L’ardoise innove sur de nouveaux marchés

L’ardoise innove sur de nouveaux marchés

Le marché de l’ardoise a perdu 25 % en France en 8 ans. L’espagnol Cupa, premier fournisseur en France, renouvelle son offre avec des solutions en façade et en photovoltaïque.



Peu connu du public, Cupa Groupe (300 millions d’euros de CA) sort de l’ombre pour présenter une offre renouvelée dans le domaine de l’ardoise. Créé en 1968, le groupe exporte aujourd’hui 95 % de sa production dans le monde (pierre, ardoises).

 

La France, le Royaume Uni et la Belgique demeurent ses marchés d’élection. Cupa exploite à ce jour 16 carrières en Galice, à l’extrémité nord Ouest de l’Espagne. Ces gisements ont, devant eux, deux siècles d’exploitation selon le producteur, qui gère 22 ateliers de transformation.

 

Désintérêt pour les toitures noires

 

En France, sur un marché de la couverture estimé à 145 millions de m2, l’ardoise naturelle représente moins de 10 % des éléments de couverture dont 94 % vient d’Espagne.

 

Si les Monuments historiques continuent d’employer de l’ardoise en couverture, la construction classique de maisons individuelles se détourne peu à peu des toitures « noires ».

 

« Nous exportions 300 000 tonnes en France, en 2006 et aujourd’hui, nous ne dépassons pas 200 000 tonnes » affirme M. Lanoe, directeur commercial de la structure qui occupe 10 personnes. Face à ce désintérêt et à la crise de la construction, Cupa n’a d’autres solutions que d’innover afin de convaincre les prescripteurs..

 

Façade et panneaux solaires

 

Le groupe vise deux secteurs porteurs : la façade, avec des solutions d’ITE, et la toiture avec des modules solaires. En Façade, Cupa propose des systèmes de pose rapides tels ces modèles d’ardoises losange 30 x 30 ou de format 60 x 30.

 

Posées au clou ou au crochet avec des recouvrements plus faibles (5 cm), elles apportent des réponses économiquement intéressantes et esthétiques. Enfin, Cupa propose Thermoslate, un panneau solaire de 2,50 x 60 cm, précouvert avec ses ardoises, de 3,5 cm d’épaisseur.

 

Destiné au neuf ou la rénovation totale de toiture, ce produit esthétique apporte des atouts, dont une moindre surchauffe en été (maximum 95° contre 120° sous une surface vitrée). Un produit qui a déjà séduit lors de sa présentation à Batimat et sur lequel le groupe attend un bon développement...

 


Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2107 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Ventilation double flux dans le résidentiel