Luxe et climatisation intégrale pour la tour Odéon de Monaco

Luxe et climatisation intégrale pour la tour Odéon de Monaco

La nouvelle tour Odéon à Monaco totalise 49 étages pour 175 m de hauteur. Entièrement climatisée, elle est équipée de 1200 ventiloconvecteurs et 17 km de sondes géothermiques.





A Monaco, les terrains disponibles sont rares. La tour Odéon a été construite sur un terrain de 6000 m², dont la moitié a été découpée dans la montagne. Elle se présente sous forme de deux tours accolées, réunies par une desserte verticale commune. Ces deux segments sont de hauteurs inégales. Au total, la tour offrira 105 000 m² bâtis, 175m de hauteur, 49 étages et une terrasse technique au 50e.

 

La tour est entièrement climatisée, mais étant donné sa hauteur, les installations sont divisées en deux parties. L'une traite les 70 appartements de luxe, situés au delà du 20e étage dans l'une des tours et au-delà du 29e étage dans l'autre segment.

 

Ces 70 appartements très haut de gamme comptent de 2 à 7 pièces, dont deux "sky-duplex" de 1200 m² chacun et un "sky-penthouse" de 3300 m² sur 5 niveaux. Il comprendra notamment une piscine à débordement avec un toboggan et 500 m² de terrasse.

 

Le luxe oriente les choix techniques

 

Le Groupe Marzocco, promoteur de l'opération à travers la SCI Odéon, a laissé fuiter le prix de vente de cet appartement : 90 000 €/m², soit environ 300 000 millions d'€. Le coût de construction de l'ensemble de la tour se monte à 500 millions.

 

Pour desservir cette partie de la tour, trois générateurs Carrier sont installés sur la terrasse technique au 50e : deux pompes à chaleur air/eau réversibles 30RQ 522 de 600kW chaud et de 500 kW froid, fonctionnant au R410A, et un groupe froid seul eau/eau w61 WG090 au R407C.

 

Toutes ces machines ont été choisies en fonction de leur faible niveau sonore : 58 dB(A) à 10 m à puissance nominale. Les deux pompes à chaleur 30RQ se chargent du chauffage et de la climatisation. Elles comportent aussi un désurchauffeur -un échangeur à plaques fluide/eau, monté en sortie de chacun des 8 compresseurs de la pac- qui contribue à la production d'eau chaude sanitaire centralisée.

 

La troisième machine est un groupe froid eau/eau froid seul. Il est en priorité et en permanence affecté au refroidissement des serveurs informatiques et des baies domotiques des logements. Mais son condenseur est contribue à la production d'ECS collective.

 

17 km de sondes géothermiques

 

La seconde partie des installations de climatisation est tout à fait différente. Elle alimente 189 logements sociaux, 4400m² de bureaux et 2000m² de services, dont un centre de bien-être. La génération repose sur deux thermo-frigo pompes 30 HXC d'une puissance unitaire de 900 kW chaud et de 750 kW froid, fonctionnant au R134a.

Les thermo-frigo pompes du même fabricant produisent simultanément et toute l'année, de l'eau chaude à 63°C et de l'eau glacée à 7°C. Elles seront utilisées pour le chauffage, pour la climatisation et pour la production d'ECS centralisée.

Ces machines eau/eau sont raccordées à des sondes géothermiques qui ont été incorporées dans 1000 barrettes de fondations. Au total, cela représente 17km de sondes. Le test du terrain avait montré une température moyenne de 15°C. Ce qui se traduit par un échange thermique de 2,1 W/(m.K) entre le sol et les sondes, soit 600kW au total.  

En été, les thermo-frigo pompes couvrent les besoins de climatisation, leur production de chaleur sert à la préparation de l'ECS. Le surcroît de chaleur est évacué d'abord par les sondes géothermiques qui reçoivent de l'eau à 40°C. En hiver, l'eau chaude issue des thermo-frigo pompes assure le chauffage et la production d'ECS. Le froid contribue à la climatisation de certains locaux (fitness, etc.), le surcroît de froid est dissipé dans les sondes géothermiques.

Des ventiloconvecteurs extra-plats



Pour les deux circuits de climatisation, la diffusion du chauffage et du rafraîchissement est assurée par 1266 ventiloconvecteurs Atmosphera 42M, gainables. Leur très faible épaisseur de 25 cm permet de les encastrer en faux-plafonds sans perdre trop de hauteur sous plafond.

Leurs émissions sonores de 35 dB(A) à 1 m correspondent aux critères de confort souhaités. Le circuit de climatisation du bas de la tour, raccordé aux thermo-frigo pompes est équipé de ventiloconvecteurs 2 tubes – 2 fils (avec résistance électrique pour le chauffage).

Le circuit des appartements de luxe a reçu des ventiloconvecteurs 4 tubes. Ce qui permet de chauffer une pièce ou un appartement, tout en en rafraîchissant un autre au même moment et donc assure la parfaite indépendance des occupants les uns par rapport aux autres.

Tous ces émetteurs, ainsi que les générateurs, les circulateurs, soit 9000 points au total, sont reliés par un bus LonWorks à une supervision centralisée. La tour devrait être livrée en juillet 2014.


 

Les acteurs du chantier

 

  • Maître d'Ouvrage et Promoteur : Groupe Marzocco (Monaco),
  • Architecte de conception et d'exécution : Cabinet Alexandre Giraldi (Monaco),
  • Architecture d'intérieur et décoration : Agence Alberto Pinto,
  • Entreprise Générale : Vinci Construction France (Monaco),
  • BE fluides : SNC Lavalin sam (Monaco),
  • Entreprise CVC : Somoclim, filiale de Cofély (groupe GDF-Suez),
  • Bureau de Contrôle : Socotec (Monaco)


Le chantier en images

 

 

La tour Odéon avec ses 49 étages et ses 175 m de hauteur est la première tour construite à Monaco depuis longtemps. Doc. PP

 

 

L'émission de chaleur et de froid est assurée par 1266 ventiloconvecteurs Carrier Atmosphera 42M, gainables, installés en faux-plafonds des pièces à vivre dans les logements sociaux, de toutes les pièces, y compris cuisines et salles de bains, dans les appartements en accession. Doc. PP

 

 

Les ventiloconvecteurs  Carrier Atmosphera 42M sont du type 4 tubes dans les logements en accession et 2 tubes – 2 fils dans les logements sociaux. Doc. PP

 

 

Deux thermo-frigo pompes Carrier 30 HXC, d'une puissance unitaire de 900 kW chaud et de 750 kW froid, sont raccordés à 17 km de sondes géothermiques, aussi bien pour dissiper la chaleur l'été que pour dissiper le froid l'hiver. Doc. PP

 

 

De gauche à droite : Vinci Construction, Jacques Michaut de Cofely GDF-Suez et Isabelle Vivier de Carrier. Doc. PP

 

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Customer 360
Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
BAGAR AIRLISS LF