Permis de construire accordés pour deux tours de logements à énergie positive

Permis de construire accordés pour deux tours de logements à énergie positive

Le BE Elithis et l’investisseur allemand CRIM ont annoncé le 28 avril le lancement de deux projets de tours de logements collectifs BEPOS à Saint-Etienne et à Dijon






En matière de Bepos (Bâtiment à Energie Positive), le BE Elithis n’en est pas à son coup d’essai. Il a développé sa recette au début des années 2000 – conception bioclimatique du bâtiment + production d’électricité photovoltaïque sur site – et l’a pour la première fois appliquée à la construction de ses propres bureaux : la tour Elithis, livrée à Dijon en 2009.

 

 

 

Bien que la conception de la tour Elithis à Dijon date d’une bonne quinzaine d’années, sa performance dépasse toujours les exigences de la RT2012 et elle produit environ 77% de l’énergie qu’elle consomme dans l’année. ©Elithis

 

La tour Danube à Dijon en 2018

 

Elithis s’est ensuite attaqué aux tours de logements collectifs Bepos avec la construction de sa tour Danube, livrée à Strasbourg en 2018. Cette fois-ci, l’orientation était un peu différente. Elithis visait bien sûr une performance énergétique Bepos, mais aussi une réduction des coûts d’exploitation pour les locataires des logements de la tour Danube, partant de l’idée très saine que si une performance énergétique accrue ne s’accompagne pas d’une moins-value d’exploitation, elle devient difficile à justifier et à vendre.

 

D’une surface de plancher de 6270 m², le tour Danube compte 16 étages, 63 logements (5 461 m²) et des bureaux au rez-de-chaussée (809 m²). Elle est certifiées Bepos Effinergie 2013, avec un bilan énergétique de -17,66 kWh/(m².an), un Cep affichant 48,27% de gain par rapport au Cepmax RT2012, Bbio avec 58,45% de gain/RT2012, une excellente perméabilité de 0,3 m3/(h.m²) sous 4 Pa.

 

Les consommations d’électricité spécifique – celles des appareils domestiques : cuisine, réfrigérateur, téléviseur, etc. -  sont évaluées à 48,9 kWhep/m²SRT.an. Les autres consommations selon les 5 usages de la RT se répartissent en 7,3 kWhep/m²SRT.an pour le chauffage, 18,8 kWh pour l’ECS, 3,9 kWh pour l’éclairage, 7,3 kWh pour la ventilation et 0,7 kWh pour les auxiliaires, soit 38 kWhep/m²SRT.an.

 

Réseau de chaleur local et chaufferie biomasse

 

Le chauffage de la tour est assuré par une sous-station de 180 kW, alimentée par le réseau de chaleur local, principalement réchauffé par une chaufferie biomasse. Conformément à la méthode de calcul du label Bepos Effinergie 2013, l’énergie fournie par le réseau de chaleur est prise en compte seulement à hauteur de la partie non-issue de la chaufferie biomasse.

 

Dans le bâtiment, la partie logements est équipée d’une boucle de chaleur unique : dans chaque logement, un satellite d’appartement assure chauffage et production d’ECS instantanée par un échangeur à plaques. Fourni par France-Air, ce satellite, assure également la ventilation double-flux avec un taux de récupération de chaleur de 91%. En été, l’échangeur est bypassé et la ventilation fonctionne seulement en extraction.

 

Equipés de ventilo-convecteurs, les bureaux sont rafraîchis par un groupe de production d’eau glacée de 24,8 kW et ventilés par une CTA double flux avec une roue de récupération de chaleur. Pour la production d’électricité sur site, le bâtiment porte 405 m² de panneaux photovoltaïques sur sa façade Sud, 385 m² sur sa façade est et 485 m² en toiture, soit une puissance crête de 219,1 kWc qui génère une production annuelle moyenne de 177 MWhef et de 90,3 kWhep/(m².an).

 

 

Lorsqu’Elithis présente le bilan énergétique de la tour Danube, il ne prend en compte que la partie logements collectifs, oublie les bureaux et tourne le dos au calcul Bepos Effinergie 2013 au profit de sa propre étude de STD (Simulation Thermique Dynamique). Dans cette STD, Elithis prend en compte toutes – toutes ? Toutes ! - les consommations d’énergie et annonce une consommation de 80,8 kWhep/(m².an) pour une température de confort de 21°C. Soit un bilan énergétique de - 9,5 kWhep/(m².an). ©Elithis

 

 

100 tours Bepos en Europe

 

En novembre 2019, Elithis annonçait un partenariat avec la fond berlinois CRIM (Catella Residential Investment Management) et la création d’une filiale commune pour construire cent tours Bepos en Europe. CRIM a investi 2 milliards d’Euros dans cette entité et les permis de construire pour les deux premières tours viennent d’être accordés à Dijon et à Saint-Etienne. La construction devrait commencer cette année.

 

Ce sera la même démarche qu’à Strasbourg : des tours de 5 000 m² environ, de 16 à 18 niveaux, avec une conception bioclimatique, des panneaux solaires photovoltaïques en toiture et en façade. Le reste des choix techniques n’est pas connu pour l’instant, mais on peut imaginer que le double-flux individuel de France Air, ou une solution analogue, sera à nouveau utilisé. Elithis souligne que gtrâce à la production photovoltaïque de ces tours, un ménage occupant devrait économiser environ 1600 € de charges par an.

 

Elithis et Catella annoncent avoir déjà identifié 30 autres sites en France pour construire de nouvelles tours Bepos et ont le projet d’en contruire 50 au total dans notre pays. D’autres pays européens devraient suivre en 2021 et voire la construction de 50 autres tours Bepos.

 

 

La tour Bepos « Arsenal New Tea » ci-dessus sera construire à Dijon, avenue Jean-Jaurès. Le cabinet d’Architecture Arte Charpentier est retenu comme Maître d’œuvre et concepteur. La tour Tese – photo d’ouverture - à Saint-Etienne sera construite à l’angle des rue Cugnot et du Sergent Rivière, dans le quartier Châteaucreux. PPX est l’architecte retenu. ©Elithis

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (76 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE