Alstom/Siemens: Bouygues dénonce le rejet de projet de fusion

Alstom/Siemens: Bouygues dénonce le rejet de projet de fusion

Bouygues, actionnaire du groupe Alstom, a dénoncé le rejet par Bruxelles du projet de fusion entre le groupe français et Siemens, estimant que cette décision était "dictée par des préjugés idéologiques".






"Cette décision dictée par des préjugés idéologiques est une mauvaise nouvelle pour l'industrie européenne des transports, pour les clients et pour les voyageurs", a déclaré le géant du BTP et des télécommunications.

 

Bouygues déplore que cette décision "n'ait pas permis l'émergence d'un champion européen des transports" mais assure rester "confiant" dans l'avenir d'Alstom qui continuera de se "développer seul de son côté". Avec 28% du capital, Bouygues est le premier actionnaire d'Alstom.

 

La Commission européenne a interdit la fusion entre Alstom et Siemens censée créer un champion européen du ferroviaire, estimant qu'une telle concentration posait d'importants problèmes de concurrence et une risque de hausse des prix.

 

Le véto pourrait profiter au leader mondial du rail chinois

 

Cette décision a été particulièrement mal accueillie par le gouvernement français, la secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher l'estimant "complètement à côté de la plaque".

 

Paris et Berlin craignent que ce veto profite au leader mondial du rail, le chinois CRRC, né fin 2014 du mariage entre deux conglomérats chinois d'Etat et qui mène une stratégie agressive à l'internationale.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (217 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Techniques et pratique du plâtre

Le petit dicobat