Action Logement ouvre son prêt accession à un plus grand nombre de salariés

Action Logement ouvre son prêt accession à un plus grand nombre de salariés

Action Logement baisse le taux d’intérêt du prêt accession de 1 % à 0,5 % et augmente le montant possible d’emprunt jusqu’à 40 000 euros, pour permettre aux ménages à revenus modestes d’accéder à la propriété.





Les Partenaires sociaux d’Action Logement, engagés auprès des salariés pour favoriser l’accession à la propriété des ménages aux revenus modestes et l’amélioration des logements, modifient les conditions de leurs prêts. Des prêts permettant de financer l’acquisition d’un logement social ou du parc privé, la construction ou l’agrandissement d’un logement.

 

Ainsi, le taux d’intérêt passe de 1 % à 0,5 % avec un montant maximal unique sur tout le territoire métropolitain et ultramarin ;

 

Ces nouvelles conditions doivent permettre de lutter contre les passoires thermiques et favoriser la qualité énergétique du logement, lors des opérations de rénovation.

 

Cette évolution est d’autant plus pertinente qu’un ménage sur sept a eu recours à ce prêt pour l’acquisition du logement qu’il occupe, justifie Action Logement.  Par ailleurs, 80 % d’entre eux considèrent qu’il s’agit d’une aide décisive pour construire leur projet, d’après une enquête du Credoc effectuée en juillet 2020.

 

Les nouvelles modalités du prêt

 

Le prêt concerne un grand nombre d’opérations : l’acquisition d’un logement neuf ou ancien à titre de résidence principale, avec ou sans travaux, l’accession sociale à la propriété (dont l’acquisition d’un logement HLM), l’accession en bail réel solidaire, la construction ou l’agrandissement de son logement.

 

D’un montant pouvant désormais atteindre 40 000 euros pour les opérations d’achat ou de construction et 20 000 euros pour les opérations d’agrandissement, le prêt peut s’étendre dorénavant sur une durée de 25 ans et est proposé au taux fixe de 0,5 %.

 

Le prêt couvre également les honoraires techniques. Il est accordé pour des biens qui respectent des conditions de performance énergétique : le Diagnostic de Performance Energétique dans l’existant doit être classé entre A et E, et les travaux prévus doivent permettre d’atteindre au moins l’étiquette E.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (901 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Garde-corps de bâtiments