Ralentissement attendu de la croissance du marché de la piscine

Ralentissement attendu de la croissance du marché de la piscine

Le marché français de la piscine s'oriente vers une troisième année consécutive de hausse de son activité, mais le rythme ralentit nettement, ont annoncé les professionnels du secteur.



"Nous nous sommes bien débrouillés avec une offre qui s'est adaptée aux besoins des ménages: des piscines plus petites, moins énergivores et des équipements de confort" comme les pompes à chaleur, a déclaré à Gilles Mouchiroud, président de la Fédération des professionnels de la piscine (FPP), à l'occasion d'un bilan annuel du secteur.

 

Sur l'ensemble de l'année écoulée à fin septembre, le chiffre d'affaires du secteur a augmenté de 3,5% par rapport à la même période un an plus tôt, selon les estimations effectuées à partir d'enquêtes auprès des professionnels par la FPP, qui regroupe un gros millier des presque 4.000 entreprises liées au secteur.

 

La fédération a par ailleurs confirmé son chiffre de 2,5 millions de piscines privées en France, déjà donné cet été sur la base d'une étude menée sur un échantillon de 7.000 foyers.

 

Un ralentissement après deux années florissantes

 

Si le chiffre d'affaires s'inscrit en hausse, il marque un net ralentissement après deux années florissantes: en 2016 et 2017, il avait observé des croissances à deux chiffres. "Les ménages français ne sont pas les plus confiants et la météo était très défavorable en début d'année", a détaillé M. Mouchiroud, jugeant aussi normale une pause après deux ans d'essor.

 

En matière de nombre de piscines vendues et non de montant financier global, le marché a marqué le pas pendant la première moitié de l'année: il n'a qu'un peu progressé au premier trimestre, puis a légèrement décliné au second.Il s'est toutefois redressé pendant l'été, en particulier au mois d'août pendant lequel le nombre de piscines vendues a progressé de 14% par rapport à un an plus tôt, un bond attribué par la FPP à une excellente météo estivale.

 

Indicateur de l'avenir du marché, la quantité de devis, qui avait chuté au second trimestre, s'est de nouveau inscrite en hausse (+3%) au troisième. "Je suis assez serein sur la fin d'année et si on n'a pas une météo trop défavorable début 2019, on pourra stabiliser notre croissance", a conclu M. Mouchiroud.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2272 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les escaliers