Toulon construit et ravale en protégeant les martinets

Toulon construit et ravale en protégeant les martinets

Les 26e rencontres du Club U2B* ont mis en exergue le travail mené par la ville de Toulon pour rénover et construire dans le respect des martinets qui fréquentent la zone urbaine.





Légende : Des martinets noirs et des martinets pâles nichent à Toulon, notamment dans le bâti ancien délabré : trous de boulin, dessous de tuiles, arrières de gouttière, coffrages de stores, joints d’étanchéité, …, toutes sortes d’anfractuosités sont colonisées.

 

Espèces protégées, ces cavernicoles migrateurs connaissent un fort déclin : 47 % ont disparu en France ces 10 dernières années. Gros consommateur d’insectes, le martinet ne salit pas les murs car il emporte ses sacs fécaux. Cet avantage pour la propreté urbaine est un inconvénient pour repérer les nids.

 

Katherine Dubourg, de la LPO-PACA, explique la prise en compte des lieux de nidification des martinets dans le PLU de la ville de Toulon : « La grande menace pour les lieux de nidification est la rénovation thermique et la restauration des bâtiments, qui engendrent le bouchage des fissures et la destruction des habitats. Depuis 6 ans, 1 400 sites de nidification ont été recensés. Ainsi, 37 immeubles dont le ravalement est prévu cette année ont été passés au crible et les emplacements des nids localisés. »

 

Une cartographie a été réalisée et tous les acteurs du bâtiment concernés sont avertis, avec obligation de les prendre en compte lors de la campagne de ravalement qui s’est déroulée de 2016 à 2018.

 

Recréer des nichoirs adaptés

 

Le centre ancien n’autorise pas de rapporter des nichoirs sur les façades ravalées. Ce sont donc les « trous » d’origine qui sont préservés, autant que possible, et équipés d’un conduit spécifique (3 cm de large X 7 cm de long) en béton de bois installé pour traverser l’isolant et accéder à un espace suffisant pour que l’oiseau niche.

 

Divers chantiers de restauration ont mis en place des nichoirs au fond de trous reproduits. A peine visibles, ils ne sont repérables dans la ville que par un observateur aguerri.

 

La construction neuve n’est pas en reste : des abris en béton de bois sont installés autour des cheminées en toiture, ou en pignon, selon les cas, toujours dans un souci de discrétion et d’harmonie architecturale.

 

 

Divers modèles de nichoirs sont mis en œuvre. Ils sont étudiés pour reproduire les conditions de nidification : une entrée latérale et un petit retour pour procurer l’ombre nécessaire.

 

Sensibiliser les acteurs du bâtiment

 

Environ 40 chantiers ont été menés ces dernières années à Toulon, ville avant-gardiste en la matière, qui a peaufiné son processus d’intégration des nichoirs de martinets. « Pour réussir cette intégration, les nichoirs doivent être indiqués dans le cahier des charges, avec une concertation en amont, entre bureaux d’étude et architectes. Cependant, il s’agit de s’assurer que les entreprises sont informées pendant la phase chantier », souligne Katherine Dubourg, qui précise : « Pour l’installation ou la rénovation de stores dans lesquels nichent des oiseaux, des coffrages de stores avec nichoirs intégrés sont à l’étude, de même que des nichoirs en retour de toit. »

 

La Seyne-sur-mer (13) et Embrun (05) sont d'autres exemples de villes ayant intégré la préservation des sites de nidification des martinets, en suivant l’exemple de Toulon. Les martinets comptent d’autres aficionados compétents puisque le même genre de programmes est mené dans des pays voisins, notamment en Belgique, Italie et Royaume-Uni.

 

*Animé par la LPO, association qui agit pour la biodiversité, le Club Urbanisme Bâti et Biodiversité mène une réflexion prospective sur le sujet de l’intégration de la biodiversité dans les pratiques d’urbanisme et le bâtiment. Il réunit des acteurs publics et privés de l’urbanisme et du bâtiment, notamment  des constructeurs et aménageurs comme Bouygues Construction, Rabot-Dutilleul, ou Eiffage.



Source : batirama.com/ Emmanuele Jeanson

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (722 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation