Pierre et Vacances vise un retour à la rentabilité dès 2021

Pierre et Vacances vise un retour à la rentabilité dès 2021

Pierre et Vacances, déficitaire depuis 2011, vise un retour à la rentabilité dès 2021 grâce à un plan qui mise sur la montée en gamme, un développement "ciblé" et une réorganisation interne.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


"Ce plan devrait générer une trésorerie de 350 millions d'euros d'ici trois ans. Ce n'est pas uniquement un plan d'économies, il faut vraiment donner une impulsion au groupe, le remettre sur les rails de manière pérenne", souligne Yann Caillère, directeur général du numéro un européen des résidences de loisirs.

 

Dans les comptes, la nouvelle stratégie devrait néanmoins se traduire par un plan d'économies de 50 millions d'euros d'ici 2024. Sur un effectif total 12.850 salariés, le groupe annonce que 220 postes vont être supprimés au siège, "dont 40 sont déjà vacants. La majorité sera en France et le reste en Hollande".

 

L'objectif, selon Yann Caillère, "c'est d'augmenter notre bénéfice opérationnel courant (Ebit) d'au moins 150 millions d'euros". Dès l'exercice 2020-2021, "on doit redevenir profitable, en 2022 la marge opérationnelle courante devrait être de 5%, et on vise une marge à plus de 9% pour 2024" pour les activités Tourisme, principal métier du groupe, précise-t-il.

 

L'an dernier, Pierre et Vacances-Center Parcs (PVCP) avait réduit sa perte nette annuelle de 46 à 33 millions d'euros, et avait parallèlement triplé, sur un an, son bénéfice opérationnel courant, à 30,9 millions d'euros. Sous la houlette de son nouveau directeur général du groupe, aux commandes depuis septembre dernier, le groupe a présenté un projet stratégique à horizon 2024, baptisé "Change Up".

 

Montée en gamme des résidences Pierre et Vacances et des domaines Center Parc

 

Yann Caillère veut ainsi "changer l'organisation complètement, en créant une holding, légère, et sept +business lines+ autonomes avec chacune un patron et un projet" pour les activités Tourisme - soit Center Parcs, Pierre et Vacances, Pierre et Vacances Espagne, maeva.com, Adagio, Senioriales, et enfin la gestion du patrimoine.

 

A contrario, l'activité Immobilier du groupe - "qui nous a causé beaucoup de problèmes ces dernières années" - sera "co-gérée" par le président fondateur du groupe "Gérard Brémond et moi", précise-t-il. En termes de stratégie, le groupe va miser sur la montée en gamme de ses résidences Pierre et Vacances et de ses domaines Center Parcs.

 

Pierre et Vacances ambitionne aussi un développement "ciblé", pour mieux se concentrer sur la destination Montagne pour sa marque Pierre et Vacances, ainsi que sur l'Europe du Nord concernant les Center Parcs, notamment l'Allemagne où quatre nouveaux domaines sont prévus à horizon 2025.




Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Equipements sportifs/loisirs
Equipements sportifs/loisirs

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (0 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique


Etablir et mettre en œuvre un contrat de performance énergétique

Isolation de combles