Le monde HLM devrait maintenir un rythme solide de construction de logements

Le monde HLM devrait maintenir un rythme solide de construction de logements

Le monde HLM français devrait résister à la crise, à court et long terme, et maintenir un rythme solide de construction de logements grâce au bas niveau des taux d'intérêts, a estimé la Caisse des dépôts.





"Le secteur du logement social serait en mesure de faire face à la crise sanitaire et économique si celle-ci reste temporaire", a résumé la Caisse, bras financier de l'Etat, dans une étude annuelle sur les perspectives des bailleurs sociaux.

 

Celle-ci est publiée à la veille d'une journée de rassemblement du monde HLM, qui compte justement y vanter sa stabilité devant le chef du gouvernement, Jean Castex. Selon la Caisse, qui octroie l'essentiel des financements des HLM à partir notamment de l'argent des Livrets A, les bailleurs sociaux devraient être en mesure de déclencher la construction de 100.000 logements dès 2021 et de conserver cette moyenne annuelle pendant les décennies à venir.

 

Certes, le secteur va voir chuter cette année le nombre de logements sociaux effectivement construits, à cause de l'arrêt de nombreux chantiers pendant la période de strict confinement au printemps. Mais, à condition qu'il n'y ait pas de nouveau confinement, le secteur devrait vite pouvoir se relancer.

 

Pas de vague de loyers impayés avec la crise

 

Non seulement la crise n'a pas provoqué de vague écrasante de loyers impayés, grâce aux aides sociales versées aux locataires, mais les bailleurs sociaux devraient pouvoir compter sur des taux d'intérêts très bas pendant longtemps. Ces conditions favorables de crédit sont la conséquence de mesures interventionnistes prises depuis des années par les grandes banques centrales et accentuées par celles-ci ces derniers mois face à la crise.

 

Parmi les difficultés rencontrées par le secteur, figurent toutefois les importantes économies demandées par le gouvernement depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron. La Caisse souligne que ces économies ont poussé le monde HLM à réduire ses investissements et, donc, la construction de logements sociaux en 2018, dernière année sur laquelle elle a finalisé ses données.

 

Depuis, le gouvernement a accepté de réduire ces économies, mais le monde HLM voudrait aller plus loin en retrouvant, en particulier, un taux de TVA préférentiel sur l'ensemble de ses opérations de construction.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1555 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Techniques et pratique du plâtre