Le chantier du métro du Grand Paris monte en puissance en 2020

Le chantier du métro du Grand Paris monte en puissance en 2020

L'année 2020 "va vraiment marquer la montée en puissance" de la construction de métro du Grand Paris, avec une mise la mise en chantier de la quatrième ligne, a estimé le chef du projet Thierry Dallard.



"A mi-parcours" entre l'annonce du projet en 2009 par Nicolas Sarkozy, alors chef de l'Etat, et son achèvement en 2030, "il faut poser les éléments structurant du développement urbain" autour des stations du futur métro, a plaidé M. Dallard, le président de la Société du Grand Paris chargée de construire l'ouvrage.

 

"Les quartiers de gare du nouveau métro représentent une fois et demie la surface de Paris intramuros. Chacune de nos gares est un lieu d'opportunités inédit, un formidable accélérateur de la transformation urbaine. C'est une chance à saisir, pour (...) les maires et pour l'ensemble des élus dont le mandat débutera cette année et qui verront les premières mises en service de nos lignes", a-t-il lancé en présentant ses voeux.

 

La SGP doit construire 200 km de métro automatique autour de Paris - avec une prolongation de la ligne 14 existante et les nouvelles lignes 15 à 18 - d'ici à 2030, pour quelque 35 milliards d'euros. L'addition atteint même 38,5 milliards si l'on ajoute la contribution qui lui est demandée pour financer d'autres projets.

 

2700 entreprises et 2600 personnes employées pour le Métro du Grand Paris

 

Le chantier occupe pour l'instant 3.700 entreprises - dont 2.800 PME - et emploie 6.200 personnes, avec 14 tunneliers en service. "2020 ne sera pas en reste", a assuré Thierry Dallard. "Cette année va vraiment marquer la montée en puissance du projet!"

 

"Sur la ligne 18, le premier marché de génie civil sera signé et les travaux entre Massy et Saclay débuteront. De nouveaux tunneliers entreront en action, dont le premier de la ligne 17, et six nouveaux sur la ligne 16", a-t-il détaillé. Le premier rail doit être soudé au printemps sur la ligne 15 au sud de Paris, tandis que "la construction du matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 entrera dans sa phase industrielle" chez le constructeur Alstom, a-t-il ajouté.

 

Le financement est assuré, les créanciers étant disposés à prêter deux fois plus que nécessaire, a jugé le patron de la SGP. S'il ne se heurte pour l'instant pas à des difficultés majeures, il sent "une vraie tension sur la partie bâtiment" pour construire les futures gares. Sauf difficulté imprévue, la SGP devrait achever le chantier en 2030 dans le budget imparti, selon lui. Parmi les questions restant en suspens, une nouvelle configuration moins difficile à construire pour la station de La Défense pourrait être décidée au printemps.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par urbacoach
  • 0
  • 0

J'apprécie beaucoup la clarté des articles et l'éventail des thématiques abordées. A suivre, a vous suivre, de près. Christian CORNÉE Géographe-Urbaniste Développeur Consultant Indépendant Enseignant-Formateur en Universités Commissaire-Enquêteur Portable : +33 6 45 86 80 35 Mail : urbacoach34@gmail.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1338 votants)
Oui
Non
 

Boutique