Rachat de Brossette: Point.P dévoile sa stratégie

Rachat de Brossette: Point.P dévoile sa stratégie

Après le rachat de Brossette, validé par les autorités, le groupe Point.P devient le premier acteur sur le marché de la distribution chauffage-sanitaire. Il dévoile sa stratégie… (©B.Fert)




L'Autorité de la concurrence a en effet annoncé son feu vert au rachat de l'enseigne Brossette au groupe britannique Wolseley par Point P., filiale du groupe français Saint-Gobain le 26 mars dernier. Seule condition imposée par l’Autorité : la cession de 22 agences.

 

Philippe Gruat, directeur général adjoint du groupe Point.P rappelle que le dossier de vente a été instruit pendant presque 5 mois. Une instruction détaillée et minutieuse réalisée par zone de chalandise afin de vérifier l’état de la concurrence sur le terrain.

 

En effet, si Brossette représente 361 points de vente en France (726 M€ de CA) et 5 enseignes (voir encadré), la filiale de Saint-Gobain, possède de son côté l’enseigne Cédéo DSC qui totalise 250 agences regroupées dans 3 enseignes (Cédéo, Dupont et Clim+).

 

22 agences à céder, soit 2 % du CA de Brossette

 

Au terme de l’instruction, l’Autorité de la concurrence a demandé au groupe de céder 22 agences : 20 agences Brossette et 2 agences Cédéo DSC (une Cédéo et l’autre, Dupont). « Nous allons agréer un mandataire qui vérifiera que ces agences seront gérées en bon père de famille jusqu’à leur cession » explique Philippe Gruat.

 

Le responsable confie avoir déjà reçu des offres pour le rachat de ces « 22 points de vente répartis sur une ligne géographique assez large, de Saint Gaudens (31) à Charlevilles-Mézières (08). Au final, cette cession représente 2 % du CA de Brossette, soit environ 30 millions d’euros (pour un effectif de 50 personnes).

 

L’activité chauffage-sanitaire du groupe Point.P totalisera quelque 1,5 milliard d’euros de CA et un effectif de 5400 personnes (sur 4 milliards d’€ de CA réalisés par la distribution Saint-Gobain en Europe par 20000 personnes).

 

25 % du marché de la distrubtion chauffage sanitaire

 

Le Groupe Point.P possède donc 25 % du marché de la distribution chauffage sanitaire en France, estimé à 5,5 milliards d’Euros, toutes distributions confondues (la moitié étant réalisée par le commerce de gros, et l’autre par les circuits grands publics et autres…).

 

« On ne veut pas toucher aux réseaux, insiste Patrice Richard, président du directoire du groupe Point.P, car ils ont besoin de stabilité et de tranquillité. Nos deux enseignes doivent progresser chacune dans leurs zones et nous devons aider Brossette à retrouver sa fierté (Brossette étant plus implantée dans l’Est et Cédéo dans l’Ouest).

 

Le responsable ajoute que si les indicateurs de Brossette sont désormais dans le vert, en revanche, sa rentabilité demeure « extrêmement faible ». « Brossette bénéficiera du support de Saint-Gobain et de la modélisation de ses agences, par le biais de la logistique et de l’informatique, notamment » termine Patrice Richard.

 

 

Source : batirama.com / Fabienne Leroy

 

Légende : Patrice Richard, à gauche et Philippe Gruat ont présenté la stratégie de Point.P suite au rachat de Brossette.

 

Brossette en chiffres

 

Brossette représente 361 points de vente en France et 5 enseignes : Brossette Bâtiment (267 points de vente dédiés au chauffage sanitaire), Ditac (30 agences pour les pièces détachées), CDL (électricité, 30 agences), Brossette TC (canalisations métal, 19 agences) et le Pôle confortique (ENR, 15 agences). Jean-Daniel Elbim, assure désormais la direction générale de l’enseigne Brossette.

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par NATY
  • 0
  • 0

MERCI J'AI PERDU UN SECTEUR DE VENTE ET JE ME RETROUVRE AU CHOMAGE.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2029 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Garde-corps de bâtiments


Ventilation double flux dans le résidentiel