Le nombre de rénovations de logements a baissé d'au moins 7% en 2023

infographie de l'Anah 2023

Cette baisse par rapport à 2022 serait due à l'inflation et aux reports de travaux liés à l'évolution des aides, indique l’Agence nationale de l’habitat. Les rénovations d'ampleur augmentent de 12,5%. Image © Anah




Baisse de 7% ou de 15% pour les rénovations énergétiques en 2023 ?

 

Lors de la présentation de son bilan mercredi, l'Anah a annoncé que le nombre de logements rénovés s'établit à 623.790 en 2023 contre 670.000 en 2022, en deçà de l'objectif de 700.000 mais représentant des aides équivalentes de 3,12 milliards d'euros. Sur ce total, 569.243 sont des rénovations énergétiques qui bénéficient de "MaPrimeRénov'".

 

Le bilan 2023 de l'Anah peut être téléchargé ici. Cependant nous notons que le bilan 2022 de l'Anah, également téléchargeable, fait état de "près de 670.000 logements rénovés en rénovation énergétique" (et non pas 670.000 rénovations en tout), tandis que le chiffre avancé pour 2023 fait état de seulement 569.243 rénovations énergétiques - ce qui indiquerait plutôt une baisse de l'ordre de 15%. Un chiffre qui inquiète, même si les sommes dépensées sont comparables en 2022 et 2023.

 

Point positif, le nombre de rénovations énergétiques d'ampleur augmente de 12,5% à 71.613, pour un gain énergétique moyen de 54,3%, notamment pour les copropriétés (+16%). En 2024, l'objectif a été porté à 200.000.

 

2024 : la réforme de MaPrimeRénov' va-t-elle inciter plus de propriétaires modestes à rénover ?

 

"Les moyens sont là, il faut redonner de la confiance dans une période où l'un des freins, au-delà de la crainte de ne pas avoir le bon conseil (...), est l'inflation, qui a renchéri les coûts", a commenté le président de l'Anah Thierry Repentin. Selon lui, l'amélioration des aides "MaPrimeRenov'" en 2024 pour les propriétaires modestes qui envisagent de réaliser des rénovations d'ampleur a sans doute "joué dans le choix de reporter de quelques mois les travaux".

 

Depuis le 1er janvier, le taux de prise en charge peut atteindre 90% pour les ménages aux revenus très modestes, avec un plafond de 70.000 euros contre 35.000 euros auparavant.

 

Depuis son lancement en 2020, MaPrimeRenov' a permis de rénover 2,15 millions de logements, ce qui équivaut selon l'Anah à 5,3 millions de tonnes de CO2 évitées. Le gouvernement a augmenté en 2024 de 1,6 milliard d'euros le budget consacré à la rénovation énergétique des logements, portant à 5 milliards d'euros l'effort global.

 

"Nous sommes sur des perspectives heureuses pour les années à venir, sous l'effet de l'augmentation du prix des énergies, d'une sensibilisation plus marquée de nos concitoyens à la protection de l'environnement et des règlementations qui vont sortir les passoires thermiques du marché de la location", a assuré M. Repentin. L'Anah s'est par ailleurs fixé un objectif de 45.000 financements en 2024 pour adapter les logements au vieillissement et à la perte d'autonomie, contre 26.227 en 2023.

 

Au total, 577 espaces conseil France Rénov' sont présents en France avec 2.519 conseillers. Un partenariat a également été noué avec les 2.700 maisons "France services".




Source : batirama.com/ Emilie Wood & AFP

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (98 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

ASCM 18-4 QM AS