecte Benoit Chailleux (à gauche) et de Stéphane Landemaine.

 

 

Un plombier engagé

 

Didier Lézé dirige la SARL Lézé Energies à Champigné (49) qui compte une secrétaire et 9 techniciens. Entreprise spécialisée dans les travaux de plomberie, chauffage, électricité et aérothermie, Lézé Energies travaille souvent avec le Cmiste Logémaine qui sous-traite tous les travaux à des artisans indépendants.

 

« Nous avons travaillé bien en maont sur ce projet, confie le chef d’entreprise. Pendant un an, nous avons cherché les meilleurs partenaires industriels avec l’aide du responsable de la prescription de PLS (coopérative d’achat membre de l’ORCAB, ndlr).

 

Aldès pour le ballon thermodynamique, Deléage pour le plancher chauffant, Delta Dore pour le système de régulation et de gestion des automatismes, Legrand pour l’appareillage électrique*. Les équipements sont hauts de gamme et très performants. La domotique offre de nombreuses possibilités. Nous avons prévu des réserves pour une future gestion filaire ou radio.

 

Par exemple, s’il faut installer une caméra pour surveiller à distance l’intérieur de la maison, il y aura juste une caméra à installer. » Sensibilisé au maintien à domicile des personnes âgées (son père est atteint de la maladie de Parkinson), Didier Lézé parle de ce projet avec conviction.

 

« Nous réalisons entre 2 à 3 chantiers de mise en accessibilité de salle de bain par mois, affirme t-il. Le marché de l’accessibilité est important et il va forcément se développer. » Lui aussi espère bien que le programme Logémaine fasse des émules dans la région.

 

 

  1. * les autres partenaires sont : Velux, Bouyer-Leroux, EDF, Weber, Kline et le bureau d’étude ETC

 

 

 

Tiercé, une commune exemplaire

André Seguin, maire de Tiercé depuis 2008 a salué l’initiative de Logémaine et l’a soutenue. « Ce projet est parfaitement en adéquation avec notre PLU Grenelle. C’est une initiative 100% privée mais la mairie a joué les médiateurs lorsqu’il a fallu. »

 

En soutenant ce projet, l’édile s’est notamment exposé à quelques reproches de ses administrés liés au parti pris architectural. « Je leur ai répondu que nous vivions une vraie révolution culturelle en matière d’urbanisme », s’amuse t-il.

 

La commune de Tiercé compte 4500 habitants. Elle abrite déjà un établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), un foyer-logement et une structure d’accueil pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

 


 

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (33 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
DarkFighterX