Finalement, 2023 sera sans doute une bonne année pour le photovoltaïque

Une ferme photovoltaïque au sol au nord-ouest de Périgueux sur un terrain remblayé par des déchets de chantier

Dopé par la règlementation sur les grandes toitures, sur les parkings, par le prix de l'électricité et le développement de l’autoconsommation, le marché 2023 du photovoltaïque devrait être une bonne année.




France Territoire Solaire vient de publier la 47ème édition de son "Observatoire de l’énergie solaire", une publication qui porte sur le second trimestre 2023.

 

France Territoire Solaire est un think-tank qui a pour objet social de :

  • Produire des propositions, notamment de politiques publiques, permettant le développement de l’énergie solaire en France,
  • Fournir régulièrement des données chiffrées sur le secteur photovoltaïque dans une recherche d’objectivité et de transparence dans l'étude des réponses fournies par l’énergie solaire aux défis contemporains.

 

Comme l’indique leur synthèse : "les chiffres de cet Observatoire concernent la France continentale (Enedis + RTE), mais l’Observatoire n’a pas accès aux données de file d’attente de RTE, ni aux données de raccordement et de file d’attente des entreprises locales de distribution (ELD), ces dernières n’étant pas publiées". Ce qui les énerve beaucoup. "Avec plus d’1,4 GW de puissance cumulée raccordée sur les deux premiers trimestres, l’année 2023 présente une tendance encourageante mais qui reste à confirmer afin de parvenir à dépasser le record établi en 2021 à 2,57 GW. Si les signaux de marché semblent positifs, les analyses et les prévisions gagneraient néanmoins à pouvoir s’appuyer sur des données plus complètes et plus détaillées. A l’heure où s’ouvre une importante séquence institutionnelle de planification énergétique avec les débats autour de la future PPE, l’accélération de la transition énergétique suppose de disposer de données plus précises, à une maille plus fine et avec plus de régularité. Au moment d’accélérer, il est préférable que le conducteur d’une voiture n’ait pas les yeux bandés et que son tableau de bord soit en état de marche !" déclare Antoine Huard, président de France Territoire Solaire.

 

Record absolution des installations en autoconsommation

 

Ce bémol mis à part, le volume de raccordement au 2ème trimestre 2023 s’établit à 811 MW, en hausse par rapport au volume du 1er trimestre 2023 (655 MW).
Par rapport au trimestre précédent, ce 2ème trimestre 2023 montre une série de records :

 


Une hausse extrêmement forte du segment "autoconsommation" (totale ou partielle), avec près de 50.000 installations raccordées, ce qui constitue un record absolu. ©PP

 


Une nouvelle très forte hausse du segment des installations domestiques (<9 kW), avec 182 MW raccordés, ce qui est aussi un record absolu. ©PP

 

 


Une stabilité du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), avec 99 MW raccordés. ©PP

 


Une très forte hausse du segment des grandes toitures (100 à 250 kW), avec un volume raccordé de 162 MW, ce qui est le troisième record absolu de ce trimestre. ©PP

 


Une hausse du segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), avec un volume raccordé de 13 MW. ©PP

 


Une légère baisse du segment des grandes installations (1 MW et +), avec 268 MW raccordés. ©PP

 


Au total, la part d’électricité photovoltaïque dans la consommation brute d’électricité en France atteint 7,5% au 2ème trimestre 2023. ©PP

 


La file d’attente sur le réseau de distribution est à nouveau marquée par une hausse par rapport au précédent trimestre. Les données des projets sur le réseau de transport ne sont
pas disponibles, mais le stock de projets en attente de raccordement au réseau Enedis atteint les 18 GW au terme de ce 2ème trimestre 2023. Le prix de marché de l’électricité étant moins haut sur ce 2ème trimestre qu’aux trimestres précédents, on observe une inversion de l’impact sur les charges publiques qui devient négatif.

 

Le contexte énergétique aide beaucoup

 

N’oublions pas le contexte énergétique. Pour les clients particuliers et les petites entreprises dont la puissance souscrite est inférieure à 39 kVA, le bouclier tarifaire est en place jusqu’à la fin 2024. Les prix augmentent cependant régulièrement. Après la dernière augmentation du 1er août 2023,

  • le kWh dans l’option base (pas d’heures creuses) coûte 0,2276 €,
  • dans l’option heures pleines/heures creuses, le prix du kWh en heures pleines est de 0,246 €, contre 0,1828 € pour les heures creuses,
  • dans l’option Tempo qui distingue des jours bleus, des jours blancs et des jours rouges, puis des heures pleines (HP) et des heures creuses (HC) pour chaque couleur de jour, le kWh en jour bleu est à 0,1369 € en HP, à 0,1056 € en HC durant les jours bleus, à 0,1654 € en HP, à 0,1246 € en HC durant les jours blancs, puis atteint 0,7324 € en HP et 0,1328 € en HC durant les jours rouges.
  • parmi les offres TRE (Tarifs Réglementés de l’Electricité) figure aussi l’option EJP (effacement jour de pointe) avec un prix du kWh en jour normal à 0,1518 € et jusqu’à 1,4958 €/kWh durant les jours de pointe.

 

Selon la CRE (Commission de Régulation de l’Energie), il faut s’attendre à de nouvelles augmentations pour rattraper le retard accumulé avec la mise en place du bouclier tarifaire.

 

Les entreprises qui souscrivent une puissance supérieure à 36 kVA se trouvent face à des prix libres, calés sur l’évolution du prix de gros de l’électricité. En ce qui les concerne, ce n’est plus tant le niveau des prix, mais l’incertitude quant à leur évolution qui les inquiète.

 

Sur ce marché (Epex Spot), le prix Spot de l’électricité atteignait 93,93 € HT/MWh (seulement 0,09393 €/kWh) le 5 septembre 2023. Pour une livraison le lendemain, 6 septembre, il montait à 100,45 €/MWh. Un mois plus tôt, le 5 août 2023, il atteignait seulement 70,06 €/MWh. Mais un an plus tôt, il s’élevait à 322,73 €/MWh. Le 26 août 2022, le prix de gros de l’électricité avait même atteint 1840 €/MWh pour une livraison en France au 1er trimestre 2023.

 

Depuis les prix ont beaucoup baissé. Mais la combinaison de facteurs qui avait conduit à ces sommets : indisponibilité d’une partie du parc nucléaire français, guerre en Ukraine, sécheresse, panique des acteurs de marché, etc., n’ont pas disparu.

 

De nouvelles obligations et de nouvelles solutions techniques

 

Nous en parlions dans un article récent, l’obligation d’équiper les parkings d’ombrières photovoltaïques a créé un nouveau segment de marché que Idex évalue à 15 GW. L’obligation sera pleinement clarifiée par un décret à paraître mi-septembre. Mais, en tout état de cause, elle devrait doper le marché 2024.

 

Ensuite, même si la construction neuve souffre en ce moment, il existe de nouvelles solutions pour solariser les façades ou les toitures des bâtiments, d’ailleurs applicables également à la réhabilitation lourde.

 

Elles sont de mieux en mieux conçues et de plus en plus simples à mettre en œuvre.

 

Ultraçade Industries/C2F, membre du groupe Fimavi, par exemple, ne cesse de perfectionner son procédé de façade photovoltaïque ventilée qui fait appel aux modules photovoltaïques allemands Soluxtec, fabriqués à Bitburg en Allemagne, et aux solutions de façades aluminium du Gallicien STAC Architecture. ©Ultraçade Industries

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (191 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Predal-Seacoustic