De nouveaux capteurs photovoltaïques au salon Energaïa

image

Le rendement des capteurs photovoltaïques continue de croître, leur garantie de fonctionnement atteint jusqu’à 35 ans, leur puissance crête augmente… Les professionnels font leur marché à Energaïa.



Le salon Energaïa, spécialisé dans les équipements photovoltaïques et, de plus en plus dans le stockage d’électricité en batteries, se tient à Montpellier les 7 et 8 décembre 2022. Ce sera notre dernier salon de l’année. Nous avons donc, avec conscience, appliqué notre méthode éprouvée : pour être sûrs de ne rien rater, on commence à un bout et, allée après allée, on marche jusqu’à l’autre extrémité, en voyant chaque stand.

 

 

De nouveaux fabricants de modules photovoltaïques

 

 

La chance a voulu que le premier stand soit celui du nouveau fabricant de modules TW Solar. TW Solar ou Tongwei Solar est le troisième industriel chinois pour la production de polysilicium et de cellules. Depuis la fin de l’année dernière, TW Solar s’est également lancé dans la fabrication de modules photovoltaïques monocristallins complets. Il montrait à Energaïa des modules de 410 à 700 Wc.

 

Sa documentation est déjà en français et il est classé Tier 1 par Bloomberg. TW Solar propose une garantie de 15 ans sur le matériel et la technologie et une garantie de 30 ans sur le rendement de ses modules double-verre TH405 à TH 430, avec un rendement de 98% au bout de la deuxième année, mais de 84,95% au bout de la trentième année, grâce à une dégradation annuelle du rendement de seulement 0,45% de la troisième à la trentième année.

 

 

La gamme TW550 à TW570 de TW Solar comporte 5 modèles de 550 à 570 Wc, en 2278 x 1134 mm. Elle est constituée de panneaux de 6 x 24 cellules, soit 6 x 48 demi-cellules, dont le rendement garanti au bout de la trentième année atteint 87,40%. ©PP

 

 

Le nouveau fabricant de modules TW Solar propose huit gammes différentes de modules photovoltaïques de  405 à 700 Wc de puissance. Chaque gamme comporte entre 5 et 8 modèles. Sa gamme de modules bifaciaux TW à 132 demi-cellules de type N comporte, par exemple, 6 modèles de 675 à 700 Wc.

 

TW Solar est venu à Energaïa pour recruter son réseau de distributeurs français. Son ambition est de vendre 5 MWc sur le marché français en 2023.

 

 

Du solaire thermique au photovoltaïque

 

 

Nous connaissons le français Eklor depuis plus d’une quinzaine d’années pour son savoir-faire en solaire thermique. L’entreprise continue de développer la fabrication de solutions pour la production d’ECS, mais montrait à Energaïa sa diversification dans le phototovoltaïque.

 

Eklor est en effet devenu grossiste en équipements photovoltaïques et distribue notamment les panneaux Trina, DualSun, SolarEdge, QCells, REC Solar et Talesun dans des puissances de 375 à 415 Wc, six solutions de structures pour supporter les panneaux, des coffrets de protection AC et DC (courant alternatif et courant continu), des micro-onduleurs, des onduleurs striing, des onduleurs hybrides, du monitoring, des batteries, dont celles de BYD, …

 

Eklor propose notamment le panneau européen bi-verre de CS Wismar en 32, 48, 54 et soixante cellules, soit 170 à 325 Wc. Ce panneau est constitué de cellules espacées, de manière à ce que la zone transparente atteigne 51% de la surface du panneau. Ces panneaux sont garantis 20 ans, 30 ans en option, avec une garantie de rendement de 30 ans.

 

 

Fondé en 2005 à Niort par Jean-François Chavagnac, à droite, et Nicolas Savariaux, le français Eklor est initialement concepteur et fabricant de solutions de solaire thermique pour la production d’ECS. A Energaïa, l’entreprise montrait toute l’étendue de sa diversification dans le solaire photovoltaïque. ©PP

 

 

Un panneau souple fabriqué en France

 

 

Sur le stand de Larivière, le spécialiste des produits et systèmes pour l’enveloppe du bâtiment, nous avons découvert le nouveau panneau photovoltaïque souple Luxsiol, conçu et fabriqué en France par CréaWatt Fabrick’, une entreprise du groupe Phoenix.

 

Luxsiol est composé de cellules mono-cristallines flexibles, atteint 430 Wc de puissance nominale et ne pèse que 3,2 kg/m². Le produit est garanti 12 ans, avec une garantie de rendement linéaire de 80% au bout de la 25è année. Les certifications Etudes techniques ETN, Broof T3 et son ATEC en cours permettent son assurabilité.

 

 

CréaWatt Fabrick’ est une start-up industrielle, créée en 2020 par Jean-Nöel Gaine. Elle a conçu le panneau PV souple et ultra-léger Luxsiol en co-développement avec la société Sunman, ainsi que le système de fixation Easy Grip qui permet de l’installer toute toiture plane ou courbée, sans renfort de charpente. ©PP

 

 

 

 

Toujours côté légèreté, Soprasolar montre à Energaïa, sa solution PV Soprasolar Flex, un procédé d’étanchéité photovoltaïque qui consiste en un complexe bicouche bitumineux SBS renforcé soudé en plein, intégrant des laminés photovoltaïques souples MiaSolé, collés sur l’étanchéité. ©PP

 

 

35 ans de garantie

 

 

De son côté, le hollandais denim solar propose une garantie produit de 35 ans sur ses panneaux PV b-verre, bifaciaux "410 glass glass" d’une puissance nominale de 410 Wc. Ils sont constitués de 108 cellules mono-cristallines PERC en 182 x 91 mm. Le panneau atteint un poids de 24 kg pour des dimensions de 1730 x 1134 x 30 mm.

 

 

Le panneau verre-verre 410 glass glass de denim solar est garantit 35 ans sur le produit et 35 ans sur le rendement, avec un rendement de 81% au bout de la trente-cinquième année. ©PP

 

 

Denim Solar est le proche parent de SolarClarity, un grossiste en équipements solaires photovoltaïques, spécialisé dans les petites et moyennes commandes en ligne depuis 2008.

 

 

Dans le hall B1 du salon Energaïa, nous avons aussi croisé Alain Straboni de S’tile qui conçoit, développe et fabrique des modules photovoltaïques en France depuis 2007. Les modules S’tile atteignent des puissances importantes > 200Wc/m², des dimensions de 300 x 500 à 1050 x 2150 mm, avec ou sans cadre, dans des formes diverses (rectangles, triangles, cercles, …), colorés ou pas. La toiture des halles de Laissac à Montpellier est notamment couverte de 1000 panneaux verre-verre biomimétiques. ©PP

 

 

Notre prochain article sur Eneregaïa portera sur le marché français du photovoltaïque en 2022 et 2023, ainsi que sur les onduleurs et les stockages d’électrcité, physiques ou virtuels.



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Soutenez-vous le mouvement de grève du 19 janvier, reconduit le 31 janvier? (168 votants)
 

Articles

Nouveautés Produits