Le marché des toitures photovoltaïques agricoles progresse fortement

Le marché des toitures photovoltaïques agricoles progresse fortement

Selon BayWa r.e. France, le distributeur d’équipement photovoltaïques européen, le segment des toitures agricoles photovoltaïques de 100 à 500 kWc se porte particulièrement bien.






 

Julien Chirol, directeur des opérations France de BayWa r.e. Solar Distribution, le distributeur européen d’équipements photovoltaïques, est content. Le marché français du photovoltaïque progresse et BayWa r.e. aussi. © BayWa r.e.

 

Le distributeur est spécialisé dans les équipements pour les chantiers sur toitures de 1 à 500 kWc. Le marché du photovoltaïque sur les bâtiments résidentiels évolue dans le bon sens, mais lentement. Nous sommes, selon lui, encore très en retard par rapport au rythme de progression en Belgique et aux Pays-Bas.

 

Le boom des toitures agricoles

 

Mais, ce qui fait le pain quotidien de BayWa r.e. en France, ce sont les toitures agricoles de 100 à 500 kWc, qui d’après Julien Chirol connaissent un véritable boom. Suivies de près par les installations destinées à l’autoconsommation en tertiaire et sur les bâtiments industriels, dont le potentiel en France est immense.

 

Dernier segment, l’équipement des bâtiments des Collectivités Territoriales, poussé par France Relance – ou en tout cas, par les espoirs soulevés par France Relance – croît lui-aussi nettement.

 

Le bémol, toujours important, demeure les délais de raccordement des installations par Enedis qui restent bien trop longs. Ces délais sont variables d’une région à l’autre, mais pour une toiture agricole de 100 kWc, par exemple, il faut en moyenne compter 3 à 9 mois pour recevoir la PDR (Proposition De Raccordement), indispensable sésame pour progresser et raccorder l’installation au réseau.

 

Le délai est plus court pour les installations résidentielles de moins de 36 kVA.

 

 

 

Novotegra, le système de fixation multi-toitures, est directement fabriqué par BayWa r.e. © BayWa r.e.

 

 

BayWa r.e. distribue tous les composants d’une installation photovoltaïque

 

Le rôle de BayWa r.e. a évolué dans le temps. Initialement, l’entreprise s’est fait connaître comme l’un des principaux acteurs du développement des énergies renouvelables en Europe, proposant conseils, expertises, développement de projets, notamment en photovoltaïque flottant, financement, maintenance des installations, etc.

 

Mais le distributeur est aussi l’un des principaux grossistes européens en matériels photovoltaïques. En France, sa filiale de distribution BayWare r.e. Solar Systems est active depuis 2016, occupe 12 personnes et revendique 10% de part de marché. Cette année, elle a déjà vendu plus de 200 000 panneaux et pense atteindre une croissance de 50%.

 

Côté panneaux solaires, l'entreprise distribue les marques REC, Longi Solar, LG, Hyundai, Astronergy, Solvis, TrinaSolar, AUO, JASolar, S Energy et GCL. L’entreprise introduira en 2021, un nouveau fabricant européen, peut-être français. Elle incite ses clients à essayer la technologie des panneaux bi-faciaux, notamment des panneaux verre-verre bifaciaux, en proposant le bifacial au prix des panneaux standards, en échange du partage des données sur l’installation et le fonctionnement des panneaux.

 

20 % de ventes en panneaux verre-verre bi-faciaux

 

Selon Julien Chirol, les panneaux bi-verre bifaciaux sont plus durables et plus fiables dans le temps que les panneaux classiques. Sur un toit en bacs acier blancs, le rendement annuel est considérablement amélioré. Cette initiative commerciale semble bien fonctionner : en 2020, les bi-faciaux représenteront 20% des ventes de panneaux.

 

En revanche, Julien Chirol s’inquiète de l’évolution technique des panneaux photovoltaïques. Ils sont de plus en plus puissants. Les 800 Wc sont annoncés pour le début 2021. Cette augmentation de puissance est atteinte un peu grâce à l’accroissement du rendement, mais surtout grâce à l’accroissement du nombre de cellules, dont des dimensions et du poids des panneaux. On atteint désormais 26 à 27 kg par panneaux, notamment pour les plus grands panneaux bi-verre.

 

Ce n’est pas gênant pour l’installation en fermes solaires, qui concentrent environ 70% du marché mondial des panneaux photovoltaïques. Pour les installations en toiture, en revanche, il est important que les panneaux puissent être manuportés par une seule personne. Cette évolution ne va pas dans ce sens. Si elle persiste, il faudra revoir l’équipement des installateurs et introduire des solutions de levage depuis le sol pour les installations en maisons individuelles, notamment.

 

 

 

© BayWa r.e. propose aussi à ses clients installateurs Solar-Planit, un logiciel gratuit de dimensionnement et de planification des installations. © BayWa r.e.

 

Le coût du stockage ne baisse pas pour les petites installations

 

En ce qui concerne les onduleurs, BayWa r.e. propose les marques SMA, Huawei, SolarEdge, Fonius et Delta, ainsi que tous les accessoires qui les accompagnent, comme la carte de connexion SolarEdge ZigBee Plug-in, par exemple.

 

L'entreprise distribue également les solutions de stockage d’électricité de BMZ, BYD, SMA, LG Chem, Fronius, Kostal, etc. Elle propose en outre des formations sur le stockage d’énergie depuis 2017 pour des installations connectées au réseau et dispose d’une équipe de trois personnes pour aider les installateurs. D’après Julien Chirol, pour les petites et moyennes installations, le coût du stockage ne baisse pas, mais reste stable.

 

En revanche, le coût du stockage baisse pour les grandes installations. BayWa r.e. se lance dans la revente de stockages constitués de batteries de seconde main, issues de véhicules électriques.

 

L'entreprise pousse aussi les entreprises à connecter leurs installations, systématiquement pour les installations sur des bâtiments professionnels (tertiaire, industrie, agriculture) et en logements collectifs. Tous les fabricants d’onduleurs proposent des solutions de connexion et des logiciels de supervision des installations.

 

Au premier semestre 2021, l’entreprise devrait introduire une offre destinée à favoriser l’autoconsommation.

 

 

 

Les panneaux photovoltaïques poursuivent leur baisse de coût, moins vite. Le stockage d’électricité, lui, ne baisse que pour les grandes installations. © BayWa r.e.

 

 

 

BayWa r.e. fabrique ce qu’elle ne trouve pas sur le marché

 

Quand l'entreprise estime qu’un composant est nécessaire pour faciliter les installations et ne le trouve pas sur le marché, elle le conçoit et le fabrique elle-même. C’est notamment le cas de Novotegra, son système de montage sur toiture. Il offre 6 déclinaisons : pour toiture acier ou zinc à joints debout, pour toitures acier ou zinc en tôles trapézoïdales, pour plaques et tôles ondulées, pour couverture en tuiles, pour toit plat orienté au sud et pour toit plat orient est-ouest. Un Atec est en cours pour l’installation du système Novotegra sur bacs acier.

 

C’est aussi le cas, pour les armoires (shelters) métalliques prémontées installées à l’extérieur pour abriter des composants électriques et électroniques.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (202 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique