"Fiers d'être maçons" : une campagne nationale pour former et recruter des maçons


Quelque 25 000 emplois de maçons sont à pourvoir. Afin de répondre aux besoins des entreprises, huit acteurs de la profession* ont lancé une campagne nationale de communication « Fiers d’être maçons ».





Photo©Thierry Caron

 

Cette campagne nationale vise à promouvoir le métier de maçon auprès des jeunes et de l’ensemble des prescripteurs de l’orientation, afin de susciter de nouvelles vocations. Le métier de maçon, une des composantes essentielles d’un chantier de construction, est aussi un métier innovant et technique, rappellent les auteurs* de la campagne de communication

 

L’utilisation d’outils d’aide à la conception, comme la maquette numérique, les objets connectés, ou exosquelettes, ont permis ces dernières années de faciliter certains travaux et de permettre aux femmes d’intégrer plus facilement la filière métier.

 

Maçons , un métier qui recrute

 

En 2020, près de 25 000 postes de maçons étaient à pourvoir, un chiffre en constante augmentation depuis 2015. Pourtant, seuls 24 % des besoins en recrutement sont satisfaits, car les effectifs de jeunes en formation diminuent depuis 2013.

 

Choisir le métier de maçon est pourtant la certitude d’une insertion professionnelle rapide, tant les besoins en main-d’oeuvre formée et qualifiée sont importants, souligne cette campagne. Les perspectives de carrières, nombreuses et variées, permettent aux maçons d’évoluer rapidement vers des postes d’encadrement ou de créer son entreprise.

 

Les publics ciblés : les collégiens et lycéens à travers un dispositif digital

 

La campagne « Fiers d’être maçons » vise à faire découvrir le métier de maçon et à inciter les jeunes à s’y former, principalement auprès des collégiens et lycéens. Les parents, enseignants, conseillers d’orientation, mais encore les CIO, ou les missions locales sont également visés par la campagne.

 

La campagne met à l’honneur huit jeunes, apprentis en formation au métier de maçon, qui sont les ambassadeurs les plus crédibles pour s’adresser aux jeunes en recherche d’une orientation professionnelle.

 

Le plan de communication est pluri média : création d’un site Internet, réalisation d’une websérie, campagne sur les réseaux sociaux, animation d’un réseau d’ambassadeurs de jeunes maçons en formation, organisation de challenges pour faire découvrir le métier…

 

Un site Internet dédié et une websérie... avec des apprentis maçons

 

Le site Internet www.fiersdetremacons.fr propose toutes les informations pour permettre de découvrir le métier de maçon, accompagner les jeunes dans leur orientation, avec un moteur de recherche des formations au métier sur l’ensemble du territoire ainsi que la diffusion de la websérie réalisée pour la campagne et mettant en scène des apprentis maçons.

 

Quant à la websérie, elle met à l’honneur huit personnages, interprétés par des apprentis maçons en formation, ambassadeurs du métier. Chaque épisode présente une des facettes du métier de maçon.

 

Diffusée sur la chaîne YouTube et les réseaux sociaux « Fiers d’être maçon », cette websérie est aussi l’occasion d’aller à l’encontre des idées reçues qui peuvent encore nourrir l’imaginaire collectif et valoriser la réalité du métier aujourd’hui.

 

Une campagne sur les réseaux sociaux

 

La campagne se prolonge sur les réseaux sociaux avec une présence sur différentes plateformes, dont Instagram

 

A noter que cinq ambassadeurs, parmi les participants à la websérie partageront sur la page Instagram @fiersdetremacons des vidéos sur leur quotidien, proposeront des challenges (« concours d’anecdotes sur un chantier », « Construction challenge », « s’habiller avec les EPI le plus vite possible »).

 

Il s’agit de proposer une immersion dans le quotidien d’un apprenti maçon, pour montrer en images aux jeunes en recherche d’une orientation professionnelle, la diversité et les richesses du métier, à travers des contenus ludiques.

 

*Les partenaires  de la campagne : Capeb, CCCA-BTP, Les Compagnons du Devoir, Ecole française du Béton, EGF, FFTB, SNBPE, UMGO-FFB.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1036 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique