Kraaft, la super-messagerie conçue pour le BTP, lève 3,2 M€

Les trois fondateurs de Kraaft

Une interface de messagerie simple, mais des fonctionnalités qui ont pour but de faire gagner du temps – et de l’argent - aux entreprises du BTP : voici le pari de Kraaft, la "super messagerie" qui vient de lever 3,2 M€.




Photo : Cédric Boidin (CTO), Marc Nègre (CPO) et Thomas Reygagne (CEO), les fondateurs de l'application Kraaft.

 

Il s'agit d'une application lancée en 2020 par une start-up française qui emploie aujourd'hui une vingtaine de salariés : Kraaft a été fabriquée sur mesure pour les entreprises des travaux publics, puis petit à petit a aussi su convaincre les entreprises générales du bâtiment.

 

A l'origine du projet, Marc Nègre et Thomas Reygagne et Cédric Boidin, décident de lancer une start-up dédiée au BTP. Après quelques années de recherche sur le terrain, ils réalisent que la communication est un domaine où le secteur BTP a particulièrement besoin de progresser.

 

Une application dédiée à un secteur faiblement digitalisé

 

"Le secteur du BTP est le secteur le moins digitalisé en France" rappelle Marc Nègre. "9 projets sur 10 ne tiennent pas leur budget ou leur calendrier et un tiers du temps est perdu par le manque de communication : des équipes qui ne se comprennent pas, des heures passées en tâches non-productives (recherche d'information, gestion d'erreurs...)."

 

"Quand on est sur le terrain et qu'on regarde comment les gens travaillent, on réalise que la majorité des informations échangées entre les différents acteurs sur les chantiers et au bureau remontent par de l'informel : un coup de fil, un texto, une photo envoyée sur une application comme What's app... Si de nombreux messages passent ainsi, il est particulièrement compliqué de réunir toutes ces informations afin de faire des rapports de chantier. Les informations sont dispersées, les photos ne sont pas géolocalisées," relate Marc Nègre. "On a voulu inventer un outil de messagerie dont l'interface est la plus simple possible - mais avec des modules spécifiques au BTP, pour permettre à tous ces échanges d'être réuni en un seul endroit, et qu'ils puissent servir à toute l'équipe."

 

L'application sur téléphone et sur ordinateur

Enregistrement audio retranscrit en texte, photos géolocalisées, le tout ajouté à une carte pour mieux visualiser les chantiers. © Kraaft

 

Ainsi est née Kraaft, une application de messagerie dont l'interface ressemble à celle de What's app, qui permet d'envoyer des photos et des messages géolocalisés, de placer ces derniers sur un plan de chantier, ainsi que de générer des rapports et des dossiers (téléchargeable par la suite sous forme de PDF ou de document Word) en utilisant aisément les informations recueillies par tous les utilisateurs.

 

Des utilisateurs convaincus

 

L'application Kraaft coûte 20€/mois/utilisateur, un coût qui est vite amorti par le temps gagné sur le terrain, indique Marc Nègre. "Nos utilisateurs sont nombreux à témoigner. L'un d'entre eux nous a révélé qu'il a pu boucler en une seule journée un dossier de réclamation qui lui aurait pris en temps normal trois semaines à monter. Les utilisateurs apprécient la géolocalisation, qui permet à un ouvrier, par exemple, de se rendre directement au bon endroit lorsqu'on lui demande d'effectuer une réparation, sans faire de recherche préalable. Il y aura aussi moins d'appels à passer pour savoir ce qu'il faut faire, donc moins d'interruptions dans le travail."

 

Levée de fond de 3,2 M€ pour accélérer son développement

 

L'application vient de lever 3,2 millions d'euros auprès des fonds d'investissement Chalfen Ventures, Stride VC, OSS Ventures et de plusieurs business angels. Une somme qui va être consacrée au développement et à l'amélioration du produit et sa consolidation sur le marché. Il s'agit de la deuxième levée de fond réalisée par Kraaft. 

 

Marc Nègre, qui insiste sur l'importance de passer beaucoup de temps sur le terrain pour comprendre les besoins des utilisateurs de Kraaft, n'est pas à court d'idée en ce qui concerne l'utilisation de ces fonds. "L'une des pistes d'amélioration que nous envisageons à l'heure actuelle, c'est de travailler sur l'automatisation de certains rapports. A l'heure actuelle c'est l'utilisateur qui doit physiquement sélectionner les éléments qu'il souhaite mettre dans un même dossier. Mais on pourrait imaginer que certains dossiers puissent être générés automatiquement."

 

A l'heure actuelle, Kraaft a su convaincre 300 entreprises un peu partout en France. Les deux tiers des utilisateurs de Kraaft sont des filiales de grands groupes (Vinci, Bouygues Energies et Services...), un tiers sont des TPE ou des ETI. Kraaft attire également dernièrement des petites entreprises de 10 à 15 personnes, notamment des entreprises de second oeuvre. Son objectif pour la fin de l'année est d'atteindre 10.000 utilisateurs.

 

 

 


Source : batirama.com/ Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits

Biofib' Chanvre

Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (34 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits