Avis favorable à l'extension de l'aéroport de Nice

Avis favorable à l'extension de l'aéroport de Nice

La commission d'enquête a rendu un avis favorable au projet d'extension de l'aéroport de Nice, un préléable à un éventuel permis de construire que le Collectif citoyen 06 veut attaquer en justice.






Dans son avis publié sur le site de la préfecture des Alpes-Maritimes, la commissaire-enquêtrice nommée par le tribunal administratif de Nice à l'issue de la phase d'enquête publique assortit toutefois son aval de réserves, portant notamment sur le suivi de l'avifaune située dans la zone Natura 2000 voisine et sur l'étude de l'évolution des gaz à effet de serre.

 

Ce projet d'extension se compose de deux bâtiments, pour un total de 25.000 m2. L'avis relève que "le projet, dans sa globalité, est remis en cause par les administrés", mais "non pour le projet en lui-même, objet de cette enquête, mais pour ce que représente cette infrastructure sur le territoire maralpin". "Ainsi, la majorité des personnes entendues ne souhaitent plus que l'aéroport se développe et préconisent au contraire une décroissance de son activité", note l'enquêtrice.

 

"Les tenants de ce projet indiquent qu'ils ne font qu'accompagner la croissance du trafic, mais en fait ils la suscitent", estime Airy Chrétien, un ancien commandant de bord qui a cofondé il y a un an le Collectif citoyen 06 qui s'oppose à cette extension. "C'est un projet anachronique et contraire aux intérêts du territoire dans un contexte d'urgence climatique", estime aussi M. Chrétien, qui table sur une augmentation de trafic à Nice de 50% d'ici à dix ans, avec plus de sept millions de passagers supplémentaires, si le projet est réalisé.

 

Le plus important aéroport de France en dehors de Paris

 

Le Collectif citoyen 06, qui précise avoir d'ores et déjà alerté le procureur de la République sur des travaux qui auraient commencé sans autorisation sur l'aéroport, assure que si le préfet signe un permis de construire, il l'attaquera en justice pour en obtenir l'annulation. Le préfet a jusqu'au 11 février pour se prononcer, a indiqué un représentant de la préfecture.

 

Privatisé en 2016, l'aéroport est contrôlé à 64% par un consortium associant la société italienne Atlantia (ex-Autostrade, filiale du groupe Benetton et gestionnaire de l'aéroport de Rome), EDF Invest et Monaco. Le tour de table inclut aussi la Chambre de commerce et d'industrie de Nice (25%) et les collectivités locales. Plus important aéroport français en dehors de Paris, l'aéroport de Nice a accueilli 13,85 millions de passagers en 2018, en augmentation de 4,1% sur un an.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (57 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Construction d'une cheminée - NF DTU 24.1& NF DTU 24.2

Installations électriques et de communication des bâtiments d’habitation