Albioma: les arrêts de maintenance ont pénalisé le chiffre d'affaires

Albioma: les arrêts de maintenance ont pénalisé le chiffre d'affaires

Le producteur d'électricité Albioma a enregistré un chiffre d'affaires en légère baisse de 4% au premier trimestre, principalement en raison d'arrêts de maintenance programmés sur les centrales thermiques.





Le chiffre d'affaires des trois premiers mois s'établit à 126 millions d'euros, contre 130,9 millions un an auparavant. Les maintenances ont représenté 146 jours d'arrêts de tranche au cours du trimestre écoulé contre 31 jours pour la même période de 2020, a précisé Albioma, qui explique qu'une partie des arrêts de maintenance avaient été reportés en raison de la crise sanitaire.

 

A l'inverse, le chiffre d'affaires a bénéficié de la performance conforme aux attentes de la centrale géothermique de Gümüsköy (Turquie) acquise par le groupe en janvier. Dans le détail, le chiffre d'affaires de l'activité biomasse thermique en France est en repli de 4% à 110,9 millions d'euros, tandis que l'activité solaire est stable à 11,4 millions d'euros.

 

Albioma a confirmé ses objectifs annuels: un bénéfice net compris entre 53 et 59 millions d'euros (hors impact potentiel de la révision des tarifs photovoltaïques 2006-2010 et nouveaux effets de la crise sanitaire) ainsi qu'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) entre 206 et 216 millions d'euros.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (655 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2