Export de grumes de chêne vers la Chine : la saignée continue selon la FNB

Export de grumes de chêne vers la Chine : la saignée continue selon la FNB

La situation de l’approvisionnement en grumes de chêne des scieries françaises continue de se dégrader dangereusement, selon la Fédération nationale du bois.





« Chaque mois qui passe nous oblige à faire le même constat : l’absence de mesures gouvernementales et européennes plongent la filière chêne vers la plus grande crise d’approvisionnement de son histoire » souligne en préambule l’organisation professionnelle, dans un communiqué.

 

La dernière enquête d’activité démontre une demande dynamique pour tous les usages mais un approvisionnement des scieries inferieur de 20 % à ses besoins. Toutes les qualités sont touchées, note la FNB.

 

L’approvisionnement des scieries de chêne nécessite 6 mois de stock de grumes d’avance pour faire face aux aléas climatiques et périodes optimales de récolte de cette essence précieuse. Mi-novembre, ce stock est tombé à 2,8 mois, obligeant les industriels à brider leur activité pour faire face à une pénurie d’approvisionnement sans précèdent, explique la FNB. Alors que, traditionnellement, l’automne est la période de reconstitution des stocks, depuis juillet les scieries de chêne ont déstocké 1 mois de réserve de grumes pour subvenir à leurs besoins.

 

Le secteurs du parquet, du funéraire et des traverses impactés de plein fouet

 

En aval, plusieurs secteurs industriels commencent à donner des signes de tensions dans leurs approvisionnements, les scieries chêne ayant de plus en plus de mal à satisfaire les volumes sollicités par leurs clients faute d’approvisionnement en grumes suffisant, poursuit la FNB

 

Sont notamment visés les secteurs du parquet, du funéraire et des traverses. 15% de commandes en plus et 20% d’approvisionnement en moins : la crise va nécessairement se propager en aval de la filière au fil des mois si rien ne se passe.

 

Du coté de l’exportation de grumes, la saignée continue. Les statistiques douanières chinoises du mois d’octobre sont à nouveau très sombres

 

Le volume de grumes de chêne exporté en octobre 2021 est 3 fois supérieur à 2020 et 5 fois supérieur à 2019. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités de toute urgence car c’est le seul à pouvoir faire bouger les lignes, conclut l’organisation professionnelle.

 



A propos de la FNB


La FNB est l’une des principales organisations professionnelles françaises des entreprises de la filière forêt-bois. Au-delà d’un maillage territorial, la FNB fédère 80 organisations nationales, régionales ou métiers dédiés au bois français et à son utilisation.  Elle représente ainsi 1750 entreprises pour 5 milliards d’euros de chiffres d’affaires. La raison d’être de la FNB réside dans son rôle de représentant institutionnel auprès des instances politiques, administratives, professionnelles, économiques et sociales, et  y compris à l’échelon européen.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1035 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

La ferronerie d'art

Maisons et bâtiments à ossature bois

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC