PAC : le marché bat toujours de l'aile

PAC : le marché bat toujours de l'aile

Si les marchés des PAC air-air et air-eau se stabilisent au 1er semestre 2011, celui de la géothermie souffre encore. Et les fabricants n’ont pas l’air très optimistes pour 2012.






 

L’association Pac&Clim’Info publie les chiffres des ventes de pompes à chaleur réalisées  par les fabricants et les distributeurs vers la filière professionnelle de France métropolitaine (grossistes et installateurs). Les chiffres communiqués portent sur la période de janvier à aout 2011.

 

Avec environ 273 000 unités extérieures de monosplits et multi-splits vendues à fin août 2011, le marché des PAC air-air affiche une légère hausse de 1,2% par rapport à la même période de 2010.

 

Après un premier quadrimestre très dynamique (+14.4%), la période maiaoût, notamment impactée par un été capricieux, a vu les ventes diminuer de 8,5% par rapport à la même période de 2010.

 

Pour cette fin d’année, on peut s’attendre à un atterrissage à 363 000 pièces, soit -4% par rapport à l’année 2010. Les produits monosplits sont ceux qui s’en sortent le mieux, avec une croissance de 2% par rapport à 2010.

 

Cependant, les produits de petite taille (monosplits inférieurs à 5kW), destinés principalement à des applications résidentielles voient leurs ventes stagner avec +0.5% par rapport à la même période 2010.

 

Les produits de taille plus importante (monosplits de plus de 5kW), quant à eux, sont ceux qui performent le mieux avec une progression de 5,7% et même jusqu’à +14% sur les monosplits supérieurs à 12kW. En ce qui concerne les produits multi-splits, les ventes sont en légère baisse avec -1,4% par rapport à 2010.

 

Comme pour les monosplits, il existe des disparités au sein de cette famille. Les ventes d’unités extérieures de moins de 7kW progressent de 2,1% alors que celles de plus de 7kW baissent de 8,5%. Ces chiffres montrent une fois de plus la diminution de grosses applications (4 unités intérieures et plus) au profit de petites et moyennes réalisations (2 à 3 unités intérieures).

 

Ces tendances se ressentent aussi au niveau des ventes d’unités intérieures, en perte de vitesse avec -2,3% par rapport à 2010. Cependant, certains types d’unités intérieures, destinées davantage au tertiaire, sont en croissance : les cassettes (+0,9%), les gainables (+4,8%) et les plafonniers (+16,6%).

 

L’aérothermie stable

 

Après une période stable sur la période Janvier/Avril 2011 par rapport à Janvier/Avril 2010, le marché PAC Air/Eau est en légère hausse à fin Août 2011, ce qui peut laisser présager d’une hausse du marché à la fin de l’année.

 

Dans le détail, on remarque tout de même que les PAC monoblocs sont toujours en baisse, mais moins importante qu’en 2010, -27% à fin Août 2011. Les monoblocs ne représentent plus que 19% des PAC Air/eau, contre 40% à fin Août 2008. Concernant les biblocs, le marché est à nouveau en hausse à fin Août 2011, +10% après une baisse de 37% en 2010.

Les PAC de 10 à 20 kW représentent toujours la part la plus importante des PAC air/eau (60% à fin Août 2011). Cependant, on note une forte hausse des PAC biblocs petites puissances (de 5 à 10 kW) +59% à fin Août 2011. Ces PAC sont principalement installées dans le neuf et les maisons BBC, ces dernières sont en hausse cette année.

 

La hausse des petites puissances et des maisons BBC peut aussi expliquer la baisse visible dans les PAC haute température (< 60°C) -17% à fin Août 2011. Les PAC HT représentent 24% du total des PAC Air/Eau, contre 29% en 2010.

 

La géothermie en baisse

 

Le marché de la géothermie est un marché moins important que l’aérothermie, en effet à fin Août 2011, il ne représente que 4000 pièces vendues. On note que ce marché est toujours en baisse en 2011, -19% par rapport à Janvier/Août 2010.

 

En géothermie, les PAC les plus vendues sont les PAC Eau glycolée/Eau, mais celles-ci connaissent une baisse de 16% par rapport à Août 2010. Seules les PAC Sol/Eau sont en hausse (+10%) mais ne représentent que 6,5% du total géothermie.

 

Les PAC Sol/Sol sont en baisse de -26% et les PAC Eau/Eau de -30% à fin Août 2011. Dans la famille Géothermie, les PAC haute température sont en hausse de 12% cette année et représentent 36% des PAC géothermie.

 

Des freins au développement

 

Le marché des PAC Air/eau a connu deux années difficiles dues notamment à la baisse du prix des énergies et des crédits d’impôts qui ont démotivé la plupart des ménages à investir et la mise en stock massive chez les grossistes et les installateurs qui ont fortement entrainé une baisse du marché.

 

Contrairement à l’aérothermie, le marché de la géothermie reste faible et toujours en baisse en 2011. Dans un contexte de situation économique peu stable, les ménages semblent privilégier des solutions plus simple à installer et moins coûteuse. Ces solutions ont aussi des contraintes d’utilisation, ce qui peut freiner aussi le développement de ce marché le nombre de professionnels est encore assez faible.

 

Pourtant certains facteurs pourraient permettre à ce marché de repartir à la hausse. En effet, on peut noter que sur la période Janvier/Août 2011, le marché de la construction neuve est en hausse dans le résidentiel. De plus ces solutions bénéficient d’un crédit d’impôts plus important que les PAC Air/Eau.

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (218 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique