Briques : gagnez du temps avec la bombe !

Briques : gagnez du temps avec la bombe !

Voici une nouvelle mise en œuvre de la brique : une bombe insérée dans un pistolet applicateur permet de déposer un cordon de mousse polyuréthane sur les briques rectifiées afin d’assurer le collage horizontal.







Doté d’une force adhésive très élevée, ce nouveau système (Dryfix de Porotherm mis au point par Wienerberger) permet la réalisation de murs porteurs, pour tous types de bâtiments allant jusqu’à R+1.

 

Avantage : il génère un gain de temps d’environ 50% par rapport à une maçonnerie réalisée à la truelle et supérieur à 30% pour une maçonnerie roulée®. Autres atouts du procédé : le remplacement du traditionnel mortier par cette technique élimine les consommations d’eau, le transport, la manutention, tout en diminuant la pénibilité, les surfaces de stockage et les nuisances sonores.

 

Une cartouche pour 40 ml de cordon

 

Le nettoyage de l’outillage se réalise en quelques secondes, ce qui optimise le temps de mise en œuvre. Une cartouche permet ainsi de réaliser environ 40 ml de cordon, soit la pose d’environ 5 m2 de briques en moyenne.

 

« En clair, il faut compter une cartouche par palette, la cartouche remplaçant le sac de mortier colle » indique le responsable technique sur le chantier. Sachant qu’une maison de 80m2 au sol nécessite 15 palettes de briques, il faudra se procurer 15 cartouches et le pistolet applicateur.

 

Un nettoyage en quelques secondes

 

Outre la cartouche du système, l’équipement comprend également deux cartouches de nettoyage du pistolet (le premier rang de maçonnerie nécessitera cependant un mortier traditionnel).

 

Dernier intérêt et non des moindres : la mousse peut être utilisée par tout temps et température (même négative, jusqu’à - 5°). La durée d’utilisation du produit peut varier entre 48 et 72 heures : la bombe peut rester sur le pistolet et le produit restera frais.

 

Il suffira de nettoyer les outils en fin de semaine. Toutefois, le fabricant assure systématiquement sur chantier, une formation des équipes qui découvrent et utilisent ce système pour la première fois.





 

  1. Avant la pose du premier rang de briques, le maçon va déposer un lit de mortier.

 

 

  1. Puis, il va poser son premier rang de briques.

 

 

  1. Le premier rang de briques est terminé : les maçons vont découvrir la nouvelle technique de pose de la maçonnerie terre cuite.

 

 

  1. Les compagnons, formés par le fabricant sur ce chantier, vont dépoussiérer les briques et ôter les impuretés et poussières rémanentes.




 

  1. Le travail démarre avec la bombe au niveau des briques d’angles et se poursuit sur la longueur. On peut maçonner la brique 8 heures durant.

 

 

  1. Ensuite, le maçon dépose sur la brique deux cordons parallèles de mousse en respectant une distance de 4 cm par rapport aux bords extérieurs. Explication : cette précaution permettra d’éviter que le produit ne coule.

 

 

  1. Au niveau des joints verticaux sur les briques coupées, pas de mousse ! Explication : au contact de l’air, elle coulerait au fond de la cavité. Il suffira de faire un simple graissage avec une poche à mortier.

 

 

  1. Le professionnel travaille ainsi sur 2 à 3 ml de briques et dispose de 3 minutes pour emboîter les blocs.




 

  1. Attention, le produit sèche très vite puisque la prise définitive est effectuée entre 30 à 60 minutes. Résultat : la brique ne peut plus être arrachée (il faudra la découper en cas de besoin !)

 

 

  1. A la fin du chantier, l’embout du pistolet sera nettoyé avec un produit nettoyant et l’outil sera obturé avec un emboût (sécurité)

 

 

  1. Les cartouches vides seront remises à l’envers dans le carton afin d’être déposées à la déchetterie. Attention de ne pas les brûler sur le chantier car le produit est inflammable.

 

 

  1. Le chantier terminé avec la maçonnerie en attente de la pose de l’enduit et les menuiseries posées.

 

 

Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (194 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1