Le groupement Iris (Bouygues, Egis) réalisera le tronçon 15 Est-2 du Grand Paris Express

La spectaculaire future gare du Pont de Bondy, en forme d'escargot. © BIG et Silvio d’Ascia Architecture

La SGP (Société des Grands Projets, ex-Société du Grand Paris) a attribué au groupement Iris le marché de la ligne 15 Est-2 du Grand Paris Express pour un montant de 1,087 milliard d'euros.




La SGP (Société des Grands Projets, ex-Société du Grand Paris) a attribué au groupement Iris le marché de la ligne 15 Est-2 du Grand Paris Express. Ainsi que révélé dans le communiqué, le "montant global de ce marché s'élève à 1,087 milliard d'euros pour un tronçon souterrain allant de Saint-Denis - Pleyel à la gare Drancy - Bobigny, dont la mise en service est prévue en 2031".

Au sein du groupement d'entreprises Iris, Bouygues Travaux Publics prendra en charge la partie gares et tunnels, tandis que Colas Rail doit s'occuper des systèmes et Egis de la maîtrise d'œuvre intégrée.

 

 


8 km de tunnel pour 4 nouvelles gares

Ce tronçon de métro de la ligne 15 Est-2 sera entièrement souterrain.

 

Le tracé doit s’étendre sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis, Aubervilliers, Drancy et Bobigny. À terme, la ligne 15 Est devrait améliorer la mobilité de 675 000 Franciliens. © LP / Infographie

 

 

 

Quatre nouvelles gares seront édifiées : Stade de France, Mairie d’Aubervilliers, Fort d’Aubervilliers et Drancy – Bobigny. En sus, des travaux d’aménagement sont envisagés dans la gare Saint-Denis – Pleyel.

Le contrat comprend aussi le "creusement d’un tunnel d’environ 5,5 kilomètres ainsi que l’aménagement de 2,5 kilomètres de tunnel existant, la réalisation de quatre nouveaux ouvrages de service et l’aménagement de trois ouvrages de service existants, ainsi que les systèmes ferroviaires associés à ce tronçon" explique le communiqué, ainsi que la réalisation de projets immobiliers (logements et bureaux) au-dessus des gares Mairie d’Aubervilliers et Drancy – Bobigny.

 

La future gare de Drancy-Bobigny, qui sera située dans le sud-ouest de la commune de Drancy, et dont l’architecture est l'œuvre de Brenac & Gonzalez & Associés. © Brenac & Gonzalez & Associés

 

 

La mise en service du tronçon est prévue en 2031. Quant au "dernier marché de conception-réalisation de la ligne 15, concernant le 2ème tronçon de la ligne 15 Ouest, de Courbevoie à Saint-Ouen, [il] devrait être notifié d'ici l'été 2024", précise la SGP.

 

 

 

Un projet respectueux de l’environnement et inscrit dans son territoire

Le groupement Iris a regroupé quatre cabinets d’architectes, dont Atelier d’Architecture Brenac & Gonzalez & Associés, Atelier Novembre, Atelier Schall Architectes Associés et Enia Architectes. Tous les quatre ont souhaité porter une attention particulière à la conception des projets, en misant sur la frugalité, la durabilité et l’évolutivité, en particulier dans le choix des matériaux et dans le design architectural, et ce afin de répondre, entre autres, aux enjeux environnementaux, et notamment celui de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans cette optique, le réemploi des matériaux, l’utilisation de béton fibré à faible intensité carbone pour les voussoirs du tunnel, le recours à des véhicules et engins électriques de chantier qui participent à la réduction des émissions de CO2 ont été privilégiés, ainsi qu'une diminution des déchets sera déployée sur les chantiers.

Le groupement Iris prévoit de confier au moins 20 % de son activité à des PME.

 

La future gare Saint-Denis Pleyel, qui interconnectera quatre lignes du GPE (14 nord, 15 Est, 16 et 17) ainsi que le RER D. Son architecture a été confiée à l’architecte Kengo Kuma. © 94 Citoyens

 

 

 


Egis et son approche intégrée et innovante de la conception

Afin d’assurer une conception-réalisation optimale, "visant à garantir tant la qualité technique et architecturale que le respect des délais et la maîtrise des coûts", le groupe Egis mobilise l'ensemble de ses compétences (construction de gares, travaux souterrains, systèmes de transport et bâtiments) afin de proposer au groupement Iris comme à la Société des Grands Projets une approche intégrée englobant tous les domaines techniques essentiels à la réussite du projet, incluant le développement et l'utilisation d'outils numériques BIM (Building Information Modeling).

Egis, acteur international de l’architecture, du conseil, de l’ingénierie de la construction et des services à la mobilité, est présent dans 100 pays, avec 19 500 collaborateurs pour un chiffre d'affaires (fin 2023) porté à 1,9 milliard d'euros et une croissance organique à 12 %.

 

 

 

Du côté de chez Bouygues

Du côté de chez Bouygues, l'heure n'est pas à la fête, avec une perte nette de 146 millions d'euros au premier trimestre 2024, mais pas au désespoir non plus puisque le groupe confirme ses perspectives pour 2024, grâce à un carnet de commandes bien rempli concernant ses activités de construction.

Si l'entreprise souffre bien évidemment de la crise de l'immobilier, elle tient à nuancer : "comme chaque année, les résultats du premier trimestre ne sont pas représentatifs, du fait principalement de la saisonnalité des activités de Colas (routes)". De plus, pour 2024, et "dans un environnement économique et géopolitique incertain, et après une année de forte croissance", Bouygues vise un chiffre d'affaires et un résultat opérationnel courant des activités en légère croissance par rapport à 2023, via ses activités de construction présentant un carnet de commandes de plus de 30 milliards d'euros à fin mars 2024.

Bouygues Immobilier (soit environ 3 % de l'activité du groupe), fait encore "face à un environnement de marché difficile, offrant peu de visibilité sur le calendrier de reprise" : les réservations dans le résidentiel demeurent plutôt stables pour ces trois premiers mois, mais dans le tertiaire l'activité commerciale reste à l'arrêt, et le carnet de commandes est au global en repli de 29 % par rapport au premier trimestre 2023.

De fait, Bouygues Immobilier avait annoncé le 8 avril son intention de supprimer 225 postes, par le biais d'un plan privilégiant le volontariat et le reclassement interne.

 



Source : batirama.com / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (12 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
CALIDOO nativ


TRAPMETALE