La performance d’un isolant alvéolaire en accordéon en maison à ossature bois

La performance d’un isolant alvéolaire en accordéon en maison à ossature bois

Hybris, est un isolant léger, rapide et confortable à mettre en œuvre qu’un artisan a choisi pour rendre son bâtiment à ossature bois performant.



Anthony Lallemand, jeune charpentier-couvreur, s’est spécialisé dans la structure à ossature bois. Son entreprise, créée en 2011 rayonne dans toute la Côte d’Or. Son local dijonnais devenant trop exigu, il décide de construire Un nouveau siège 10 km plus à l’est, à Couternon, qui devrait être fonctionnel d’ici la fin de l’automne.

 

En mai 2018, l’équipe de Lallemand-Charpente (2 salariés) commence les travaux du bâtiment à un étage qui lui servira à la fois de dépôt et de bureaux. L’ossature est préfabriquée sur place, montée et couverte en deux mois et demi.Réalisant des travaux d’isolation pour ses clients, Anthony Lallemand utilisait déjà des produits Actis et s’est laissé tenter par les atouts d’Hybris pour son propre usage.

 

Il se félicite de cette première expérience : « le produit est très léger et ne craint pas l’humidité. Il est facile à transporter et à stocker. Sa structure en accordéon est aussi très pratique pour la pose : Il suffit de découper la longueur qui convient avec une scie ou un cutter, de glisser le panneau entre les montants des caissons, ou derrière les rails, et de le déplier. Nous travaillons très vite et sans protection car aucune poussière ne vient nous gêner. »

 

Une structure remplie d’air


L’isolant est constitué de plusieurs couches de « simplex » ; un simplex associant une couche alvéolaire de « mousse » de polyéthylène blanc extrudé (remplie de bulles d’air) et un film de polyéthylène métallisé (avec 5 μm d’aluminium).

 

Les différentes couches sont solidarisées par des points de colle, créant une structure alvéolaire ultra-légère qui emmagasine de l’air lorsqu’on la déploie. Le tout est pris en sandwich entre deux films réflecteurs.

 

Rigide dans le sens de la hauteur, le panneau ne peut s’affaisser. En hauteur 2,65 m (x 1,150 m) il est particulièrement adapté aux murs, tandis qu’en demi-panneau (1,20 m x 1, 145 m), il est idéal pour les rampants sous toiture et les caissons des murs de MOB. Différentes épaisseurs existent, de 50 à 205 mm.

 

Un isolant efficace contre les rayonnements UV


Ici, les murs reçoivent une première couche de 140 mm : les panneaux sont simplement juxtaposés horizontalement entre montants, croisés d’une deuxième couche de 60 mm (en pose verticale sur rails).

 

Les panneaux sont scotchés entre eux pour assurer l’étanchéité à l’air. Le plafond sous rampant reçoit, lui, une seule épaisseur de 140 mm, posée sur rails métalliques. Le toit en bac acier est isolé par 60 mm de polyuréthane de. La lame d’air entre l’Hybris et le bac acier est de 10 cm ; un « plus » pour le confort d’été.

 

Les films aluminisés ajoutent à l’efficacité de l’isolant en réfléchissant les rayonnements UV. Le plafond du RDC reçoit le même traitement afin d’isoler le premier étage de la partie dépôt. Au total, 150 m2 de murs, 120 m2 de plafond et 100 m2 de plafond sous rampants seront isolés avec Hybris.

 

 

"Nous travaillons très vite et sans protection car aucune poussière ne vient nous gêner lors de la mise en oeuvre et de la découpe du produit" indique Anthony Lallemand

 

Un bilan carbone intéressant


L’isolant thermique apporte aussi une performance phonique équivalente à celle de la laine de roche. Cette solution est d’autant plus intéressante que le produit bénéficie par ailleurs d’une Analyse de Cycle de Vie intéressante.

 

Il est l’un des isolants les moins gourmands en énergie du marché : la légèreté et la compacité des balles limitent la consommation d’énergie pour leur transport et la fabrication utilise des fours à basse température. La technologie est brevetée (DTA murs, DTA plafond et ACERMI).
 

Des débuts prometteurs

 

 

Hybris, un produit entièrement recyclable, rencontre un large succès dans la construction britannique depuis 2014. Il est arrivé sur le marché français de la MOB il y a un peu plus d’un an. Actis a créé une cellule prescription pour la construction neuve. Ses panneaux sont distribués en négoce spécialisé ainsi que chez Leroy Merlin en hauteur 1,2 m.

 

Au m2 fourni-posé, le produit a un coût comparable à celui d’une solution classique en laine minérale (produit plus cher compensé par le pare-vapeur intégré et la pose plus rapide). C’est aussi pourquoi Anthony Lallemand assure : « Nous allons proposer cet isolant à nos clients, en MOB ou en structure maçonnée ; il peut convenir dans bien des cas de figure ! »


Source : batirama.com. /E. Jeanson

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2258 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les enduits de façade - NF DTU 26.1