Projection de laine de laitier : une isolation performante ?

Projection de laine de laitier : une isolation performante ?

Le CSTB a mené une étude comparative sur différentes techniques d'isolation des planchers bas sur local non chauffé, avec poutre à retombée. Verdict.




Le Groupement professionnel des fabricants de matériaux isolants projetés (GPFM) a commandé cette étude portant sur l’isolation des planchers bas sur local non chauffé (parkings sous bâtiments de bureaux, commerces, logements…).

 

Objectif : calculer le niveau de performance des isolants projetés à base de laine de laitier comparativement à l’isolation thermique par panneaux rapportés ou par panneaux de fond de coffrage.

 

Cinq techniques d’isolation comparées

 

Les cinq types de techniques d’isolation ont été étudiés avec trois variantes d’entraxes et de dimensions de poutres. La dalle béton de 0,23 m d’épaisseur sur une surface de 50 x 20 m est isolée :

 

  • par laine de laitier projetée (λ=0,046 W/mK*, ép=138mm sur la dalle  (R=3m².K/W) avec isolation des poutres par 40 mm de laine projetée,

 

  •  par panneau rapporté fixé mécaniquement (fixations métalliques et plastiques) selon les recommandations du fabricant (λ=0,038 W/mK, ép=115 mm, R=3m².K/W), sans isolation des poutres, avec la prise en compte des ponts thermiques dus aux joints entre panneaux et fixations métalliques,

 

  • par panneau rapporté fixé mécaniquement (caractéristiques indiquées ci-dessus)  avec isolation des poutres par panneau rapporté,

 

  • par panneau rapporté fixé mécaniquement avec isolation des poutres par 40 mm de laine de laitier,

 

  •  par panneaux de fond de coffrage (λ=0,038 W/mK, ép=120 mm, R=3,15 m².K/W), sans isolation des poutres, avec la prise en compte des ponts thermiques dus aux joints entre panneaux. 

 

Avantage à la projection de laine de laitier

 

L’étude montre que pour une résistance équivalente de l’isolant (3,00 m2.K/W), la projection de laine minérale améliore le coefficient de transmission thermique Up par rapport au panneau rapporté : Up = 0,29W/m2.K pour l'isolation projetée et Up = 0,36W/m2.K pour le panneau rapporté.
 

L’étude permet de constater, dans le calcul du coefficient Uf, l’importance des ponts thermiques induits par les poutres et par le type de mise en œuvre (joints entre panneaux et mode d’accroche de l’isolation).

 

En effet, même si les poutres ne représentent que 10 à 15 % de la surface du plancher (faces latérales non prises en compte), leur isolation contribue à la diminution du coefficient de transmission thermique du plancher.

 

La technique d’isolation par panneaux induit des ponts thermiques plus élevés, dus aux fixations (15% pour les fixations métalliques) et une augmentation de 3% du Uf due aux joints entre les panneaux.

 

La technique de projection limite les ponts thermiques et évite tout percement dans la dalle. Cette méthode est particulièrement adaptée dans les configurations de dalles avec passage des réseaux ou de dalles précontraintes.

 

 

Source : batirama.com

 

Le GPFM réunit les acteurs suivants

 

  • Saint Gobain Eurocoustic
  • Eurisol
  • Promat
  • Ruaud Industries

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2491 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique