De 4.000 à 5.000 recrutements par FranceRénov' pour assurer la réforme de MaPrimeRénov'

Le directeur de l'Anah et le ministre du Logement

Le ministre délégué au Logement et le président de l'Anah ont annoncé jeudi que 4.000 à 5.000 délégués FranceRénov seront recrutés pour rendre possible la réforme à venir de MaPrimeRénov’.




Après l'annonce gouvernemental de la réforme de MaPrimeRénov' en profondeur à venir pour 2024, le ministre du Logement, Patrice Vergriete, a précisé les contours du nouveau dispositif jeudi, à l'occasion de l'ouverture des premières Rencontres nationales de l'habitat privé à Lille. Ce dernier a promis "plus de guichets FranceRénov'" dans les régions, mais aussi "plus de conseil" et "plus de sur-mesure".

 

A ses côtés, Thierry Repentin, président de l'Anah (Agence nationale de l'habitat), a indiqué que la présence de l'Agence allait "doubler" sur les territoires. "Il y aura la possibilité, la certitude même d'avoir un espace de conseil partout en France (...) Nous aurons le recrutement d'accompagnateurs MaPrimeRénov', 4.000 à 5.000 accompagnateurs pour accompagner cette montée en puissance", a-t-il assuré.

 

Le dispositif MaPrimeRénov' prévoit des "aides renforcées" de l'Etat qui pourront aller "jusqu'à 90% d'aides publiques pour les ménages très modestes", a rappelé M. Vergriete, qui a aussi laissé la porte ouverte à un financement partiel des collectivités, qui "doivent pouvoir accompagner". "Si je prends les premiers ménages très modestes, si l'Etat met 90%, il me semble que les collectivités locales peuvent mettre le reste et on pourrait imaginer des rénovations totalement neutres budgétairement", a estimé M. Vergriete.




Source : batirama.com/ Emilie Wood & AFP/ Photo : Thierry Repentin et Patrice Vergriete lors des Rencontres nationales de l'habitat privé à Lille © L'Anah (sur X - anciennement twitter)

1 Commentaire
logo
- -
  • par Nambul
  • 17/10/2023 08:01:06

Suite, Alors que bon nombre de propriétaires qui louent des logements auraient droit à un taux beaucoup moins avantageux. C'est malheureusement la raison première qui fait que de nombreuses petites villes en milieu rural voient le parc immobilier très dégradé.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (26 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits