130 millions d'euros pour des bâtiments publics moins énergivores

Le Palais de Chaillot à Paris

Un millier de projets ont été sélectionnés en France pour réduire rapidement la consommation d'énergie fossile des bâtiments publics, pour un coût de 130 millions d'euros.




Non moins d'un millier de projets de rénovation de bâtiments publics ont été sélectionnés. Des projets très variés mais qui, ensemble, devraient permettre d'économiser chaque année l'équivalent de la consommation domestique d'une ville de 50.000 habitants dès l'hivers 2023-2024. Parmi eux : 

 

  • Le palais de Chaillot à Paris (musée et salle de spectacle), dont le chauffage doit être raccordé au réseau de chauffage urbain à la place du chauffage au gaz actuel ;
  • L'université de Toulon, où des panneaux photovoltaïques doivent être installés sur les toits ;
  • Le bâtiment des douanes à Papeete, en Polynésie française, où l'isolation des combles devrait permettre de réaliser des économies de climatisation.

 

Sobriété et rénovation énergétique doivent travailler de pair

 

Cette décision vient complémenter le plan de sobriété national dévoilé cet autonme, qui vise à réduire de 10% la consommation énergétique en France en deux ans, et de 40% d'ici 2050. Le Gouvernement souhaite ainsi montrer son exemplarité, à la fois sur le court terme mais également sur le long terme.

 

Il s'agit ici du deuxième appel à projets de ce type. Au printemps 2022, 800 projets avaient été sélectionnés pour la somme de 50 millions d'euros. Leur réalisation devrait permettre d'économiser la consommation d'une ville de 25.000 habitants chaque année.

 

"C'est un double mouvement" combinant "rénovation du bâti" et "changement des usages", explique-t-on au ministère de la Transition énergétique. "Si on rénove un bâtiment tout en mettant le chauffage à 25 degrés, l'opération n'est pas vraiment réussie", ajoute-t-on. Pour rappel, on estime que les appels à la sobriété énergétique ont permis de réduire de 8% la consommation d'électricité des bâtiments publics entre octobre 2022 et janvier 2023, et d'environ 11% pour le gaz, selon la même source.

 

Depuis 2019, le gouvernement a investi 3,9 milliards d'euros pour rénover des bâtiments publics. Pour les bâtiments tertiaires, dont ceux de l'Etat, il entend aussi réduire la consommation d'énergie de 40% d'ici à 2030 et de 60% d'ici à 2050.




Source : batirama.com & AFP / Photo : Palais de Chaillot © Herry Wibisono de Pixabay

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (198 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Service Cloud

Granulats recyclés