Climatisation et pompes à chaleur : l’insolente santé du marché

Climatisation et pompes à chaleur : l’insolente santé du marché

Sur les 8 premiers mois de 2019, en logement et en grand tertiaire, les solutions à détente directe progressent fortement. Les pompes à chaleur s’envolent.



Le segment des groupes froids ou refroidisseurs de liquides progresse de 9,2% par rapport aux premiers mois de 2018, pour atteindre 3 185 pièces. Comparé aux autres segments du marché de la clim, c’est presque une stagnation. Les groupes réversibles progressent plus vite que les groupes froid seul.

 

 

Si l’on regarde les puissances des groupes vendus en France, ceux compris entre 17,5 et 100 kW pèsent le plus lourd : ils représentent 46% du marché et progressent de 17%. Ils sont immédiatement suivis par les groupes de 101 à 350 kW qui pèsent 26% du marché, mais sont en légère baisse à -2%.

 

Les groupes de plus de 500 kW progressent de 18,2%, mais ne pèsent que 175 machines. Pac&Clim’Info estime que ce segment des machines de forte puissance est tiré par les CEE (Certificat d’économie d’énergie) dans l’industrie, dont le montant peut atteindre sensiblement le coût du groupe froid.

 

Climatisation commerciale et petit tertiaire

 

Le marché des splits de plus de 17,5 kW progresse à peine de 1% sur les 8 premiers mois de 2019 pour atteindre 2 717 unités extérieures. Ce sont de gros mono- ou multisplits qui équipent des surfaces commerciales. Les multisplits représentent 77% des ventes.

 

 

Les DRV (Débit de Réfrigérant Variable), en revanche, s’envolent avec une progression de 17%, atteignant 20 694 unités extérieures, et 2019 devrait établir un nouveau record, pour la 6ème année consécutive. Le marché reste sur des DRV au R410A. La nouvelle rédaction du CH35 sur les règles de protection anti-incendie dans les établissements recevant du public a rendue très difficile l’installation de DRV au R32.

 

Certains constructeurs, dont Mitsubishi Electric, possèdent des offres de DRV au R32 à leur catalogue, mais n’en vendent pas. Lorsque le R410A ne sera plus largement disponible, on peut imaginer soit un basculement vers l’eau glacée, soit vers les pac sur boucle d’eau, soit vers des DRV de petite puissance.

 

Ce sous-segment des DRV de petite puissance – inférieure à 6 CV, ce qui selon les constructeurs représente 15 à 18 kW, le Cheval Vapeur (CV) est en effet normalisé à plusieurs valeurs différentes – progressent d’ailleurs plus vite (+26%) que le reste des DRV et représentent désormais 30% du marché.

 

La clim air/air poursuit ses records

 

 

En 2018, le marché de la clim air/air – les mono- et multisplits – avaient déjà progressé de 18%. En 2019, sur le 8 premiers de l’année, nous sommes déjà à une progression de 31%, pour atteindre 556 991 unités extérieures : +28% pour les monosplits et +41% pour les multisplits.

 

Si l’on considère les unités intérieures, dont les ventes progressent de 29%, le gros poids des murales (83%) dans le total des ventes, montre qu’il s’agit avant tout d’un marché domestique. Pac&Clim’Info met en avant deux causes probables à cette progression. Tout d’abord, l’effet des canicules répétées semble indéniable. Ensuite, on commence à entrer dans la période de remplacement des systèmes de clim installés après les canicules de 2003 et de 2004. Les ménages remplacent probablement leurs vieux monosplits par des multisplits.

 

Côté fluides, 58% des systèmes vendus au cours des 8 premiers mois utilisent le R32. Le basculement du R410A vers le R32 s’accélère d’ailleurs, puisque 68% des machines vendues au cours des quatre derniers mois – mai à août – font appel au R32.

 

+69% pour les pac air/eau

 

Dopées par les aides publiques, les ventes de pompes à chaleur air/eau progressent de 69% au cours des 8 premiers mois et, avec 95 290 machines vendues, atteignent pratiquement le niveau des ventes totales de 2018. Les ventes 2019 devraient dépasser les 100 000 unités. Le marché de la pac air/eau dans le neuf progresse légèrement, semble-t-il, sans que Pac&Clim’Info puisse indiquer de chiffres précis.

 

En revanche, tout le monde s’attend à ce que les restrictions des aides publiques, notamment la disparition des formules à 1€ annoncée par le projet de Loi de Finances, influe très, très, très négativement sur le marché des pac air/eau en 2020.

 

Notre recommandation : faites signer les devis par vos clients et encaissez leur chèque d’acompte avant le 31 décembre. Ce qui leur permettra de bénéficier encore des niveaux d’aides actuelles.

 

Mais n’augmentez pas vos prix : selon Pac&Clim’Info, le coût « fourniture et pose » des pac air/eau a augmenté de 4000 € depuis le début de 2019, passant de 12 000 – 13 000 € à 17 000 – 18 000 € en 8 mois.

 

Les ballons thermodynamiques se portent bien aussi

 

Après un vague redressement en 2018, où il atteignait 1549 pièces sur les 8 premiers mois, le marché des pac géothermiques baisse à 1439 pièces sur les 8 premiers mois de 2019. Dans le détail, les ventes de pac eau/eau et eau glycolée/eau ont progressé de 10%, mais les ventes de systèmes sol/sol et sol/eau ont fortement diminuées.

 

Les ballons thermodynamiques, en revanche, atteignent 78 828 pièces au cours de 8 premiers mois de 2019, soit une progression de 14%.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par Dibenedetto
  • 0
  • 0

Changer la pompe à chaleur

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2322 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43

Installations électriques et de communication des bâtiments d’habitation