À Interclima 2022, tous les générateurs étaient connectés, mais de différentes manières

image

Les solutions techniques de connectivité à la disposition des industriels sont nombreuses. Nous sommes encore très loin d’une solution ouverte, unique, universellement adoptée.

Aider vos clients à reprendre le contrôle de leurs consommations


Les solutions techniques de connectivité à la disposition des industriels sont nombreuses. Nous sommes encore très loin d’une solution ouverture, unique, universellement adoptée.

 

 

Frisquet a développé et fabrique Visio, sa propre solution de connexion et de pilotage : radio et protocole propriétaire. Même si l’entreprise suit les développements de Thread et de Matter, elle n’envisage pas de les adopter pour l’instant et reste fidèle à sa propre solution, sans tenter de la rendre compatibles avec d’autres processus dans les logerments. ©PP

 

 

Le rêve de l’application unique

 

 

Dans l’univers domestique, l’existence d’une solution universelle mettrait à la disposition de l’utilisateur final une seule application pour piloter tous les processus dans son logement, depuis son chauffage jusqu’à l’éclairage, en passant par les volets roulants et le contrôle d’accès.

 

Nous en sommes plutôt, encore assez largement, à l’ère des silos étanches. Conséquence : une application pour le chauffage, une autre pour l’éclairage, une troisième pour le contrôle d’accès, une quatrième pour les volets roulants, …

 

Bien sûr, en France, des acteurs de poids comme Somfy, Delta Dore ou Legrand tentent de fédérer sous leur bannière différents fabricants. A Interclima, Hitachi a annoncé la signature d’un accord de partenariat pour rendre les pompes à chaleur air/eau Yutaki compatibles avec la solution Tywell de Delta Dore.

 

Du point de vue technique, les deux entreprises parviennent à ce résultat en ajoutant une passerelle à la box Tydom de Delta Dore. Cette passerelle est un traducteur entre le protocole propriétaire Johnson Controls-Hitachi et l’univers de Delta Dore. Du coup, à travers l’app Tydom de Delta Dore, l’utilisateur a accès à travers une seule application au pilotage de tous les équipements raccordés.

 

 

Le groupe Atlantic a également développé sa propre solution : connexion WiFi vers la box du logement et application Atlantic Cozytouch pour piloter les générateurs de la marque. ©PP

 

 

J’ouvre mon API

 

 

Autre approche retenue par un nombre croissant de fabricants pour organiser une certaine interopérabilité : l’ouverture d’API. Le fabricant A a opté pour la solution de connexion par le Cloud, c’est-à-dire connexion WiFi à la box internet du logement, application WiFi et aller-retour entre le logement et le cloud pour le pilotage de ses appareils installés dans le logement.

 

Le fabricant B utilise la même méthode. S’ils veulent autoriser une certaine interaction entre leurs équipements respectifs – la pompe à chaleur de A utilisant, par exemple, le détecteur de présence de B initialement installé pour du contrôle d’accès -, ils vont mutuellement ouvrir leur API (Interfaces de programmation) et organiser un échange de cloud à cloud.

 

Cette solution était universellement présente à Interclima. GREE la propose, ainsi que Midea et plusieurs autres fabricants de solutions de climatisation.

 

 

L’ouverture d’API est utilisée aussi bien dans l’univers domestique qu’en tertiaire. ©PP

 

 

 

BACNet, ModBus, KNX et les autres

 

 

Dans le monde du tertiaire, la situation est un peu différente. La plupart des bâtiments tertiaires d’une certaine taille sont équipés de GTB (Gesqtion Technique du Bâtiment) qui, nativement, comprennent plusieurs bus de terrains classiques, dont BACnet et KNX. Les fabricants de grands multisplits, de DRV (Débit de Réfrigérant Variable) sont contraints de proposer des passerelles entre leur protocoles de communication propriétaires et les protocoles classiques des GTB tertiaires. En général, ils proposent en plus une communication par ouverture mutuelle d’API.

 

 

Pour le pilotage et le suivi de ses grands DRV, Midea dispose à la fois de sa propre solution cloud et des passerelles vers les protocoles ModBus, BACNet, KNX et LonWorks, classiquement utilisés par les GTB. ©PP

 

 

Viessmann, quant à lui, approche la question de la connectivité d’une autre manière. Il s’agit pour lui de minimiser les consommations d’énergie, de maximiser la consommation d’énergies renouvelables produites sur site, sans nuire au confort des utilisateurs. Pour cela, il place tous les composants de ses installations en communication les uns avec les autres de diverses manières et les asservis tous à l’automate Viessmann Energy Management, auquel l’utilisateur et l’entreprise de maintenance accèdent par l’application ViCare.

 

Toutes ces approches de la connectivité pourraient être remises en cause par l’arrivée du protocole Thread et de la couche d’application universelle Matter, conçus tous deux pour fonctionner aussi bien en tertiaire que dans l’univers domestique. La première version de Matter devrait être disponible courant novembre 2022 et de nombreux fabricants prévoient de l’adopter.

 

IoT (Internet of Things ou Internet et des Objets) est devenue une formule galvaudée qui peut signifier n'importe quel type de connexion : propriéatire, ouverte, .... ©PP



Source : batirama.com : Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Soutenez-vous le mouvement de grève du 19 janvier, reconduit le 31 janvier? (129 votants)
 

Articles

Nouveautés Produits