Un nouveau syndicat spécifique aux bardages et vêtures

Un nouveau syndicat spécifique aux bardages et vêtures

Thierry Leverrier préside le Syndicat national des bardages et Vêtures Isolés qui regroupe d’anciens adhérents du groupement du mur manteau. Voici les raisons de cette scission.



Pourquoi avoir créé ce nouveau syndicat professionnel ?

 

La plupart des adhérents du SNBVI étaient auparavant membres du groupement des industriels du mur manteau. Le poids des bardages et vêtures se faisant de plus en plus lourd grâce au développement de l’Isolation thermique par l’Extérieur (ITE), nous sentions qu’il fallait nous démarquer des fabricants d’autres revêtements notamment les enduits. Aujourd’hui, le marché se répartit quasiment à 50/50 entre les enduits et les bardages-vêtures*. Or, nous ne partageons pas les mêmes stratégies notamment de communication avec la filière des enduits.

 

Nous avions besoin d’être identifié et reconnu spécifiquement pour entrer dans les instances réglementaires afin de contribuer à l’élaboration des futures réglementations (Thermiques, instructions techniques, avis techniques…) et anticiper les rôles que devra jouer la façade dans la construction durable de demain. Enfin, nous pensons qu’un syndicat national a plus de légitimité qu’un simple groupement d’industriels auprès des autres instances.

 

Quelles sont vos priorités pour 2014 ?

 

Notre action s’inscrit dans l’écosystème de la façade intelligente, véritable enjeu de société tant du point de vue esthétique que technique. Le SNBVI prend position sur des thématiques environnementales, architecturales, économiques, stratégiques ou de sécurité… Très active, notre commission technique va apporter ses connaissances au groupe de travail chargé de réaliser le document portant sur les systèmes d’ITE en bardage rapporté au sein du projet RAGE (Règles de l’Art Grenelle Environnement), en coordination avec les experts du CSTB. Nous travaillons déjà avec le Groupement ITE (GITE) de la FFB sur l’évolution des DTU et autres techniques de mises en oeuvre.

 

Nous avons également rejoint l’Association des Industries de Matériaux, Produits, Composants et Equipements pour la Construction (AIMCC). Nous allons également offrir notre expertise au sein des groupe de travail en charge de la révision de l’instruction technique n°249 concernant la propagation du feu par les façades, et s’appliquant aux établissements recevant du public du premier groupe ainsi qu’aux immeubles de grandes hauteur et à ceux d’habitation.

 

Qu’entendez-vous par « façade intelligente » ?

 

Le concept de façade intelligente regroupe les sujets de l’isolation par l’extérieur, de l’innovation, de l’économie d’énergie des bâtiments, de la valorisation du bâti, du choix de solutions et de produits, de la performance de l’enveloppe du bâtiment, de la notion de façade « communicante »… le tout dans le respect des contextes réglementaires et des évolutions à venir dans les modes constructifs. Certaines évolutions sont déjà assez extraordinaires comme les façades végétalisées par exemple. Et il y a encore de nombreuses possibilités envisageables pour valoriser le patrimoine, pour offrir plus d’espaces de création aux architectes.... Nous n’en sommes qu’au début !

 

Le SNBVI regroupe déjà des membres actifs parmi les leaders sur les marchés de bardage et de vêtures. Souhaitez-vous attirer de nouveaux industriels ?

 

Nous sommes dix industriels à avoir créé ensemble le SNBVI. Si des fabricants de bardage bois composite sont déjà présents, nous souhaiterions être rejoints par des industriels du bois massif qui sont très actifs et très organisés. C’est le maillon manquant aujourd’hui.

 

*Selon une étude du cabinet TBC, réalisée en octobre 2013.

 

En savoir plus

Les dix membres fondateurs du SNBVI sont Carea, Fundermax, Vétisol, VM Zinc, Wienerberger, Terreal, James Hardie, Eternit, Rockpanel, Trespa.


 


Source : batirama.com / Céline Jappé

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par Jéjé
  • 1
  • 0

Oui j'ai rigolé aussi avec le terme façade intelligente... Lol.


- -
  • par Counier
  • 2
  • 0

Bonjour, deux commentaires sur cet interview de Thierry Leverrier. Quand il dit “nous ne partageons pas les mêmes stratégies notamment de communication avec la filière des enduits”. C’est clair ! Avec ce qui s’est passé avec Hervé Téphany l’année dernière, pas étonnant que Rockwool fasse profil bas et mettent en avant sa marque Rockpanel comme fondateur du SNBVI. Ce n’était pas le cas en 2013. Et c’est le seul industriel à faire cela, les autres gardent leur nom. Et oui, à faire des bêtises on se fait pincer. et on préfère changer sa com’ plutôt que ses vieilles habitudes… Quant au concept de façade intelligente, c’est juste de la fumisterie ! Et dire que le snbvi représente une partie de la profession... Bonne journée.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2107 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Plancher Rayonnant Electrique (PRE)