MaPrimeAdapt’, comment les artisans peuvent-ils se saisir du nouveau dispositif ?

Corine Postel : à la Capeb, de plus en plus d’artisans se forment pour répondre au marché qui s'ouvre avec Ma Prime Adapt'

Avec le nouveau dispositif d'aide à la rénovation MaPrimeAdapt', de nouvelles opportunités de chantiers de mise en accessibilité s'ouvrent aux entreprises qualifiées.




Photo : Corine Postel : "A la Capeb, de plus en plus d’artisans se forment pour répondre au marché qui s'ouvre avec Ma Prime Adapt'".

 

Dans le cadre du plan de lutte contre les chutes des personnes âgées, lancé en janvier 2022 par le ministère des Solidarités et de la Santé, MaPrimeAdapt’ doit renforcer le maintien à domicile en facilitant les démarches pour adapter les logements au vieillissement de la population*. Le nouveau dispositif fusionne les trois aides financières qui existaient pour l’adaptation des logements à la perte d’autonomie (aides des caisses de retraite, "Habiter facile" et l’APA).

 

Le budget alloué est de 1,5 milliard d’euros, avec pour objectif d’adapter 680.000 logements d’ici 2032 : une adaptation globale à définir avec l’accompagnement obligatoire par un assistant à maître d’ouvrage apte à anticiper l’évolution des capacités des personnes demandeuses, et qui doit aussi aider au montage du dossier.

 

MaPrimeAdapt’ concerne les foyers à revenus modestes et très modestes, pour les plus de 60 ans souffrant d’une perte d’autonomie précoce et les plus de 70 ans, quel que soit leur niveau de perte d’autonomie. Elle ne sera efficace que si elle est liée à un traitement rapide des dossiers, à la garantie de l’intervention d’un professionnel compétent et à la délivrance d’un certificat de conformité en fin de travaux.

 

*les plus de 65 ans augmenteront de 2,4 millions d’ici à 2030. Il est urgent d’agir pour prévenir leurs chutes, responsables de plus de 100.000 hospitalisations et plus de 10.000 décès chaque année, et qui coûtent à la collectivité 2 milliards d’euros, dont 1,5 milliard à l’Assurance Maladie.

 

Nous avons interrogé Corine Postel, première vice-présidente en charge des affaires sociales à la Capeb, trésorière de Handibat Développement, association de la Capeb gérant les marques Handibat et Silverbat pour tous types de travaux liés au confort d’usage, le maintien à domicile et l’accessibilité de l’habitat.

 

Batirama : Comment appréhendez-vous Ma Prime Adapt’, qui est entrée en vigueur au début de ce mois ?

 

Corine Postel : Inspiré de MaPrimeRénov, ce mécanisme de financement doit impérativement être plus simple à utiliser ; d’autant plus que le dispositif s’adresse à des personnes d’un certain âge, qui doivent pouvoir s’en emparer. Le principe d’une aide unique et d’un guichet unique est une bonne nouvelle, si cela fonctionne, car nous avons déjà connu des échecs dans la pratique du guichet unique… L’avenir dira si l’Anah, l’intervenant unique, est réactive et si les délais de versement des aides ne posent pas les problèmes inadmissibles que l’on a connus avec MaPrimeRenov’.

 

Batirama : Comment éviter les fraudes et les effets d’aubaine qui ne manquent pas d’intervenir à chaque nouveau dispositif d’aide publique ?

 

Corine Postel : L’accessibilité est depuis longtemps un thème traité par la Capeb, qui demande une valorisation des marques existantes. Notre marque Handibat et sa déclinaison Silverbat existent depuis 20 ans. Suivre la formation nécessaire pour l’acquisition des marques est un moyen que nous estimons efficace pour fiabiliser le dispositif. La formation se fait en présentiel, dans les départements, avec un enseignement de base sur deux jours, suivi de divers modules spécialisés ERP, habitat, domotique, etc. Elle est très complète, avec des mises en situation, et insiste sur le respect des besoins et demandes des personnes âgées. Tous les ans, les artisans doivent renouveler l’accès à la marque en donnant des références des chantiers réalisés. Les dossiers sont examinés par une commission composée d’acteurs locaux qui connaissent les entreprises.

 

Batirama : Y aura-t-il suffisamment de professionnels formés pour répondre aux demandes, qui risquent d’affluer ?

 

Les artisans titulaires Handibat sont déjà 2.000 à travailler. Depuis cinq ans, nous recevons 300 références de chantier venant de la France entière. 52 % proviennent de plombiers chauffagistes pour des salles de bains. 80 % des 300 références de chantier représentent un panel de travaux de 7 à 8.000 euros.

 

Par ailleurs, 10.000 personnes se sont formées depuis que Handibat existe. Elles peuvent demander leur labellisation, ce qui est une question administrative vite réglée. Donc le potentiel d’artisans formés est là pour répondre aux besoins. Nous avons demandé qu’un annuaire des professionnels qualifiés soit mis à la disposition des demandeurs sur le site de l’Anah.

 

Batirama : Quel est le marché potentiel de cette activité de mise en accessibilité des logements ?

 

Il est énorme : seulement 6 % des logements sont adaptés aux personnes à mobilité réduite, handicapées ou âgées. Un sondage montre que 90 % des personnes souhaitent vieillir chez elles. Le gouvernement vise 250.000 logements d’ici 2027 ; que ce soient des professionnels labellisés qui se chargent des travaux est un gage de sérieux, de qualité et de fiabilité. La demande de formation a augmenté dans les derniers mois de l’année 2023. La Capeb a communiqué sur cette opportunité de regain d’activité et continue de le faire. Artisans, formez-vous !

 

Source : batirama.com/ Emmanuelle Jeanson

L'auteur de cet article

photo auteur Emmanuelle JEANSON
Collaboratrice de longue date de Batirama, elle est journaliste indépendante dans la presse pro du bâtiment et de l’énergie depuis ses débuts dans le métier (qui remontent à la dernière décennie du siècle dernier !). Ses sujets de prédilection : tout ce qui contribue à une construction plus soutenable ; les techniques anciennes remises au goût du jour ; les énergies renouvelables ; aller à la rencontre des artisans et de leur quotidien, mais aussi comprendre les enjeux de l’activité industrielle.
1 Commentaire
logo
- -
  • par Ninie64
  • 16/01/2024 16:15:43

15 jours que j'ai monté le dossier, 15 jours que j'attends une réponse, 15 jours que j'attends juste qu'on me donne une liste d'accompagnateurs !

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Rénovation et bas carbone : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (31 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Filtre compact easyCompact