Tous les équipements électriques du salon Light + Building 2024

Un automate pour le pilotage de l’éclairage utilise le protocole de communication DALI (porté sur Thread cette année). © Messe Frankfurt GmbH

À Light + Building, les équipements communicants afin d'améliorer la sécurité, faciliter la maintenance et maîtriser les consommations d’énergie seront mis en avant.




Le salon Light + Building ouvre dimanche matin, soit le 3 mars 2024. C'est le plus grand salon d'Europe consacré au monde de l'équipement électrique. On y trouve tout, depuis des transformateur HT/MT jusqu'au plus petit interrupteur sans fil connecté, en passant par tous les luminaires pour le logement, le tertiaire et l’éclairage public. Cette année, un peu plus de 2 200 exposants seront présents, et presque tous les halls de la Foire de Francfort sont pleins. En six jours, nous allons parcourir chaque hall et régulièrement, nous vous décrirons nos incroyables et stupéfiantes découvertes.

 

 

 

Des plus grands groupes aux toutes récentes start-ups

Les plus grands groupes européens exposent à Light + Building. ABB, par exemple, aura plusieurs stands et sera également représenté par plusieurs filiales : ABB AG, ABB STOTZ-KONTAKT, ABB STRIEBEL & JOHN, Busch-Jaeger Elektro, … Legrand sera là aussi, tout comme Schneider Electric et plusieurs filiales, dont Merten, Ritto et APC. Le groupe Hager expose, ainsi que le groupe Eaton, mais également Siemens, Honeywell et plusieurs filiales.

 

Les Allemands pensent que Schneider Electric est allemand. L’entreprise est propriétaire de la marque Merten spécialisée dans les appareils terminaux et la domotique. ©Messe Frankfurt GmbH

 

 

 

Tuya, la plus importante plateforme mondiale de connectivité par le cloud, aura un stand et ses solutions seront présentées sur 21 stands de marques utilisatrices. Le français Airzone exposera ses solutions de connectivités. Le groupe ASSA ABLOY et plusieurs filiales montreront leurs solutions de sécurité et de serrures connectées. Des entreprises familiales, comme Metz Connect, feront aussi acte de présence.

De modestes français seront également exposants, comme Éclairage Technique ECLATEC SAS de Maxéville dans le 54, Fonroche Lighting SAS d’Agen (47), Forestier SARL de Bègles (33), Lacroix City de Saint-Herblain (44), Mersen de Saint-Bonnet-de-Mure (69), Roger Pradier (36), Radian (44), ou encore le Groupe Ragni de Cagnes-sur-Mer (06). Sammode, dont nous parlions récemment, sera là aussi, tout comme Securlite SAS de La Ferté Bernard (72). De petites et moyennes industries du monde entier exposeront à Light + Building 2024, comme le grec Eurolamp SA de Thessalonique. Stiebel Eltron, spécialiste du chauffage électrique en Allemagne, expose aussi. Viessmann n’a pas obtenu de stand cette année, mais l’entreprise est présente sur le stand de Wibutler Alliance, un rassemblement de plus de 40 entreprises qui mutualisent la connectivité à travers le cloud entre leurs différents matériels.

 

L’un des grands thèmes de 2024 sera l’alimentation des véhicules électriques, et toutes les grandes marques d’appareillage montreront leurs solutions. © Messe Frankfurt GmbH

 

 

 

De nouveaux protocoles de communication

Naturellement, chacune des associations qui promeut le développement d’une solution de connectivité sera présente : BACnet Interest Group Europe, DALI Alliance, enOcean, KNX,  etc., et ce sera le moment de faire le point sur les développements de leurs respectives chapelles. Toutefois, nous sommes surtout impatients de voir les développements des solution radio ZibBee et du couple Matter sur Thread.

 

ZigBee 3 se développe, tout comme l’emploi de solutions longue portée et bas débit (LoraWan et, peut-être, Nb-IoT) pour traverser le béton et raccorder plusieurs bâtiments entre eux. © PP

 

 

Tridonic, par exemple, devrait mettre en scène une chambre d’hôtel dont l’éclairage, la climatisation, les volets roulants et le téléviseur sont pilotés par Matter à travers une application Wifi sur smartphone. Trident montrera, à partir du plan d’un immeuble de bureaux, les multiples applications possibles de la solution de commande évolutive DALI-2 sceneCOM evo pour un éclairage intérieur sophistiqué. Leur solution globale comprend également l’éclairage extérieur installé à proximité du bâtiment, ainsi que l’éclairage de secours. La technologie d’éclairage installée dans le bâtiment est représentée sur un tableau de bord permettant d’effectuer des configurations de base, de procéder à une surveillance simple des appareils et d’assurer la commande et la maintenance du système.

 

 

Eclairage technique et éclairage esthétique

Les leaders du marché de l’éclairage technique exposent à Light + Building 2024 : Bega, Brumberg, Glamox, iGuzzini, Leds C4, Ledvance, Lichtwerk, Molto Luce, Normagrup, Regiolux, Ridi, RZB, Simes, Thorn, Tridonic, Trilux, XAL et Zumtobel.

 

Dans le hall 3.1 se trouve l’éclairage technique orienté design, avec Artemide, Delta Light, 3F Filippi, Linea Light, Marinelli Luce, Prolicht et Targetti. L’éclairage public sera mis en scène dans le hall 4.0 avec AEC Illuminazione, Benito Urban, Carandini, Eclatec, Fonroche, Leipziger Leuchten, Metalogalva, Ragni et Valmont. © PP

 

 

Un étage au-dessus, dans le hall 4.1, les visiteurs trouveront l’éclairage pour l’industrie et des applications particulières (tunnels, etc.), mais aussi l’éclairage de scène pour théâtres et spectacles, ainsi que l’éclairage de surfaces commerciales avec Barthelme, Deko Light, Eaton, Inotec, Nobilé, Opple, Robus, Rutec, Radium, RP Group et SG Armaturen. Le hall 6, quant à lui, est rempli de luminaires décoratifs, avec notamment Authentage, Elstead Lighting, Fan Europe, Konstsmide, Lucide et Nordlux. La tripaille technique de l’éclairage, les drivers de Leds, les sources lunimeuses,… se trouvent dans le hall 8 avec Bender + Wirth, BJB, Nichia, Osram, Seoul Semiconductor, TCI, Vossloh-Schwabe et Wago. Enfin, les halls 10.1 et 10.2 sont consacrés aux industriels de l’éclairage asiatiques.

 

Du point de vue technique, Light + Building 2024 devrait montrer la maturité des sources de lumières constitues de Leds organiques. © PP

 

 

Les automates pour le tertiaire et la domotique se trouvent dans les halls, 9, 11 et 12. 

 




Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits

SP 20 GHF

Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (18 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits