Le nombre d'apprentis formés dans l'artisanat atteint son plus haut niveau depuis 2010

Le nombre d'apprentis formés dans l'artisanat atteint son plus haut niveau depuis 2010

Selon les derniers chiffres du Baromètre de l'artisanat, l'apprentissage a le vent en poupe. Le BTP enregistre notamment 14 % d'apprentis en plus entre 2018 et 2021.



Ils étaient 57 340 a suivre un apprentissage en tant qu'artisan du BTP en 2018-2019. L'année scolaire 2020-2021 en comptaient 68 520, soit 14% de plus. Et lorsqu'on regarde l'ensemble des secteurs (artisanat de fabrication, des services et de l'alimentation), l'augmentation globale est de 15%. L'apprentissage de l'artisanat a donc le vent en poupe, selon les derniers chiffres du Baromètre de l'artisanat, publié en septembre 2022 par l'Institut supérieur des métiers.

 

Parmi les secteurs de l'artisanat formant le plus grand nombre d'apprentis, les trois qui arrivent en tête ne font pas parti du BTP (boulangerie-pâtisserie, coiffure et réparation automobile), mais c'est le cas des cinq secteurs suivants : on compte donc 9 700 apprentis dans l'aménagement paysager (+19% en un an), 9040 dans les travaux d'électricité (+16%), 8100 en maçonnerie générale (+12%), 6970 en menuiserie (+10%) et 6570 en plomberie (+8%).

 

 

Evolution du nombre d'apprentis en entreprise artisanale de moins de 20 salariés.

 

 

Une progression plus forte dans les régions où l'apprentissage était moins développé

 

 

Les régions qui comptent actuellement le plus d'apprentis sont les Pays de la Loire (22%), la Normandie (19%) et le Centre Val de Loire (16%). On note que si le nombre d'apprentis a progressé dans toutes les régions, l'augmentation a été particulièrement forte dans les régions où l'apprentissage était moins développé, comme l'Île de France (+22,1%), la Provence-Alpes-Côte d'Azur (+18,7%) et l'Occitanie (+14,1%). On note également de belles progressions pour la Nouvelle-Aquitaine (+15,5%), la Normandie et la Bretagne (+14%), ainsi que la Corse (+14,2%).  

 

 

Nombre d'apprentis en entreprise artisanale et évolution 2019/20 à 2020/21.

 

 

Des apprentis un peu plus âgés, les femmes mieux représentées

 

 

Sur l'ensemble des 175 950 apprentis de l'année 2020-2021, 51% étaient entrants en 1ère année de diplôme. On note que le nombre d'apprentis majeurs progresse fortement, particulièrement pour la tranche d'âge 26 ans et plus, en conséquence de la loi reportant la limite d'âge à 29 ans révolus. Les femmes, qui représentaient 27% des apprentis l'année précédente, sont 29% à présent.

 

 

Quels diplômes ?

 

 

Dans le BTP, les diplômes qui comptent le plus grand nombre d'inscrits en alternance sont le CAP maçon en première place, le CAP monteur en installations sanitaires en deuxième place, et le CAP peintre en troisième place (on note la présence de 11% de femmes inscrites à ce CAP, contre 1% dans les deux CAP précédents).

 

Quant aux diplômes qui "montent", on note le BTS Bâtiment, le BTS Conditionnement d'air et le BP Travaux d'aménagement paysager.

 

On note que 42% des apprentis ayant obtenu leur diplôme ont choisi de poursuivre leur formation dans une autre spécialité, particulièrement pour les étudiants issus d'un CAP : 55% d'entre eux approfondissent leur formation en intégrant le plus souvent une mention complémentaire (MC), un brevet professionnel (BP) ou un brevet technique des métiers.

 

Grace aux passerelles mises en place, les apprentis sont de plus en plus nombreux à réaliser un parcours de formation professionnelle allant généralement de 3 ans à 4 ou 5 ans.

 

 

Une meilleure insertion dans l'emploi

 

 

En moyenne, les deux-tiers des jeunes formés en apprentissage à un métier de l'artisanat trouvent un emploi 6 mois après leur entrée sur le marché du travail. Ce score est supérieur à celui des apprentis formés à d'autres métiers et bien meilleur que ceux qui sont formés par la voie scolaire à ces même métiers (leur taux d'emploi à 6 mois est de 36%).

 

Les taux d'insertions sont plus élevés lorsque le niveau de formation est plus important : ainsi, 55% des jeunes ayant un CAP dans le bâtiment trouvent du travail. Avec une MC, ils sont 73%, avec un BP ou un BTS, 74%. Ce qui donne une moyenne de 64% d'insertion pour l'ensemble des jeunes diplômés.

 

Dans le BTP, les diplômés des métiers de l'étanchéité/isolation et du génie climatique sont particulièrement recherchés. Les métiers de niche, comme la zinguerie, offrent également de belles perspectives d'emploi.

 

Voici le palmarès des formations en apprentissage du BTP qui offrent le plus de débouchées aux jeunes diplômés :

 

  • MC Maintenance en équipement thermique - 90%
  • BTM Technicien en système de génie climatique - 89%
  • BP métiers du plâtre et de l'isolation - 88%
  • CAP Marbrier du bâtiment et de la décoration - 88%
  • BP Etanchéité du bâtiment - 83%
  • BP carreleur mosaïste - 82%
  • MC Zinguerie - 82 %
  • TP Maçon du bâti ancien - 80%
  • BP charpentier bois - 80%

 




Source : batirama.com / Emilie Wood / Photo © Freepik

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Utherm Roof

Votre avis compte

Selon vous, les entreprises sont-elles suffisamment aidées face à la situation énergétique? (49 votants)
Oui
Non
 

Articles

Agenda

Boutique


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation