La métropole de Nice Côte d'Azur installe son Conseil du climat

La métropole de Nice Côte d'Azur installe son Conseil du climat

La métropole Nice Côte d'Azur a installé son "Conseil pour le climat", avec une série d'annonces de son président Estrosi pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% d'ici 2030.





Photo ©lecreusois de Pixabay

 

"Naturellement, nous serons jugés", a souligné M. Estrosi, en promettant la publication d'"un observatoire avec les plus et les moins" et en annonçant une panoplie de mesures, qualifiées après la réunion de "positives mais tardives et pas assez ambitieuses" par le Collectif Citoyen 06. "J'entends ceux qui parlent de la mobilité douce, non, il faut agir sur tout", a ajouté M. Estrosi.

 

La loi impose aux collectivités de se doter d'un comité de suivi pour mettre en oeuvre leur plan climat respectif. Le Conseil niçois rassemble 80 membres, dont 30 représentants associatifs et citoyens qui siègent avec des acteurs économiques et administratifs. Parmi les mesures annoncées, M. Estrosi a indiqué qu'à compter du 1er juin, la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur la Promenade des Anglais serait "complètement interdite".

 

Environ 1.800 camions circulent chaque jour sur ce boulevard longeant le littoral niçois. Une "mesure vitrine", a estimé auprès Airy Chrétien, siégeant pour le Collectif Citoyen 06 et qui milite pour un abandon de l'extension de l'aéroport.

 

Rénovation énergétique du vieux campus universitaire de Nice et des HLM mal isolés

 

La métropole entend aussi puiser dans l'enveloppe du plan de relance gouvernementale pour la rénovation énergétique des bâtiments, à commencer par les vieux campus universitaire ou les HLM mal isolés de Côte d'Azur Habitat. Pour les particuliers, le nombre de rénovations doit passer de 200 à 1.500 par an, notamment grâce à ces fonds.

 

"92% des logements en copropriété à Nice et 80% sur la métropole, contre 76% en France, doivent faire l'objet de rénovation", a pointé M. Estrosi. L'élu prévoit aussi de développer de nouveaux réseaux de chaleur par géothermie ou par récupération sur le circuit des eaux usées, d'aider les copropriétés à abandonner le fioul et de livrer un cadastre solaire d'ici fin 2021, de développer les pistes cyclables, etc.

 

"Cela fait deux ans qu'on réclame ce conseil et on sort de dix ans de léthargie avec un retard colossal dans tous les domaines", a commenté M. Chrétien en espérant que le comité ne reste pas une coquille vide. Selon la présentation du géographe Nicolas Martin, le climat sur la Côte d'Azur s'annonce "plus chaud" et avec "moins d'eau", et avec des températures maximales moyennes autour de 30°C d'ici 2100, soit un réchauffement de 6,5°à 7°C en juillet comparé à la fin du XXe siècle.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (885 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Les enduits de façade - NF DTU 26.1