Les actions recommandées aux entreprises dans le cadre du plan de sobriété énergétique

Les actions recommandées aux entreprises dans le cadre du plan de sobriété énergétique

Le plan de sobriété énergétique qui a été présenté ce jeudi 6 octobre par le Gouvernement comprend un plan d'action pour les entreprises, qui se décline en quatre engagements et 15 actions.




Pour l'heure, les entreprises comme les particuliers sont simplement encouragés à s'engager pour la sobriété et à changer leurs habitudes. Il n'y a eu aucune annonce de pénalités pour celles et ceux qui ne souhaitent pas suivre les recommandations de l'Etat.

 

Cependant, le Gouvernement souligne, une fois encore, l'urgence de la situation et en appelle à la responsabilité de chacun. Outre les petits gestes qui peuvent être mis en place relativement facilement, l'importance de la rénovation énergétique sera fortement encouragé, ainsi que la nécessité de se tenir au courant de la "météo de l'électricité", via le nouveau service du réseau de transport d'électricité RTE, écowatt. Un service qui permet à tous d'obtenir des alertes en cas de tensions sur les réseaux d'électricité et de la nécessité forte de réduire la consommation pour éviter toute coupure.

 

Dans le document gouvernemental intitulé "Plan d'actions pour une organisation du travail qui prend mieux en compte l'objectif de sobriété énergetique", il est également conseillé de prévoir une organisation en télétravail qui pourrait être déclenchée dans des situations d'urgence en cas de tension importante sur le réseau électrique. Le télétravail, lorsqu'il est possible, permet effectivement d'économiser du carburant. Cependant l'économie d'énergie réalisée ne fait pas l'unanimité en ce qui concerne les autres coûts (chauffage, électricité etc), surtout si le télétravail n'est pas généralisé à l'ensemble de l'entreprise et que les bâtiments doivent malgré tout être chauffés.

 

 

Les actions anti gaspillage

 

 

  • Appliquer les consignes de température de manière stricte dans les locaux et bâtiments professionnels. C'est à dire 19°C pour le chauffage, 26°C pour la climatisation. Lorsqu'un bâtiment est inoccupé pendant 48h (le week-end généralement), la température doit être réglée sur 16°C. Pour plus de 48h, il faut régler le chauffage sur 8°C.

 

  • Agir sur l'éclairage des bâtiments. Il est conseillé soit de couper l'éclairage intérieur des bâtiments dès qu'ils sont inocupés et de réduire l'éclairage extérieur, notamment pour l'éclairage publicitaire. L'éclairage extérieur doit être éteint à 1h au plus tard.

 

  • Réaliser un diagnostic de performance énergétique de ses bâtiments. Parfois, les cordonniers sont les plus mal chaussés et les entreprises du bâtiment elles aussi doivent penser à la performance énergétique de leurs propres locaux. Un diagnostic permettra d'identifier les postes où il faut agir en priorité. L'installation de dispositifs de gestion technique des bâtiments peut également aider à une meilleure performance.

 

  • Effectuer un suivi précis de ses consommations d'énergie. Avec des outils de pilotage, de suivi, de mesures en temps réel des consommations énergétiques (eau chaude, gaz, électricité...)

 

 

Les actions en faveur de l'efficacité énergétique

 

 

  • Favoriser des solutions moins énergivores : cela peut concerner les machines, les équipements, les télécommunications, le type d'éclairage.

 

  • S'engager avec toutes les parties prenantes : fournisseurs, sous-traitants, clients... peuvent également s'engager avec vous via la contractualisation de clauses spécifiques.

 

  • Développer un système de chauffage autonome : quand cela est possible, pompes à chaleur, panneaux photovoltaïques, énergie éolienne... sont encouragés.

 

 

Les actions en faveur de la mobilité durable

 

 

  • Encourager la mobilité douce, ou en d'autres termes, favoriser l'utilisation de véhicules électriques, mettre à disposition des équipements de mobilité douce (c'est à dire non motorisés - vélos, trottinettes etc), encourager le covoiturage, l'éco-conduite (rouler moins rapidement pour économiser de l'essence)....

 

  • Optimiser les déplacements professionnels. Regrouper les déplacements, supprimer ceux qui sont inutiles. Préférer les déplacements en train plutôt qu'en avion lorsque le temps de trajet est inférieur à 4h par train pour un aller simple ou 6h pour un aller-retour dans une même journée.

 

 

Les actions pour dynamiser la démarche de sobriété

 

 

  • Désigner un ambassadeur ou référent sobriété au sein de l'entreprise

 

  • Sensibiliser et former les salariés aux écogestes. (exemple : éteindre les écrans qui habituellement restent en veille, optimiser l'utilisation numérique pour limiter la consommation des appareils et des serveurs, privilégier la recharge des appareils électriques en heures creuses...)

 

  • Définir une "trajectoire de réduction de la consommation d'énergie". Par exemple en ce qui concerne les télécommunications, mieux gérer sa messagerie (effacer les messages etc. pour des terminaux moins énergivores).

 

  • Réduire les pertes de matière, ou autrement dis, les déchets, qui sont "une consommation d'énergie inutile.

 

 

En parallèle de cette charte volontaire, le gouvernement a publié aussi un document regroupant les 10 gestes principaux pour que les entreprises fassent des économies d'énergie. Outre les conseils d'économie de chauffage et de réduction d'éclairage dont nous avons déjà parlé, le gouvernement rappelle l'importance d'entretenir et de rendre plus efficace les équipements de chauffage et de froid et d'optimiser le fonctionnement des équipements industriels.

 

Plus de conseils peuvent être trouvés sur le site de l'Ademe : agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises.

 




Source : batirama.com / Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits
Biofib' Chanvre


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (203 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits