Altarea Cogedim investit dans le spécialiste du bois Woodeum

Altarea Cogedim investit dans le spécialiste du bois Woodeum

Le promoteur immobilier Altarea Cogedim va débourser 100 millions d'euros pour s'allier à son concurrent Woodeum, spécialiste de la construction en bois, dont il va acquérir la moitié de la filiale de logements.



"Nous allons créer un partenariat entre Woodeum Résidentiel et Altarea Cogedim", a annoncé Guillaume Poitrinal, président de Woodeum. "Altarea Cogedim va prendre 50% du capital et va faire le pari d'accompagner l'accélération de Woodeum sur sa partie résidentielle", a résumé M. Poitrinal.

 

Les deux groupes ont précisé que la filiale résidentielle de Woodeum serait valorisée à 100 millions d'euros et qu'Altarea Cogedim s'engageait à verser 50 millions pour son développement, ce qui revient donc à un montant total d'une centaine de millions pour l'opération.

 

Créé en 2014 par M. Poitrinal, qui fut notamment le patron du géant de l'immobilier commercial Unibail-Rodamco, et son associé, Philippe Zivkovic, Woodeum est l'un des rares promoteurs français spécialisés dans la construction en bois. Il est non seulement actif dans les logements mais aussi dans l'immobilier de bureaux - il développe notamment un projet de 125.000 mètres carrés à Nanterre (92) avec la filiale immobilière de la banque BNP Paribas - où ses activités ne sont pas concernées par l'opération avec Altarea Cogedim.

 

Intérêt du secteur traditionnel pour la construction bois

 

Cette opération témoigne de l'intérêt du secteur traditionnel, Altarea Cogedim étant l'un des principaux promoteurs français et mettant l'accent sur de grands projets mixtes - logements, bureaux, commerces - à l'échelle de quartiers entiers, pour la construction en bois, quand bien même celle-ci reste marginale avec une part de marché d'un peu plus de 6% l'an dernier.

 

"Ce n'est pas un grand pari que de se dire que (...) dans 7, 8 ans, ça peut être 10 ou 15%", a avancé mardi Alain Taravella, président et fondateur d'Altarea Cogedim, pour qui cette opération est "une nécessité". "Aujourd'hui, ça fait quelques opérations en bois, pas beaucoup: (...) c'est un métier et une mentalité différentes à acquérir", a reconnu M. Taravella.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2160 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les vérandas


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation