Des dons défiscalisés pour restaurer le patrimoine religieux des petites communes

Collegiale de Semur-en-Auxois

Emmanuel Macron a annoncé le 15 septembre le lancement d'une collecte, avec une déductibilité fiscale accrue pour les particuliers, pour restaurer les édifices religieux en péril dans les petites communes.




Cette souscription aura "vocation à permettre, sur 4 ans, de mobiliser 200 millions d'euros", a déclaré le président Emmanuel Macron depuis la collégiale de Semur-en-Auxois, en Côte-d'Or, chef d'oeuvre gothique et monument historique depuis 1840 mais dont la préservation est difficile pour cette commune de 4.200 habitants.

 

Selon l'Observatoire du patrimoine religieux, de 2.500 à 3.000 édifices - sur 50.000 lieux de culte - sont dans un état qui fait craindre pour leur sauvegarde. Pour une grande partie, ils appartiennent à des petites communes pour qui "ces investissements sont insoutenables", a rappelé le président de la République.

 

"Cela nourrit un sentiment d'indignation chez beaucoup de nos élus et nos habitants parce qu'il y a un attachement à ce patrimoine, que l'on croit ou que l'on ne croit pas", a-t-il estimé. La collecte sera donc destinée uniquement aux communes de moins 10.000 habitants (-20.000 en outre-mer). Elle sera ouverte à tous les cultes, même si dans les faits, cela concernera essentiellement des églises. Ces dons peuvent d'ores et déjà être effectués en ligne dès ce vendredi sur le site de la Fondation du patrimoine.

 

La déductibilité fiscale sera portée de 66 à 75% du montant du don pour les particuliers dans la limite de 1.000 euros, comme cela a été le cas pour Notre-Dame. La Fondation du patrimoine sélectionnera les projets "en fonction de l'intérêt patrimonial de l'édifice, l'urgence et aussi la question de l'usage qui doit s'ouvrir aux concerts, expositions, conférences", a expliqué à l'AFP son président Guillaume Poitrinal.

 

Cette collecte vient s'ajouter au Loto du patrimoine, incarné depuis cinq ans par l'animateur Stéphane Bern. En cinq ans, 230 millions d'euros ont été ainsi recueillis, permettant de soutenir 590 millions d'euros de travaux au profit de 862 projets selon l'Elysée.

 

Le chef de l'Etat a confirmé le lancement d'une campagne de protection avec de nouveaux classements ou inscriptions aux monuments historiques - en sus des 10.500 édifices déjà protégés. Elle sera ciblée sur des constructions des 19e et 20e siècles.

 

Par ailleurs, le gouvernement veut lever les freins à la mobilisation, par les propriétaires, des aides de l'Etat. Il s'agit par exemple de rendre éligibles les lieux de culte aux aides pour la rénovation énergétique.




Source : batirama.com & AFP / Photo : Collegiale de Semur-en-Auxois © Michel Foucher - Wikipedia 

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (28 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits