Hexaom dévoile son plan d’adaptation face à la crise

Hexaom dévoile son plan d’adaptation face à la crise

Le Groupe Hexaom (Ex Maisons France Confort) fait le point sur les actions mises en œuvre face à la crise sanitaire actuelle. Il a décidé de ne pas proposer les dividendes prévus au titre de l’exercice 2019.



Les impacts de la pandémie de Covid-19 sur le groupe sont encore difficiles à évaluer avec précision car très variables selon les activités et les régions, souligne Hexaom. Le constructeur observe ainsi un maintien de 15 à 20% de l’activité sur ses chantiers.

 

L’activité commerciale, très pénalisée dans les premiers jours de confinement avec une chute marquée des contacts, se redresse progressivement, selon le groupe. Les bureaux d’études sont en grande partie opérationnels et préparent la reprise d’activité post-confinement.

 

« Toutes les dispositions opérationnelles et financières nécessaires ont été prises pour protéger la santé de salariés, dans le respect des directives gouvernementales, garantir la poursuite d’une partie de ses activités et ajuster sa structure de coûts pour préserver sa capacité de rebond » précise le constructeur.

 

La procédure de signature électronique des contrats de vente accélérée

 

Ce dernier a ainsi activé le télétravail pour tous les collaborateurs dont la fonction et la charge de travail le permettent. Pour les équipes sur site, les protocoles de distanciation sociale et les mesures de santé spécifiques sont strictement appliqués.

 

Le Groupe souligne qu’il a demandé à ses salariés de prendre une semaine de congés pendant la période de confinement et a recours au dispositif d’activité partielle. Les engagements de dépenses et prévisions d’investissements ont été revus.

 

Certains projets, tels que la signature électronique des contrats de vente, particulièrement importants dans la période actuelle, ont été accélérés tandis que d’autres ont été suspendus, poursuit le groupe dans son communiqué.

 

Le constructeur a mis en place une cellule de crise et veille à se placer dans les meilleures conditions pour gérer le redémarrage de l’activité le moment venu.

 

Un carnet de commande élevé pour Hexaom et une trésorerie solide

 

Pour cela, le Groupe rappelle qu’il peut s’appuyer sur de nombreux atouts dont une structure financière saine, avec un faible endettement et une trésorerie solide. A fin 2019, la trésorerie active s’établissait à 130,3 M€.

 

Il bénéficie par ailleurs d’un carnet de commandes élevé qui représente plus d’une année de chiffre d’affaires. Parmi ses autres atouts, le constructeur rappelle qu’il occupe « une position de leader sur un marché très fragmenté et une capacité déjà largement éprouvée à sortir renforcé de situations de crise ».

 

Face à cette situation exceptionnelle, le Conseil d’administration du Groupe a décidé de ne pas proposer le versement du dividende de 1,10 € par action initialement prévu au titre de l’exercice 2019, conclut Hexaom qui ajoute que cette décision ne remet pas en cause sa politique de distribution sur le long terme.

 

A noter que l’assemblée Générale des actionnaires doit se dérouler le 26 mai 2020, probablement à huis clos, termine le groupe.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1200 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Ventilation double flux dans le résidentiel