Un bâtiment public exemplaire à Mitry-Mory (77)

Un bâtiment public exemplaire à Mitry-Mory (77)

La loi de transition énergétique impose l’exemplarité énergétique et environnementale pour les nouvelles constructions sous maîtrise d’ouvrage de l’Etat. Exemple au bout de la ligne B du RER francilien.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


"Toutes les nouvelles constructions sous maîtrise d’ouvrage de l’Etat, de ses établissements publics ou des collectivités territoriales font preuve d’exemplarité énergétique et environnementale et sont, chaque fois que possible, à énergie positive et à haute performance environnementale", indique l’arrêté du 10 avril 2017, qui précise le décret du 21 décembre 2016 qui lui-même définit les dispositions de l’article 8 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte.

 

Ces dispositions, applicables dans le neuf, concernent les projets dont le permis de construire a été déposé après le 1er septembre 2017.  En clair, malgré l’entrée en vigueur de la RE2020 au début de l’année, 2022 sera marqué par la livraison de tels projets exemplaires.

 

 

Unité Opérationnelle

 

 

C’est le cas de la Maison de la B à Mitry-Mory (77), en instance de livraison. A côté du nouvel atelier de maintenance RATP du matériel roulant, au terminus de la ligne B du RER, la nouvelle Unité Opérationnelle de Mitry est un bâtiment R+1 comprenant les locaux de vie et les bureaux des équipes de conducteurs du RER et agents de manœuvres SNCF de l’Etablissement Traction Production de la ligne B, et un parking paysagé de 125 places.

 

Dominique Dosne, architecte SNCF gares & connexions, précise que dans ce contexte, il existe deux démarches pour communiquer au sujet des performances environnementales de la construction. D’une part, le référentiel énergie-carbone (E+C-), de l’autre, la démarche EMC2B, propre à Gares & Connexion et Arep, qui analyse des projets par rapport aux enjeux environnementaux énergie, matière, carbone, climat et biodiversité.

 

 

Le projet conçu par Dominique Dosne fait une grande part au bois. Réalisé en TCE (sauf VRD), il permet à l’entreprise CBS-Lifteam de placer ses élégants planchers bois O’portune®, mais aussi de se charger de l’étude, fourniture et réalisation des murs ossature bois, de la structure poteaux poutres, du plancher bois O’portune®, du platelage bois extérieur, de l’isolation biosourcée insufflée, du bardage bois et des claustras.

 

 

E3C1

 

 

Selon le référentiel énergie-carbone, le projet implique de prévoir la production d'énergies renouvelables (énergie solaire, géothermie, pompe à chaleur...), de réaliser une étude Bepos (qui complète la RT2012) et de respecter le seuil réglementaire E3. Dominique Dosne indique : "Dans le cas de la Maison de la B, nous atteignons le niveau d'exigence E3 grâce à une isolation thermique renforcée et la production en toiture d'énergie solaire avec des panneaux photovoltaïques."

 

En ce qui concerne le carbone, il s’agit de réaliser une Analyse en Cycle de Vie et de respecter le seuil maximal C1, qui est peu exigeant. Dominique Dosne précise : "Bien que le bâtiment soit conçu en bois (murs à ossature bois, dalle bois massif, charpente bois et isolation bois et bio-sourcée), le fait d'avoir la dalle du RDC et les fondations en béton ne permet pas d'atteindre le niveau C2, plus performant."

 

 

Démarche exemplaire supplémentaire

 

 

Si l’on prend en compte la démarche EMC2B (énergie, matière, carbone, climat et biodiversité) propre à SNCF Gares&Connexions et à l’Arep, les critères sont plus diversifiés. Pour ce qui concerne l’énergie, afin d’atteindre le niveau E3, des panneaux photovoltaïques ont été intégré au projet dès la phase PRO. La case matière est cochée par le large recours au bois et à l’isolation biosourcée.

 

Quant à la case carbone, "le bâtiment stocke du carbone grâce à sa structure en bois ; ce choix constructif limite les émissions de gaz à effet de serre du bâtiment sur l'ensemble de son cycle de vie. Par ailleurs, l'aménagement paysager du parking comprend 40 arbres et des végétaux qui vont absorber du carbone tout au long de leur vie et contribuer à améliorer le bilan carbone du projet" souligne l'architecte.

 

Pour ce qui concerne le climat, une étude bioclimatique a conclu à la nécessité de garder une climatisation d'appoint en été, lors des pics de chaleur, dans les bureaux et les salles de réunion en façade Sud-Ouest.

 

 

La biodiversité présente sur le terrain est renforcée à travers les aménagements projetés, les aires de repos sous les grands arbres existants, les bassins de rétention et les noues plantées. Les eaux de pluie seront récupérées et dépolluées dans les noues et bassins par les plantes. Le bâtiment lui-même pourra favoriser la biodiversité avec des claustras et une grande pergola en bois sur lesquels la végétation pourra se développer verticalement. 

 

 

Bilan

 

 

L’exemplarité énergétique et environnementale d’une nouvelle construction sous maîtrise d’ouvrage de l’Etat abouti à un bâtiment dont les performances ne peuvent être mises en relation avec la RE2020, dans la mesure où la démarche E+C- n’est finalement plus corrélée. Si l’on se réfère au calcul E+C-, on obtient un niveau E3C1 dont l’exemplarité reste relativement courante.

 

 

La démarche EMC2B apporte un complément utile en termes de biodiversité, mais la prise en compte du climat conduit à installer une climatisation. Le socle en béton plombe le bilan carbone mais ne permet pas de l’éviter. De sorte que le modèle constructif acceptable doit encore être précisé, du moins, si l’on s’en tient à l’idée de bâtiments exemplaires.

 

Financeurs : Région IDF / SCNF MOBILITES Transilien
Maître d’ouvrage : SNCF Réseau (Saint-Denis, 93)

Architecte : Dominique Dosne, SNCF Gares & Connexions, DGIF- C/R ; assistant: Julian Carrasco
Paysagiste, VRD : Atelier Tournesol
En phase chantier : MOEG AREP, DA - PBI, et MOETx SNCF G & C, EMT

Réalisation TCE : CBS-Lifteam, Aricson Pires Rocha, Conducteur de travaux TCE Lifteam, Jean-Luc Lemoine, Directeur des Travaux bois chez Lifteam pour tous les chantiers en transversal, sur la partie bois, sécurité et formation.


 



Source : batirama.com / Jonas Tophoven / Photos © CBS-Lifteam/Lemoine

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (7 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Boutique