RAGE 2012 : Chapes et dalles sur planchers bois

RAGE 2012 : Chapes et dalles sur planchers bois

Dans le cadre du “Grenelle Environnement”, les Pouvoirs publics ont fixé des objectifs ambitieux tant pour les bâtiments existants que ceux à venir en construction.




C’est pourquoi, afin d’aider les entreprises du secteur dans cette démarche, ils ont lancé le programme “Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012”, appelé plus couramment… RAGE 2012.

 

Conformément à la volonté des Pouvoirs publics, le programme “Rage 2012” a pour objectif d’accompagner les entreprises et artisans du secteur du Bâtiment, ainsi que l'ensemble des acteurs de la filière (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, etc.), dans la réalisation des objectifs de réduction de la consommation énergétique des constructions neuves et existantes.

 

Il a été défini collectivement par ces derniers, sous l’impulsion des deux grandes organisations professionnelles du secteur (Capeb et FFB), de l’Agence Qualité Construction, de bureaux de contrôle (et plus particulièrement, la Coprec Construction) et de certains centres techniques (comme le CSTB ou le Costic).

 

Plusieurs millions d’euros pour la mise à jour des règles de l’Art. Le financement de ce programme se fait dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), grâce à des contributions importantes des obligés EDF et GDF Suez.

 

Au total, une vingtaine de millions d’euros qui vont permettre la mise à jour des règles de l’art en vigueur et d’en proposer de nouvelles, notamment pour ce qui concerne les travaux de rénovation. Aujourd’hui, ce sont plus d’une trentaine de documents qui sont publiés : recommandations professionnelles, guides, rapports ou documents de travail, que nous vous proposons de dévoiler tout au long de l’année 2014 dans cette rubrique.

 

Commençons donc ici avec les recommandations professionnelles “Chapes et dalles sur planchers bois” en construction neuve et en rénovation, toutes les deux publiées en juillet dernier.

 

 

Schéma d'ouverture : Isover
 




 

EN CONSTRUCTION NEUVE

 

 

Les recommandations professionnelles RAGE 2012 “Chapes et dalles sur planchers bois”, pour la construction neuve, ont été publiées en juillet 2013.

  1. Domaine d’application

Les présentes recommandations professionnelles ont pour objectif de définir les conditions de mise en ­œuvre, en construction neuve, de chapes et dalles non structurelles à base de liants hydrauliques, objet du NF?DTU 26.2, posées sur des planchers en bois ou en panneaux à base de bois.

 

Leur pose peut être désolidarisée ou flottante, sur des planchers positionnés soit entre deux locaux à faible ou moyenne hygrométrie soit entre un local à faible ou moyenne hygrométrie et l’extérieur (garage, sous-sol, etc.), mais toujours dans des locaux intérieurs ne dépassant pas le classement UPEC P3E2.

 

Ces recommandations ne visent pas les études de conception préalablement indispensables à l’exécution des travaux, notamment afin de prendre en compte les notions d’isolations thermique et acoustique ainsi que celles de sécurité incendie.

 

  1. Supports admissibles

Les supports visés, et leurs exigences particulières, sont précisés dans le chapitre 2 des recommandations professionnelles.
Il s’agit :

  • des planchers sur solivage exécutés conformément au NF DTU 51.3 ;
  • des planchers préfabriqués en atelier sous forme de caisson, conformes aux prescriptions des NF DTU 51.3 et NF DTU 31.2 ;
  • des planchers monoblocs en bois lamellé-croisé (sous avis technique ou document technique d’évaluation).


Les tolérances qu’ils doivent respecter sont rassemblées ci-dessous :

  • Tolérances de planéité :

 

Produit A la règle de 2 m A la règle de 20 cm Texte de référence

Pose désolidarisée

≤ 7 mm ≤ 2 mm NF DTU 26.2

Pose flottante sur isolant

≤ 3 mm (sauf sous-couche acoustique mince) ≤ 2 mm NF DTU 52.10

 

  • Niveau : conformément au NF DTU 51.3, l’écart de niveau maximal admissible est de ± 2 mm par rapport à la cote d’arase.
  • Etat de surface : support propre, débarrassé de tous dépôts et/ou déchets – aucune fixation saillante susceptible de détériorer le film d’interposition sur la surface. Les transferts d’humidité dans le plancher doivent être maîtrisés.
  • Choix des matériaux

 

Les matériaux à utiliser pour la mise en œuvre de chape ou dalle sur un plancher en bois sont précisés dans le chapitre 9 des recommandations professionnelles.
Ce qu’il faut principalement retenir :

  • le mortier de chape ou le béton de dalle doit respecter les prescriptions définies dans le NF DTU 26.2 ;
  • le film d’interposition peut être un film polyéthylène de 200 µm ­d’épaisseur minimale ou tout autre système, sous Avis technique ou évaluation, adapté à cet emploi ;
  • la sous-couche isolante est à choisir parmi celles proposées dans le NF DTU 52.10 ;
  • la bande périphérique de désolidarisation est en matériau résilient compressible.

 

  1. Travaux de préparation

Avant de couler la chape ou la dalle sur le plancher en bois, quelques travaux préliminaires doivent être réalisés. Les détails sont donnés dans le chapitre 3 des recommandations professionnelles.
Il s’agit notamment de :

  • fixer une bande compressible tout au long des parois verticales et des huisseries, sans oublier également la périphérie des éléments verticaux émergents. Cette bande permettra de désolidariser la chape (ou la dalle) de toutes les parois verticales et ainsi d’absorber les variations dimensionnelles liées aux phénomènes de retrait-dilatation de cette dernière ;
  • disposer un film d’interposition entre le plancher bois support et la chape ou la dalle ;
  • mettre en œuvre une sous-couche isolante, conformément au NF DTU 52.10.

 

  1. Mise en œuvre de la chape (ou dalle)

Les épaisseurs des chapes (ou dalles) à réaliser doivent être conformes au NF DTU 26.2. De manière générale, une chape (ou une dalle) ne doit pas avoir une épaisseur inférieure à 5 cm en fonction des cas considérés.

 

Par ailleurs, selon les situations, l’ajout d’armatures devra être envisagé. Les détails d’exécution de la chape (ou de la dalle) sont donnés dans le chapitre 4 des recommandations professionnelles.
Les principales étapes sont :

  • disposer des repères de niveau afin d’obtenir une épaisseur de chape (ou dalle) conforme aux prescriptions du NF DTU 26.2 ;
  • étaler le mortier ou le béton sur le film d’interposition ou la sous-couche isolante puis le damer, le régler et le talocher ou le lisser selon ­l’état de surface précisé à la commande de l’ouvrage.

 

Pour la pérennité de l’ouvrage, certaines précautions sont à prendre pendant et après la mise en œuvre de la chape (ou de la dalle) comme la réalisation de joints de dilatation et de fractionnement ou la protection de l’ouvrage contre les rayonnements directs du soleil lors du séchage.

 

  1. Tolérances admises pour l’ouvrage fini

Les tolérances d’exécution de chapes ou dalles sur planchers en bois sont données dans le chapitre 5 des recommandations professionnelles et récapitulées dans le tableau ci-dessous :

 

Planéité

Les tolérances sont celles définies dans le NF DTU 26.2 soit :
° 5 mm sous la règle de 2 m ;
° 2 mm sous la règle de 20 cm.

Niveau

Conformément au NF DTU 26.2, l’écart de niveau maximal admissible, entre un point de la surface finie et le point de référence le plus proche, est de (± 0,005 + 0,001 d) en mètre, où d est la distance entre le point de mesure et le point de référence le plus proche.

Etat de surface

Conformément au NF DTU 26.2, il doit être fin et régulier.



EN RÉHABILITATION

 

 

Les recommandations professionnelles RAGE 2012 “Chapes et dalles sur planchers bois”, dans des ouvrages en réhabilitation, ont été également publiées en juillet 2013.

 

  1. Domaine d’application

Le domaine d’application des recommandations professionnelles “Chapes et dalles sur planchers bois” pour les ouvrages en réhabilitation est le même que celui des recommandations professionnelles pour le neuf. La seule différence réside dans le fait que les planchers en bois sont déjà existants. Ils doivent donc être obligatoirement diagnostiqués préalablement à la définition des travaux de réhabilitation.

 

  1. Supports admissibles

Plusieurs types de planchers en bois peuvent être admis comme support :

  • des planchers sur solivage en éléments en bois massif, en panneaux à base de bois (contreplaqué, etc.) ou en éléments de parquet contrecollé ;
  • des planchers sur lambourdes ;
  • certains planchers de doublage constitués de panneaux à base de bois assemblés sur les quatre rives par rainure et languette et collage ;
  • des planchers flottants en panneaux à base de bois.

Les exigences qu’ils doivent respecter ainsi que leur dimensionnement sont détaillés dans les recommandations professionnelles.
Les tolérances admises pour ces supports sont les mêmes que pour les travaux dans le neuf.

 

  1. Choix des matériaux

Le type de travaux (en neuf ou en rénovation) n’a aucune incidence quant au choix des matériaux à utiliser pour la réalisation de chape ou dalle sur plancher en bois. De ce fait, ils sont les mêmes.

 

  1. Travaux de préparation

Dans le cadre de travaux en rénovation, il est indispensable de réaliser un diagnostic préalable du plancher existant afin de vérifier qu’il corresponde bien aux exigences sur les supports admis (voir ci-dessus).
Ce diagnostic doit porter notamment sur les points suivants :

  • dimensions des pièces de bois ;
  • contrôle des assemblages ;
  • estimation de la qualité du bois, de son humidité ;
  • etc.

 

Dans le cas où le plancher en bois ne respecterait pas notamment les exigences de tolérances demandées, un rattrapage est nécessaire soit par la mise en œuvre d’un ravoirage, soit par celle d’un plancher ­d’égalisation sur lambourdes (conformément au NF DTU 51.3).

 

Ensuite, comme pour des travaux neufs, les étapes suivantes sont ­indispensables :

  • la fixation d’une bande compressible tout au long des parois verticales et des huisseries ainsi qu’en périphérie des éléments verticaux émergents ;
  • la disposition d’un film d’interposition entre le plancher bois support et la chape ou la dalle ou le ravoirage éventuel ;
  • la mise en œuvre d’une sous-couche isolante, conformément au NF DTU 52.10.

Des détails sur ces différentes étapes sont donnés dans le chapitre 3 des recommandations professionnelles.

 

  1. Mise en œuvre de la chape (ou dalle)

Qu’on soit en travaux neufs ou en rénovation, la mise en œuvre de la chape (ou de la dalle) doit être réalisée de la même manière.

 

  1. Tolérances admises pour l’ouvrage fini

Qu’on soit en travaux neufs ou en rénovation, les tolérances d’exécution admises pour la réalisation de chape ou dalle sur planchers bois sont les mêmes.
 




INFOS PRATIQUES

 

Textes de référence

 

 

 

  • NF DTU 26.2 : Travaux de Bâtiment - Chapes et dalles à base de liants hydrauliques ;
  • NF DTU 31.2 : Travaux de Bâtiment - Construction de maisons et bâtiments à ossature en bois ;
  • NF P63-203 (NF DTU 51.3) : Travaux de Bâtiment - Planchers en bois ou en panneaux à base de bois ;
  • NF DTU 52.10 : Travaux de BâtimentMise en œuvre de sous-couches isolantes sous chape ou dalle flottante et sous carrelage scellé.

 

Les normes (dont les NF DTU) sont disponibles auprès de l’Afnor (www.boutique.afnor.org) ou du CSTB (boutique.ctsb.fr).


Publications

 

 

  • Recommandations professionnelles “RAGE 2012” - Chapes et dalles sur planchers bois – Neuf (juillet 2013)
  • Recommandations professionnelles “RAGE 2012” - Chapes et dalles sur planchers bois – Rénovation (juillet 2013)

 

 

Site internet utile

  • www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr


 


Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Filtre compact easyCompact