Une étude en cours sur le marché de la pierre sèche

Une étude en cours sur le marché de la pierre sèche

La profession de la pierre sèche lance une vaste étude afin de cerner les freins et les leviers du secteur, et pouvoir anticiper sur les besoins et les formations. Vous pouvez y participer.





La pierre sèche, art paysan ancestral qui a bien failli disparaître, est aujourd’hui un marché de niche. Elle est cependant importante pour le patrimoine, les paysages, la biodiversité et la gestion durable dans nos terroirs.

 

La pratique de la pierre sèche a réapparu. Ces 15 dernières années, une filière professionnelle a émergé grâce à un réseau oeuvrant dans la solidarité et le partage.

 

La Fédération française des professionnels de la pierre sèche (FFPPS) lance aujourd’hui une étude du marché de la pierre sèche en France auprès des donneurs d’ordres et des praticiens, pour comprendre les freins et les leviers du développement du marché, et pouvoir anticiper sur les besoins, les formations et l’emploi.

 

Interroger 100 donneurs d’ordre

 

Même si l’intérêt de cette étude est avant tout qualitatif, l’objectif est d’interroger une centaine de donneurs d’ordre et une centaine de praticiens, de façon à obtenir un échantillonnage représentatif, tant du point de vue des actions que de leur répartition géographie.

 

Deux types de questionnaire, destinés aux donneurs d’ordres (collectivités locales ou territoriales, EPCI, Parcs, syndicats mixtes ou bureaux d’étude, architectes, architectes-paysagistes, ingénieurs, techniciens, etc.) et aux praticiens (maçons, tailleurs de pierre, paysagistes, agriculteurs, viticulteurs, forestiers, encadrants techniques de chantier, etc.) sont diffusés par mail, téléphone ou courrier.

 

Ils ont pour but d’identifier des territoires sur lesquels cette pratique est pertinente, et des acteurs ayant soit une expérience remarquable de la pierre sèche, soit une volonté de développer une pratique de ces techniques.

 

Une synthèse au printemps

 

Les consultants* iront ensuite à la rencontre de ces situations et de ces personnages clés et proposeront une synthèse de leurs recherches, qui sera rendue publique au printemps.

 

Découvrir les obstacles rencontrés dans le choix et la pratique de la pierre sèche et comment les contourner, identifier les usages, en restauration ou en construction neuve, en milieu rural comme en zone urbaine, mais aussi découvrir des acteurs non encore identifiés, …, autant de thèmes que vous pouvez contribuer à révéler.

 

Vous pratiquez la pierre sèche et/ou souhaitez rapporter votre expérience de la technique et du marché, contactez Yanick Lasica  06 67 27 91 34 - lasica@wanadoo.fr  ou Françoise Naudet : 06 82 83 49 69 -  francoise@savoir-french.com 

 

*Cette étude soutenue par le Ministère de l’écologie, du Développement Durable et de l’énergie et le Conseil Général de Vaucluse, est confiée à une équipe de consultants indépendants créée pour l’occasion : Yanick Lasica Consultant et Françoise Naudet Savoirs french.

 



Source : batirama.com / E. Jeanson

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (612 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique