Les européens sont accros de leurs jardins, devant la cuisine

Les européens sont accros de leurs jardins, devant la cuisine

Quelles sont les habitudes et les perceptions de nos voisins européens en matière de jardins ? Une enquête Unep Ipsos fait le point sur ce rêve européen bien partagé mais aussi différent pour chacun…







Premier constat, et de taille : les Européens ne sont pas tous égaux face au jardin. 7 Français et 6 Allemands sur 10 disposent d’un jardin individuel, contre 9 anglais sur 10… et seulement 3 Espagnols sur 10.

 

Surprise cependant : ce sont ceux qui en ont le plus qui en profitent le moins ! En effet, quand 8 Français sur 10 déclarent profiter de leur jardin « souvent » voire « dès que le temps le permet », seuls 6 Britanniques sur 10 saisissent cette occasion.

 

Une différence qui se retrouve dans la place accordée au jardin : aux yeux des Espagnols, des Français et des Allemands, il est l’une des deux pièces les plus importantes de la maison (avec le séjour), alors qu’en Angleterre c’est la cuisine qui prime !

 

Mais le point central de l’enquête, celui les différences culturelles s’expriment avec le plus de force, est sans doute la question des valeurs : quel rôle assigne-t-on aux parcs et aux jardins, selon que l’on habite d’un côté ou de l’autre de la Manche, du Rhin ou des Pyrénées ?

 

Pour les Français, les jardins ont avant tout des vertus environnementales, alors que les Allemands et les Espagnols y voient des lieux « de bien-être, de rencontre et de partage entre amis ».

 

Un jardin Déco pour les Anglais

 

Enfin, les britanniques restent indéfectiblement attachés à la fonction décorative des jardins, tout en considérant qu’ils sont également idéaux « pour les loisirs, seul ou en famille ».

 

Heureusement, certains sujets réconcilient les peuples. Ainsi en va-t-il de l’amour des espaces verts. Si avoir un jardin à soi n’est pas toujours possible, la proximité d’un parc peut y suppléer : quel que soit le pays observé, 7 Européens sur 10 cherchent à s’installer près d’un espace vert.

 

Les professionnels du paysage cultivent une relation privilégiée avec les particuliers : que l’on s’intéresse aux Anglais, aux Allemands, aux Espagnols ou aux Français, on découvre, dans l’intimité des foyers, un même désir de vert.

 

Ce désir est toutefois plus marqué en France qu’outre-Manche : quand 63% de nos voisins Anglais déclarent avoir besoin d’un contact quotidien avec les végétaux, ce chiffre grimpe à 90% chez les Français.

 

Faire appel aux pros : un réflexe à développer

 

Si les Français sont les Européens les plus accros au végétal et au jardin, ils sont pourtant à la traîne sur un sujet : le recours aux professionnels du paysage !

 

En effet, seuls 9% des Français déclarent avoir déjà fait appel aux services d’un jardinier-paysagiste, contre 13 à 30% chez les possesseurs de jardin des autres pays interrogés.

 

Les Espagnols sont ceux qui font le plus appel aux pros, mais rappelons que c’est également le pays les jardins sont les plus rares (seuls 34% des Espagnols ont un jardin). Au pays des oliviers, quand on a la chance d’avoir un jardin, on le chouchoute !

 

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (164 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les vérandas

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC

Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43