Le Livret A passe de 2 à 3 % à partir du 1er février

image

En février, le Livret A sera porté de 2% à 3%, un niveau sans précédent depuis 2009 mais toujours nettement inférieur à l'inflation qui affichait une hausse de 5,9% en décembre.



Le gouverneur de la Banque de France l'avait proposé vendredi au ministre de l'Économie et des Finances, et ce dernier a accepté. Cette proposition est le fruit d'une légère révision à la baisse, François Villeroy de Galhau invoquant dans un communiqué des "circonstances exceptionnelles" pour ménager les finances du logement social, dont les prêts sont souvent indexés sur ce taux.

 

Sans arrondi, la formule de calcul prenant en compte d'une part l'inflation - elle a atteint 5,9% en décembre selon les derniers chiffres de l'Insee publiés vendredi - et d'autre part les taux interbancaires, auxquels les banques s'échangent de l'argent à court terme, aurait fait ressortir le taux à 3,3%.

 

Les 3% seront applicables dès le 1er février aux quelque 55 millions de Livret A, ainsi qu'aux Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Cela "représente déjà une hausse significative", précise la banque centrale dans un communiqué, souhaitant "que les mouvements de taux du livret A restent progressifs plutôt que trop volatils, et ceci à la hausse comme un jour potentiellement à la baisse".

 

Les 500 milliards d'euros déposés par les Français sur ces deux produits, dont la majeure partie est centralisée par la Caisse des dépôts (CDC), sont destinés en partie à financer le logement social, l'économie sociale et solidaire ou encore les économies d'énergie dans les logements. Si le relèvement du taux est une bonne nouvelle pour les épargnants, il est donc moins bien vécu par certains acteurs publics dont les prêts auprès de la CDC sont souvent indexés sur ce taux.

 

Le taux du Livret A, encore à son niveau plancher de 0,5% il y a un an, avait doublé une première fois au 1er février 2022 puis une nouvelle fois au 1er août, pour atteindre 2%.

 

Quant au taux du Livret d'épargne populaire (LEP), réservé aux plus modestes, il va bondir quant à lui de 4,6% à 6,1%, une bonne affaire pour un public pas toujours en situation de pouvoir épargner.

 

La Banque de France "soutient fortement cet instrument dont la simplification des modalités d'ouverture, la promotion et la rémunération ont conduit à plus de 2 millions d'ouvertures en 2022", explique-t-elle.




Source : batirama.com & AFP / Photo © wirestock - Freepik

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Soutenez-vous le mouvement de grève du 19 janvier, reconduit le 31 janvier? (168 votants)
 

Articles

Nouveautés Produits