La Capeb annonce une mobilisation «puissance 4» !

La Capeb annonce une mobilisation «puissance 4» !

Lors des journées de la Construction organisées à Nantes, le président de la Capeb a annoncé pour la rentrée une nouvelle mobilisation des artisans contre les mesures du gouvernement.  




Les artisans du bâtiment ne décolèrent pas. Mesures en faveur du logement, hausse de la TVA sur les travaux de rénovation, concurrence des auto-entrepreneurs… alors que le gouvernement n’engage aucune réforme les satisfaisant, ils envisagent de durcir le ton à la rentrée.

 

« Il n’est pas dans nos habitudes de manifester, reconnaît Patrick Liébus, président de la Capeb. Mais quand c’est trop, c’est trop ! Notre journée de mobilisation du 18 janvier nous a permis d’obtenir une oreille attentive de la part des sénateurs et députés…

 

J’ai même été reçu par le Président Hollande pour un entretien de 45 minutes. Mais visiblement, cela ne suffit pas. Une mobilisation puissance 4 devient nécessaire. »

 

Les artisans sont déçus par les mesures du gouvernement. « La loi Duflot sur le logement et notamment les aides aux financement des HLM n’a pas encore montré ses effets, estime Patrick Liébus. Et quand bien même, ce sont des marchés qui nous échappent !

 

La réforme du régime d’auto-entrepreneur ne permettra pas de limiter la concurrence déloyale que nous subissons chaque jour au quotidien dans tous nos départements. Quant à la TVA sur les travaux de rénovation, elle est passée de 5,5 à 7% et l’Etat nous annonce une nouvelle hausse à 10% pour 2014.

 

Trop, c’est trop ! lâche le président de la Capeb devant plusieurs centaines d’artisans venus de toute la France pour assister aux journées nationales de la construction à Nantes.

 

« Nous aussi, comme les Poussins (en référence au nom du mouvement de défense des auto-entrepreneurs, ndlr), on va s’agiter, on va mettre la pression… Mais attention, nous sommes bien plus nombreux qu’eux, prévient le président Liébus.

 

Et nous, on se mobilisera pour porter l’économie de notre pays et la tirer vers le haut ! Je compte sur vous pour répondre présent le moment venu ! » Une nouvelle mobilisation nationale des artisans de la Capeb se prépare donc pour la rentrée. Elle devrait faire du bruit car ils sont remontés comme des pendules !

 




Source : batirama.com / Céline Jappé

36 Commentaires
logo
- -
  • par Nefertari
  • 10/07/2013 18:39:06

Réponse à Jojoda : Excuses moi pour le retard ! Alors, l'intérimaire ne fait pas partie de la masse salariale de l'entreprise, comme tu dois le savoir. Cependant, je pense qu'il faudrait t'adresser à ta boite d'intérim. J'avoue que je ne connais pas bien le rôle de l'intérimaire dans le BTP ! Désolée

logo
- -
  • par jojoda
  • 10/07/2013 18:20:56

je vous ai demande de me dire si les interimaires comme les autres ouvriers d une entreprise de btp pour qu ils soit identifiable lors d un controle je n ai pas eu de reponse a cette question. merci

logo
- -
  • par BERNAY 27
  • 10/07/2013 18:16:31

Bonsoir , Arrêtez à tout ce que vous êtes , vous avez quel âge pour avoir des discussions comme celle-là ? Aujourd'hui , on a tous le même problème , de boucler les fins de mois . Vous voulez que cela bouge , le 15 juillet faisons blocage à nos charges . Sur le nombre d'entreprises et AE, sur la France , la pagaille va exister tout en continuant à travailler. Alors combien oseront... Je lance un défi aux petits et grands patrons , aux auto-entrepreneurs, à la fédération du bâtiment , à la CAPEB , à QUALIBAT , enfin à toute personne qui se sent concernée .

logo
argent
  • par techea
  • 10/07/2013 18:05:18

L'union fait la force ! Le 13 Septembre 2013 ne sera pas le Vendredi de la chance pour certains ! RAZ LE BOL DE BANQUER POUR TOUS JUSQU'A EPUISEMENT PENDANT QU'ON NOUS PREND POUR DES NANTIS

logo
argent
  • par techea
  • 10/07/2013 18:05:15

L'union fait la force ! Le 13 Septembre 2013 ne sera pas le Vendredi de la chance pour certains ! RAZ LE BOL DE BANQUER POUR TOUS JUSQU'A EPUISEMENT PENDANT QU'ON NOUS PREND POUR DES NANTIS

logo
- -
  • par Nefertari
  • 10/07/2013 17:48:12

Bonsoir à toutes et tous, Humbert lisez mieux mon texte, il semblerait que vous n'ayez pas tout compris !! Je n'ai pas dit que c'était bien d'être artisan. Nous l'étions !! Nous avons du arrêter car nous étions acculés de charge pour un petit CA ! Je dis tout simplement que les AE ne font pas de l'ombre aux artisans. Ceci dit, lorsque je parlais de 24 000 net, comme vous l'avez si bien dit, c'est le rêve ! En imaginant, comme le dit si bien jcj19, qu'il n'y ait rien à payer entre temps ! Ce qui est une utopie ! Depuis que nous sommes en AE puisque vous voulez tout savoir, nous n'arrivons même pas à avoir 500.00 € par mois ! Donc, vous pouvez constater que le rêve est très très loin de la réalité !!!! Alors, svp, arrêtez de vous en prendre aux AE et unissons nous !! Bonne soirée

logo
- -
  • par jojoda
  • 09/07/2013 11:37:27

Les intérimaires doivent ils porter un badge d'identification sur leur tenue de travail en cas de contrôle de l'inspection du travail ou autre personne habilitée à faire des contrôles dans le BTP ?

logo
- -
  • par LLL
  • 03/07/2013 12:21:54

La date de la manifestation est fixée au 13 septembre ! soyez-nombreux !

logo
- -
  • par jcj19
  • 29/06/2013 13:03:35

Je suis bien remonté contre la CAPEB qui fait des déclarations de guerre contre les AE. Les profits des AE ne sont pas de nature à porter atteinte aux artisans. Mon activité est faite de petits boulots chez des particuliers (car la plupart du temps ils ne trouvent pas d'artisans pour effectuer de menus travaux d'entretien: pose de trigles à rideaux, main courantes, dépanner un évier bouché etc.) et dire aussi que nos charges sont importantes: carburant, entretien véhicule, assurances auto et professionnelle. Nous n'avons pas accès aux partenariats publics privés, sous traitance, marchés publics, etc.

logo
- -
  • par Camembert !
  • 28/06/2013 11:57:49

Le seul fait d'évoquer le mouvement de Septembre provoque une véritable émotion de joie à nos confrères relevant de l'UPA. Tous se mettent "à disposition". La refondation des principes Artisanaux est donc bien en ordre de marche. Septembre 2013 sera une grande date dans l'histoire de l'Artisanat Français.

logo
- -
  • par Humbert
  • 27/06/2013 17:50:56

Au risque de me répéter NEFERTARI, si c'est si bien d'être artisan pourquoi ne vous y mettez vous pas ? Qu'attendez-vous ? Pourquoi restez-vous AE alors ? Par contre, le contraire est en train de se faire et de nombreux collègues qui étaient artisans ont arrêté et se sont mis AE et en lisant la suite je comprend mieux car vous nous parlez de 24 320 €/an net soit 2026 € net par mois = le rêve ! Combien d'artisans arrivent à cela ? Qu'est ce que vous croyez, il y a des mois où l'on ne peut se faire de salaire, ou à peine de Smic pour pouvoir payer les charges et on a le banquier sur le dos car on est en rouge sur notre compte perso. Venez vite nous rejoindre... Il ne faut pas s'en priver.

logo
- -
  • par Nefertari
  • 27/06/2013 14:06:47

Bonjour à tous, Je viens de lire à nouveau vos commentaires et je vous dirais ceci : arrêtez de faire le procès aux AE ! Je travaille moi-même pour un artisan, et ce ne sont pas les AE comme vous dites qui le gene !! Non, il s'agit de la MO étrangère qui pratique des prix défiant toute concurrence !! Vous savez un AE a un véhicule (qu'il ne récupère pas), et tout un tas de matériaux et matériels pour pouvoir travailler. Il ne peut pas dépasser 32 000.00 € par an ! Faites le calcul, croyez vous qu'il va s'enrichir ou qu'il va concurrencer les artisans ? La réponse est non voyons !! Un AE gagne même pas 24 320.00 € net par an ! Réfléchissez aussi, si demain on vous accorde la même chose que les AE mais qu'en contrepartie vous ne puissiez plus récupérer vos charges ? Quelle serait votre réponse ? Pensez y !!!

logo
- -
  • par artisan dégouté
  • 26/06/2013 17:48:06

On pourrait même venir à la manif avec nos pancartes sur nos engins de chantier, nos camions s'il le faut, ça sera plus imposant! les taxes à l'essieu sont très chères et l'écotaxe en vigueur au 1er Octobre "il faut équiper ces engins de badge à un coût exorbitant". De plus l’amende pour non équipement du badge satellitaire est de 450 € toutes les 4 h, c’est à dire on se fait arrêter à 8 h = 450 € puis à 12 h 15 re 450 € (je parle des camion de plus de 3 tonnes) 1 badge par véhicule RSI, RSI, etc. Il y en a marre non! De quoi se plaignent-ils les AE! ça va chauffer.

logo
- -
  • par Camembert !
  • 26/06/2013 17:10:52

Chers AE: Un jour vous serez vieux. Je ne veux pas payer par mes cotisations, votre minimum vieillesse, l'adaptation de votre hospitalisation à domicile, vos paniers repas, votre tiers payant, votre AME. Une solide expérience des chantiers du bâtiment me fait déduire deux constats communs pour la plupart des AE rencontrés : Ils sont installés car c'est la seule et unique alternative pour trouver à minima des ressources faute de savoir se vendre à un employeur. Ils légalisent partiellement une activité qu'ils pratiquaient déjà au noir. L'état est fautif et a créé cette situation inadmissible. Il est un leurre placé sur l'hémophilie récurrente de l'emploi mais l'hémorragie est telle que de toute façon le statut d'AE est déjà lui-même concurrencé par le travail au noir et la bricole du Dimanche. La refondation des principes artisanaux est en marche et nous serons présents plus que jamais, plus que jamais, plus que jamais en Septembre, accompagnés, nombreux et déterminés !

logo
- -
  • par artisan dégouté
  • 26/06/2013 15:52:40

@LE NETTOYEUR:Il me semble que si vous dépassez les chiffres d'affaires annuels de 81.500 pour les ventes et 32.600 pour les prestations, il vous est accordé une tolérance de dépassement la première année. Votre chiffre d'affaires pourra exceptionnellement, et pour l'année en cours seulement, atteindre jusqu'à 89.600 euros pour les ventes, et 34.600 euros pour les prestations. Si ces nouveaux chiffres sont dépassés, vous ne bénéficierez plus du régime fiscal de la micro-entreprise à partir du 1er jour de dépassement de ces seuils. Les conséquences sont les suivantes : Vos revenus seront imposés selon un régime réel d'imposition. Si l'activité est soumise à TVA, vous récupérerez la TVA payée sur vos achats de biens et de services, et vous facturerez la TVA à vos clients (ce qui n'était pas le cas sous le régime précédent). Le régime "micro-social" s'appliquera jusqu'au 31 décembre de l'année en cours, puis vos cotisations sociales seront calculées (à partir du 1er janvier suivant ) selon les règles de droit commun du régime des travailleurs non-salariés. Le versement fiscal libératoire de l'IR ne sera plus applicable rétroactivement à compter du 1er janvier de l'année en cours. Les versements déjà effectués seront déduits l'année suivante lors du paiement de l'impôt sur le revenu.

logo
- -
  • par Humbert
  • 26/06/2013 14:57:18

Tout à fait d'accord TAZOUCHIEN avec toi. On ne peut être compétitifs avec les charges que nous avons et c'est là notre gros problème. Egalité des cotisations RSI, justificatifs des compétences dans le métier en AE (pour éviter les malfaçons limites dangereuses et inadmissibles dans le bâtiment) et assurances obligatoires comme nous pour déjà la protection des clients.

logo
- -
  • par TAZOUCHIEN
  • 26/06/2013 14:41:49

Cher Nettoyeur, Je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dites que vous êtes plus intéressant que trois artisans locaux qui ont des charges énormes et de ce fait ne sont plus compétitifs par rapport à vous, mais cela est-il une situation normale? J'espère que vous avez pensé à votre retraite complémentaire, je n'arrive tout de même pas à vous en vouloir car à mes yeux vous n'êtes en rien responsable de ce désastre social, vous êtes l'arbre qui cache la forêt, effectivement que ferons nous de tous ces AE, il s'ajouteront à notre longue liste de chômeurs ! Alors nettoyeur, je souhaite que tu sois à nos côtés ce jour là, simplement pour réclamer notre droit légitime à gagner notre vie, nos retraites et arrêtons de nous en vouloir les uns, les autres car le scénario dans lequel nous trouvons aujourd'hui est modifiable si nous nous serrons les coudes!

logo
- -
  • par Humbert
  • 26/06/2013 12:46:32

Pour répondre AU NETTOYEUR, vous êtes une exception en tant qu'AE à travailler comme ça et c'est très bien. Mais attention également à ne pas travailler toujours pour le même artisan car là aussi c'est illégal (pour eux c'est de l'embauche déguisée donc redressement et CDI d'office) il faut le savoir. Pour en revenir aux AE nous demandons l'égalité des charges RSI comme le dit PASONIC pour les petits artisans travaillant seuls nous sommes à 47% exactement contre 24.60 % les AE qui n'ont pas d'impôts sur les sociétés, qui n'ont pas les 3/4 de camion, de dépôt taxés, pas d'assurances obligatoires décennale et biennale comme nous sans compter les contrôles sécurité que nous avons donc au final lorsque l'on additionne tout cela on ne peut absolument pas s'aligner aux tarifs des AE. Et ceux qui nous disent le contraire qu'en tant qu'artisan c'est mieux, on gagne + on peut récupérer la TVA (eux non mais les 3/4 font acheter les matériaux directement par le client) pourquoi ne se mettent ils pas artisans ? pourquoi restent-ils AE d'autant que les formalités sont simplifiées ? mais ils savent bien... Pourquoi tant d'artisans arrêtent et se mettent AE ? Notre demande est simple AE pas de problème mais l'égalité des cotisations RSI déjà serait un grand pas, les qualifications comme on nous l'exige lorsque l'on s'installe artisan et les assurances qu'on nous oblige à prendre.

logo
- -
  • par BERNAY 27
  • 26/06/2013 09:41:17

La concurrence déloyale est sur notre territoire et pose un gros problème et qui touche tous les corps de métier , disons STOP aux règlements de nos cotisations . Les représentants de nos fédérations arrêtez les bla bla ... et agissez .

logo
- -
  • par LE NETTOYEUR
  • 26/06/2013 09:38:43

Je suis AE spécialisé en chauffage et isolation, je prospecte en porte à porte de la clientèle pour le compte de 3 artisans locaux. Je possède mon propre argumentaire incitatif générant de vrais besoins, et ça, ils ne savent pas faire. Ceux-ci me rétribuent en me donnant des commissions sur leur chiffre d'affaires hors taxes. L'an dernier, j'ai généré 1 000 000 € de CA auprès d'eux, j'ai dégagé 29700 € de commissions déclarés au RSI puis aux impôts. Tout le monde a été gagnant, eux et moi. Ils sont très inquiets si mon statut actuel disparaît, j'ai pour eux un stock de clientèle intéressée par mon approche diversifiée, mais je freine mon activité car je suis dans l'attente des nouvelles dispositions, et là, tout le monde est perdant, eux et moi... Et pourtant je travaille pour des artisans... Et se sont leurs lobbyistes institutionnels qui se retournent finalement contre eux... Il serait peut être temps que leurs organisations plus ou moins représentatives fassent la part des choses, et qu'elles ne se trompent pas sur ces faux ennemis qu'elles veulent absolument détruire. Et que deviendront tous ces auto-entrepreneurs embauchés par des artisans, bien moins chers que des intérimaires... D'ailleurs , bizarrement, on entend peu parler du lobby très discret et silencieux des puissantes sociétés d'intérim... Il serait peut être temps de se poser les bonnes questions non?

logo
- -
  • par Pansonic
  • 26/06/2013 07:01:11

Oui il faut aller dans la rue. Je suis artisan non adhérant à la Capeb. Je n'ai rien contre les AE, je veux juste l'égalité donc je demande que les petites entreprises artisanales comme moi qui travaille seul paie les mêmes charges que les AE soit 24% et non 46% comme aujourd'hui.

logo
- -
  • par Lamiche57
  • 25/06/2013 19:09:51

Excuse moi "Camembert" mais le président actuel de la CAPEB n'est pas le 1er, loin s'en faut à être reçu par un Président de la République. Et même si c'était le cas, qu'a t il obtenu? Rien! Peut être une promesse de place dans le prochain gouvernement! Non, les Artisans doivent se regrouper pour manifester contre toutes les inégalités qu'ils subissent en suivant les CMA qui doivent être neutres mais offensives.

logo
- -
  • par La Volute d'Or
  • 25/06/2013 17:45:45

les entreprises qui font travailler de la main d’œuvre des pays de l'est sont aussi une concurrence déloyale, réglons le problème des auto-entrepreneurs mais aussi les autres.

logo
- -
  • par Humbert
  • 25/06/2013 17:41:27

Pour répondre à OPI il faut médiatiser oui c'est sûr mais faut'il pour cela que les journalistes suivent dans le bon sens. Peut être des pétitions sur internet, la France entière et ensuite pétitions diffusées sur tous les journaux... qui voudront bien suivre locaux ou nationaux et envoyées au gouvernement. Ne serait ce déjà que pour les cotisations RSI qui sont disproportionnées et qui vont nous couler tous les uns après les autres. On signe bien des pétitions pour d'autres choses que cela pourquoi pas là !

logo
- -
  • par La Volute d'Or
  • 25/06/2013 17:32:57

il faudrait voir aussi la concurrence déloyale des travailleurs des pays de l'est qui nous cassent les prix

logo
- -
  • par Camembert !
  • 25/06/2013 17:25:08

Le Pdt de la Capeb est le seul qui a eu une entrevue avec un Président de la République en 40 ans ! Les choses ont changé considérablement dans cette organisation qui est maintenant la confédération de référence de l'artisanat tout en restant a-politique mais parfaitement déterminée. Rejoignez nos rang, rassemblons nous sans arrières pensées car l'avenir de nos petites entreprises est lourdement menacé à court terme et ce pour tous.

logo
- -
  • par François painot
  • 25/06/2013 15:34:34

Moi j'y serai car je suis bien remonté !! Et ça va faire du bruit ! Je ne peux plus tolérer cette hausse de TVA ainsi que ce statut de micro entreprise qui fait du tort aux professions comme la mienne !! Nous invitons dans notre pays les étrangers afin de vendre plus, plus et toujours plus à moindre cout! Aujourd'hui nous sommes quelque peu oubliés de part les chiffres mais demain...

logo
- -
  • par TAZOUCHIEN
  • 25/06/2013 14:21:54

Pour répondre à artisan dégouté et à lamiche 57, peu importe derrière qui on se tiendra mais simplement descendons tous dans la rue car le même sort que la Grèce ou l'Espagne est pour demain il est grand tant de réagir, demandons une rupture du système actuel et enfin sortons d'un système économique européen qui nous bouffe !

logo
- -
  • par Nefertari
  • 25/06/2013 14:08:32

Bonjour, J'ajouterai même, UNISSONS nous. En effet, les AE et les artisans mènent le même combat. Il ne faut pas parler de concurrence déloyale !!! Je vous rappelle que les AE sont passés à 19 000.00 € de CA !! Ou se trouve la concurrence ?? Alors, Messieurs de la CAPEB comparez ce qui est comparable !!!

logo
- -
  • par Camembert !
  • 25/06/2013 13:50:56

Enfin je sens mon coeur rebattre. Les travailleurs indépendants vont montrer qui tient réellement les rennes de l'économie, qui fait vivre les villages, les centres villes, le terroir, qui détient savoir-faire et savoir former. Nous serons TOUS TOUS TOUS présents en Septembre, CAPEB, UNA, COMMERCE, HOTELLERIE, ARTISANS DU BATIMENT, DE LA TERRE ET DE LA MER. COMPTEZ SUR NOUS !

logo
- -
  • par BERNAY 27
  • 25/06/2013 11:37:52

Bonjour, Nous ne faisons pas partie de la CAPEB, nous sommes d'accord que nous ne pouvons pas continuer. Nous sommes à saturation par ces augmentations de charges, ses contrôles de tous genres . La fédération du bâtiment elle fait quoi... à part son slogan TROP C'EST TROP. Y'EN A MARRE.

logo
- -
  • par artisan dégouté
  • 25/06/2013 10:45:06

La CAPEB ne vaut plus rien, cette organisme vit sur le dos des artisans de part leurs cotisations, et de leurs grosses subventions chiffrées par des centaines de milliers d'euros par chaque département. Je n'ai jamais entendu la CAPEB nous défendre concernant les dysfonctionnements du RSI sur nos cotisations faramineuses! Alors...à quoi bon s'intéresser à eux..

logo
- -
  • par INTER 3D
  • 25/06/2013 09:47:07

Bonjour. Un AE vous parle. Le président de la CAPEB dit " vous tirez l'économie vers le haut " Est-ce en tuant les AE ? En restant seuls sur le marché ? En maintenant vos prix prohibitifs qui nourrissent vos sangsues, et ce malgré une crise qui vide le porte monnaie de vos clients qui vous engendrent de plus en plus d'impayés ? La bonne loi du marché, c'est la loi la plus juste pour tout le monde. Amicalement vôtre ! INTER 3D

logo
- -
  • par Lamiche57
  • 25/06/2013 09:40:01

La CAPEB n'est plus écoutée? Elle l'était pourtant auparavent! A force de faire des coups bas aux départements et aux artisans, le chef et ses lieutenants n'arrivent plus à tenir les reînes. Oui il faut descendre dans la rue en masse mais pas derrière la bannière de la CAPEB, qui veut redorer son blason. "ARTISANS TOUS ENSEMBLE" simplement derrière l'APCMA.

logo
- -
  • par Humbert
  • 25/06/2013 08:49:50

J'ai été adhérent pendant plusieurs années à la CAPEB mais j'ai cessé. En effet, beaucoup de promesses de défendre les artisans, nous faire perdre des journées de manifestations pendant lesquelles nos charges continuent mais aucune rentrée et les résultats ont les voit. Les lois contre lesquelles ils se battent soit disant passent toutes et on est de plus en plus pris à la gorge. Seule bénéficiaire dans tout cela la CAPEB par des adhésions annuelles qui elles aussi grimpent tous les ans. Désolé mais moi je ne suis plus. Promesses qui ressemblent à du vent.

logo
- -
  • par OPI
  • 25/06/2013 08:03:51

Je pense qu'il faut médiatiser au maximum notre mécontentement... Journal les sables, Ouest France, etc. IL FAUT IMPERATIVEMENT QUE TOUT LE MONDE DU BATIMENT MANIFESTE... Presque tout le monde se plaint mais on reste chacun dans notre coin...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (160 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
TRAPFEU


Système de charge professionnel PGX™