Quelles perspectives pour les produits de l’industrie du béton ?

Quelles perspectives pour les produits de l’industrie du béton ?

Le marché des produits à destination du BTP issus de l’industrie du béton affiche une hausse de + 3 % à fin novembre 2019. Les Jeux Olympiques constitueront une belle opportunité pour l’avenir, selon la profession.



©Immeuble démonstrateur le Onze à Chartres /Pierre et Territoires Eure-et-loir de Procivis

 

Les produits à destination du Bâtiment enregistrent une hausse de + 2,10 % au global à la fin novembre (données cumulées fournies par la Fédération de l’industrie du béton). En détails, les blocs (+ 3,10 %) ont bénéficié de la dynamique du logement neuf qui a bien résisté en dépit des prévisions pessimistes de la profession.

 

La maison individuelle et le logement collectif constituent en effet « un réservoir de commandes » pour ce type de produit, affirme Bertrand Bedel, président de la FIB. Ce dernier estime que le bloc béton a d’ailleurs repris des parts de marché depuis quelques années sur les systèmes concurrents maçonnés (terre cuite)

 

A noter cependant fin novembre, une baisse des ventes de poutrelles (- 1 % sur l’année cumulée), liée selon le président de la FIB, à la baisse du marché des maisons individuelles, car le marché de la MI corrèle celui des poutrelles. En revanche, la bonne performance des prédalles (+ 3,60 %) est liée à celle du logement collectif, dynamique en 2019, mais à celle des autres ouvrages (du secteur tertiaire).

 

Les Travaux Publics affichent de belles performances

 

Pour les produits à destination du secteur des TP, ils affichent de belles performances, portées par les travaux achevés cette année avant le nouveau cycle des élections municipales (mars 2020). C’est le cas de produits de voirie : dalles (+ 3 %), pavés (+ 4,90 %) et bordures (+ 7,50 %). « On s’attend forcément à une petite dépression sur ces familles de produits en 2020 puisque le cycle des travaux s’achève » confie Bertrand Bedel.

 

En revanche, les tuyaux en béton n’ont pas réédité la belle performance de l’année 2018. Explication : le cycle des grosses opérations (type rocades) est en partie terminée. « Il s’agit d’un cycle de chantiers spécifiques aujourd’hui terminé et qui utilise des tuyaux de gros diamètre (supérieurs à 800 mm), là où le matériau béton se justifie et s’impose en raison de sa résistance » précise M. Bedel. Ce n’est pas le cas des regards béton qui eux, ont enregistré une croissance de + 4,70 %.

 

Un atterrissage prévu en 2020

 

Quant aux perspectives de l’année 2020, elles semblent indiquer une stabilité du marché voire une légère baisse dans certains secteurs. En effet, la croissance annoncée flirtera avec les 1,3% selon les scenarii établis au regard des tensions internationales. L’activité du Bâtiment, quant elle, connaîtra des tensions dans le secteur résidentiel, selon la profession.

 

Les Travaux publics offrent encore des perspectives réjouissantes en 2020, grâce à la stabilisation de l’investissement local et la poursuite des investissements du Grand Paris, analyse la Fédération de l’industrie du Béton. Enfin, la mise en oeuvre du plan du renouvellement des réseaux d’eau et d’investissement porte également le secteur 

 

« Bien sûr le chantier du Grand Paris peut aider le secteur sur certains produits, mais n’oublions pas que Paris a régulièrement connu de grands chantiers de type Balard ou le Palais de justice depuis quelques décennies. Ils ont été remplacés par celui du Grand Paris qui n’aura donc pas plus d’impact que ça sur nos activités, tempère M. Bedel qui souligne que l’ensemble des métropoles connaissent presque toutes de nouveaux projets d’infrastructures conséquentes ».

 

 

Bertrand Bedel, Président de la Fédération de l'industrie du Béton, (FIB)

 

Les Jeux Olympiques, un bonus pour l’activité du Bâtiment

 

En revanche, le chantier à venir des Jeux Olympiques peut s’avérer bénéfique pour l’activité et s’inscrit en véritable bonus pour le Bâtiment, selon le président de la FIB. Cela concerne 40 ouvrages spécifiques à construire ou à transformer dont les permis de construire devraient être bientôt déposés.

 

Si les opérateurs (Ndlr : la Société de livraison des ouvrages olympiques et le Comité d’organisation Paris 2024) ont affiché leur intention de réduire l’impact carbone des jeux, notamment avec le recours au bois, ils semblent revenir à des solutions plus raisonnables, indique Bertrand Bedel.

 

« Le bois jouit d’un bon a priori qui, par ailleurs, ne nous gêne pas car notre industrie défend le bon matériau au bon endroit. Tout ce qui est bon pour l’environnement doit être pris en compte, mais après il faut que les choses soient mesurées et équitables. Ce qui suppose de prendre en compte tous les paramètres depuis la fabrication des matériaux jusqu’à leur mise en oeuvre.

 

Améliorer l’impact environnemental : une préoccupation des industriels du béton

 

« C’est une vraie préoccupation pour les industriels du béton qui sont sensibles aux données environnementales, notamment concernant le ciment. Ils veulent travailler sur les réglementations et améliorer l’impact environnemental de leurs produits » termine le président de la FIB.

 

A noter que l’industrie du béton s’est récemment engagée dans des appels à projets éco-responsables comme l’immeuble démonstrateur le Onze à Chartres (Pierre et Territoires Eure-et-loir de Procivis). Quelque 80 tonnes de béton recyclé ont été utilisés dans cet immeuble de logements collectifs.

 

Le projet mixant plusieurs matériaux comme le bois, la brique et le béton, a permis de mettre en oeuvre les concepts d’économie circulaire visant à incorporer des granulats de béton recyclé locaux dans les bétons structuraux. Avec une évidence : le béton recyclé est un produit fiable à valeur ajoutée…

 


Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (747 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2