Jacqueline Gourault, nouvelle ministre de la Cohésion des territoires

Jacqueline Gourault, nouvelle ministre de la Cohésion des territoires

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, quitte le gouvernement.  Deux ministres épauleront Jacqueline Gourault, à la tête d’un nouveau grand ministère des territoires.





Après une longue attente, le remaniement ministériel a enfin été annoncé. Le nouveau gouvernement compte 34 ministres et secrétaire d’Etat, soit 17 hommes et 17 femmes.


Jacqueline Gourault, a été nommée, à la tête du grand ministère des Territoires, en remplacement de Jacques Mézard. Elle sera soutenue par Sébastien Lecornu, nommé ministre auprès d'elle chargé des collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement.

 

Julien Denormandie a porté avec Jacques Mézard, le projet de loi Elan et connaît donc bien le secteur, se réjouit de son côté la Fédération française du Bâtiment (FFB)

 

Les organisations professionnelles satisfaites de leurs nouveaux interlocuteurs

 

« Jacques Mézard, par son implication auprès du secteur et son attention aux besoins de nos concitoyens sur tout le territoire, a souvent permis d’éviter le pire. Je souhaite rencontrer au plus vite Jacqueline Gourault, afin d’évoquer les moyens de sortir de la nouvelle crise du logement qui se dessine hors métropoles » a souligné Jacques Chanut.

 

Même satisfaction affichée du côté de Gérard Lebesgue, Président de la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles). « C’est important de pouvoir faire comprendre aux pouvoirs publics l’intérêt partagé de maintenir le PTZ au-delà du 1er janvier 2020 pour les zones B2 et C qui sont les oubliées de la politique du logement » insiste le responsable.

 

De toute évidence, ces trois nominations montrent clairement l’attachement du gouvernement à une plus grande écoute, vis à vis des professionnels et des administrés en lien avec les sujets concernés. Le devenir des aides fiscales en matière de Logement et du CITE (Crédit d'impôt transition énergétique) seront sans doute des sujets rapidement abordés.

 

Mais selon certains observateurs, ces nominérations ne remettent pas en cause la politique territoriale défendue par le gouvernement, qui dit ne pas entendre sur le terrain l’inquiétude et le mécontentement des élus locaux.

 


Source : batirama.com / F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par Bernard Reinteau
  • 0
  • 0

A l'évidence, le discours politique est plus riche et intelligible que celui du prédécesseur. Il faut voir si elle saura résister au lobby du nucléaire dans le débat sur la prochaine réglementation environnementale applicable au bâtiment.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1584 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2

Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1