Première mondiale : un immeuble en béton 100% recyclé, signé Seqens et Holcim France

Image du projet d'immeubles d'habitation

Cet ensemble immobilier à Gennevilliers (92) doit être livré fin 2024 par Seqens, filiale d’Action Logement. Clinker recyclé, granulats recyclés et même eau recyclée sont les composants de ce béton Holcim.




Seqens, filiale du groupe Action Logement, a choisi un tout nouveau béton 100% recyclé pour le projet Recygénie, un ensemble immobilier situé à Gennevilliers. Il s'agira d'une première dans le monde : celle d'un immeuble en béton formulé à partir de clinker, de granulats et d'eau recyclés : une innovation signée Holcim.

 

Les premiers coulages de l'infrastructure de ce chantier doivent avoir lieu ce mois-ci. Le premier coulage du béton entièrement recyclé de la superstructure doit démarrer fin avril. La livraison finale de l'ouvrage est estimée à fin 2024.

 

Au total, 1.600 m³ de béton 100% recyclé doivent être utilisé pour construire la superstructure des deux immeubles, de 5 et 6 niveaux et qui doivent contenir 76 logements.

 

 

Une prouesse technologique : faire du béton neuf à partir d'éléments recyclés

 

Si en France 80% des bétons de démolition sont recyclés, jusqu'à aujourd'hui, seule une faible part des éléments recyclés sont réutilisés pour fabriquer du béton neuf. Le projet Recygénie, né du partenariat entre Seqens et Holcim, a pour objectif d'améliorer cette dernière statistique.

 

Réglementation et béton recyclé

 

un ouvrier fabrique une dalle en béton

Réalisation d'une dalle avec le nouveau béton 100% recyclé, en laboratoire.

 

Tandis qu'en France, jusqu'en 2022, la règlementation autorisait l'incorporation de 15% de gravillons recyclés dans les bétons courants, la nouvelle norme NF EN 206+A2/CN publiée en octobre 2022 permet d'ajouter à cette formulation également une fraction de sable recyclé. Il est désormais possible, du moins en théorie, d'utiliser 100% de granulats recyclés (gravillons et sable) à condition de justifier des performances mécaniques et de durabilité du béton résultant de la formulation utilisée (catégorie R7 selon la même norme).

 

Dans le cadre du projet national Recybéton, quelques planches d'essai et parties d'ouvrages (murs de façades, murs intérieurs, planchers...) avaient déjà été réalisé à partir de granulats entièrement recyclés. Mais jamais l'ensemble d'un bâtiment et sa superstructure n'avaient encore été réalisés à partir de 100% de gravillons recyclés et 100% de sables recyclés.

 

Holcim et Seqens ont déposé un ATEx spécifique auprès du CSTB pour le chantier Recygénie. Dans son dossier de presse, Holcim précise : "l’objectif est de faire valider les hypothèses et le programme d’essais de ces bétons très innovants, et d’établir également une première base de données pour faire avancer la connaissance sur le comportement des matériaux recyclés dans le béton." L'ATEx de cas "b" permet également de garantir la compatibilité du béton avec les rupteurs de ponts thermiques et de démontrer la bonne adhérence des produits de revêtement sur ce nouveau béton : enduits, colle à doublage, lasure béton ou systèmes d'étanchéité des toitures terrasses. Un gage pour l'avenir et la réutilisation de cette nouvelle formulation.

 

Ciment à base de clinker 100% recyclé

 

Ainsi que nous l'annoncions en juin, Holcim a créé le premier clinker 100% recyclé au monde. Ce clinker n'avait jusqu'alors pas été utilisé en dehors de tests de laboratoire. C'est aujourd'hui le moment pour Holcim de passer à la phase de mise en oeuvre pour le ciment fabriqué avec ce clinker.

 

Concrètement, Holcim indique qu'il a fallu marier 10 produits recyclés différents afin de réunir les éléments indispensables à la composition chimique du clinker, notamment des cendres de bois et des déchets issus du traitement des minéraux.

 

Matériaux avant cuisson

Matériaux recyclés avant cuisson, pour obtenir le clinker recyclé.

 

Le mélange, une fois homogénéisé, doit être cuit à 1.450°C, la même température qu'un mélange de calcaire et d'argile standard. Mais en produisant 2.000 tonnes de clinker, on économise environ 3.000 tonnes de ressources naturelles prélevées en carrière tout en valorisant des déchets. En prime, on constate une baisse des émissions de CO2 estimée à environ 10% par rapport à un clinker classique. 

 

Pour le projet Recygénie, le clinker recyclé produit à l'usine d'Altkirch a été broyé dans l'usine de Dunkerque et a été associé à des composants recyclés pour réaliser un ciment CEM III/A 42,5N, destiné spécifiquement à ce projet.

 

Utilisation de l'eau de process

 

La centrale à béton de Genevilliers.

 

Dans le processus de fabrication, l'eau est utilisée pour produire du béton et pour nettoyer les outils et matériels. Les centrales à béton doivent réglementairement recycler les eaux de production et fonctionnent en circuit fermé. Les eaux de process et les eaux pluviales collectées sont acheminées vers des bassins de décantation. Les particules cimentaires s'accumulent au fond du bassin, et l'eau décantée peut être pompée et réutilisée dans la fabrication. Holcim indique que la majorité de ses bétons est déjà fabriquée avec de l'eau de process recyclé. Le béton du projet Recygénie ne fera pas exception. 

 

Gravillons et sable issus de retour béton de centrales parisiennes et de déchets de démolition

 

Les gravillons et sables utilisés proviennent de centrales à béton parisiennes et de déchets de démolition, y compris de la démolition de l'ancienne résidence Brenu de Gennevilliers.

 

 

Le recyclage de bétons de démolition.

 

Les gravats ont été traités par les plateformes de recyclage de Gennevillier et de Goussainville. Triés, concassés et criblés, ils peuvent ensuite produire des gravillons et du sable 100% recyclés.

 

Près de 2.200 tonnes de granulats ont été préparés pour le projet.

 

Un partenariat qui a de l'ambition

 

Chantier de démolition vu du ciel

Chantier de démolission à Genevillier, à l'emplacement des futurs logements Recygénie.

 

L'idée de ce partenariat entre le premier bailleur du logement social en Île-de-France Seqens et Holcim, premier producteur de matériaux de construction en France, est d'aller "au-delà de la règlementation en vigueur" afin d'"accélérer le développement des bétons 'écologiques'" indique le dossier d'Holcim sur le projet Recygénie.

 

Autres ambitions citées dans le document : pousser le concept d'économie circulaire, repousser les limites du recyclage tel qu'il est pratiqué aujourd'hui, et surtout réussir un défi technique, celui de fabriquer un béton 100% recyclé aussi performant qu'un béton standard.

 

Holcim a impliqué ses experts ciment et béton de son centre de R&D à l'Isle D'Abeau (38) ainsi que les ingénieurs et techniciens du laboratoire national d'analyse de Lafarge France. Seqens, de son côté, a contribué au projet en mobilisant l'architecte A26 BLM, son bureau d'étude Ingea et le bureau de contrôle Qualiconsult ainsi que le CSTB.

 

Le projet Recygénie est placé dans un quartier nécessitant un réaménagement global. Dès 2021, 166 logements sociaux du bâtiment appelé "la Chancelle" ont été démolis. C'est à leur ancien emplacement que le nouveau projet a démarré. Au total, 220 logements doivent y voir le jour : 70 logements sociaux et 100 logements en accession privée dont environ 30 en accession sociale.

 

L'entreprise Legendre IDF doit finaliser le travail et sera responsable de la livraison des logements pour le mois d'octobre 2024.

 

Stéphane Dauphin, directeur général de Seqens, a indiqué : "le partenariat avec Holcim, qui aboutit à une technologie écologique encore jamais éprouvée, est une étape importante pour Seqens. C’est le fruit d’un travail d’équipe sans précédent ! Participer à la construction d’une résidence réalisée en béton 100% recyclé s’inscrit dans notre démarche RSE et notre politique volontariste en matière de réemploi".

 

François Pétry, directeur général d'Holcim France, a ajouté : "Fabriquer ce premier béton entièrement recyclé est une performance inédite pour laquelle nous avons mobilisé toutes nos expertises métiers, du ciment au granulat en passant par le béton et bien sur notre centre mondial de R&D dans l’Isère. (...) Ce n’est qu’un début : les matériaux recyclés issus de la démolition vont occuper une part de plus en plus importante dans nos produits."

 

 




Source : batirama.com/ Emilie Wood/ Photos © Holcim France

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
1 Commentaire
logo
- -
  • par Bab
  • 09/03/2024 14:36:07

Tres interessant et encourageant pour l’avenir Mais On ne peut pas recycler le mot demolition par demolission Bon courage Bab

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Gros oeuvre : les nouveaux modes constructifs : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Le Reef Premium
Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (18 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits