Saunier Duval lance la Genia Split, une pompe à chaleur Bibloc

Saunier Duval lance la Genia Split, une pompe à chaleur Bibloc

Mi-septembre, Saunier Duval a présenté sa toute nouvelle pompe à chaleur bibloc pour répondre aux attentes du marché français.



 

L’unité extérieure de la nouvelle pompe à chaleur bibloc de Saunier Duval offre 4 puissances de 3,6 à 12,8 kW de puissance nominale. Elle est préchargée en R410A pour un raccordement de 15 m. ©PP

 

Le marché français, pratiquement seul en Europe, aime les pompes à chaleur split ou bibloc, avec une unité intérieure et une unité extérieure reliées par une liaison en fluide et non en eau. Partout ailleurs en Europe, les pompe à chaleur monobloc dominent.

 

L’avantage du bibloc est que la liaison ne gèle pas. L’inconvénient, par rapport à un modèle monobloc dans lequel le fluide frigorigène est préchargé et confiné, est que cette configuration requiert un raccordement de la liaison en fluide, donc un opérateur titulaire d’une attestation de capacité pour la manipulation des fluides frigorigènes.

 

Ce qui, pour de nombreux artisans chauffagistes non-titulaires de cette capacité, impose l’intervention d’un sous-traitant qualifié, juste pour le raccordement de la liaison frigorifique d’une pompe à chaleur split. Ils ne sont pas rares : on en trouve 100 j dans le département du Cantal, 305 dans l’Oise, … et plus de 5000 en France au total.

 

Quoiqu’il en soit, les pompes à chaleur split ou biblocs représentent environ 90% du marché des pompes à chaleur en France, soit environ 75 000 pac en 2017. Et Saunier Duval, qui fabrique des modèles monoblocs dans son usine de Nantes depuis quatre ans, n’avait pas de pompe à chaleur bibloc à son catalogue. Il y avait urgence !

 

 

 

La conception de l’unité extérieure Genia Air est spécialement étudiée pour engendrer très peu de nuisances sonores : seulement 33 dB(A) à 5 m, 28 dB(A) en mode silience (vitesse du ventilateur et du compresseur réduites). La mise en service de l’ensemble unité extérieure et colonne hydraulique est possible depuis l’intérieur du logement. ©PP

 

Une pompe à chaleur bi-bloc au R410A

 

Disposer d’une Pac bibloc était tellement urgent que Saunier Duval lance ses modèles bibloc GeniaSet Split (3,6 à 12,8 kW à -7 (air extérieur) / 35°C (température de départ d’eau)) avec du R410A.

 

Le GWP (Global Warming Potential ou PRG pour Potentiel de Réchauffement Global, soit la contribution à l’effet de serre) atteint 2088 sur 100 ans. Sachant que le Règlement Européen F-Gaz vise un GWP moyen des gaz utilisés en Europe de 400 vers 2030, les fabricants de pompes à chaleur s’orientent soit vers le R32 (GWP de 675) pour les industriels asiatiques, soit vers le R290 (Propane et GWP de 3) pour les fabricants allemands et d’Europe du Nord.

 

Selon Saunier Duval, une version GeniaSet est déjà prête avec un nouveau fluide – sans dire lequel – et sera introduite sur le marché à l’automne 2019. Le fabricant estime que les entreprises de maintenance et d’installation ne sont pas encore équipées pour de nouveaux fluides, d’où la sortie de GeniaSet avec du R410A.

 

 

 

Le carénage est entièrement démontable. Les raccordements électriques sont équipés de détrompeurs et repérés en couleurs. La structure métallique a été testée en bouillard salin pour résister à la corrosion en cas d’installation sur le littoral. ©PP

 

 

 

L’unité extérieure est équipée d’un compresseur scroll pour maximiser le rendement à charge partielle. Tous les composants du circuit thermodynamique sont accessibles par l’avant. ©PP

 

GeniaSet, une pac réversible

 

La nouvelle pompe à chaleur est réversible et double service chauffage ou rafraîchissement et production d’ECS. En mode froid, elle ne comporte pas de récupération de chaleur qui lui permettrait de produire de l’ECS, tout en rafraîchissant les locaux.

 

Comme dans le cas des chaudières mixtes, priorité est donnée à la production d’ECS. La pompe se compose d’une unité extérieure – GeniaAir Split capable de fonctionner jusqu’à -20°C – pilotée par inverter et d’une colonne intérieure – GeniaSet Split -, toutes deux reliées en fluide R410A.

 

Le modèle est livré préchargé pour une liaison de 15 m de longueur, mais la charge peut être complétée pour atteindre jusqu’à 25 m. La longueur minimale est de 3 m. La colonne hydraulique intérieure GeniaSet Split contient un ballon d’ECS de 190 litres.

 

Elle eut produire de l’ECS jusqu’à 55°C en mode thermodynamique. Pour aller au-delà ou bien en cas de défaillance du circuit thermodynamique, il faut utiliser les deux résistances électriques étagées – 0,9 à 5,4 kW au total - montées dans l’unité intérieure.

 

Côté performances thermiques, dans les termes de la Directive ecoConception, l’ensemble GeniaAir 15/1 + GeniaSet affiche une puissance thermique nominale de 10 kW et une efficacité saisonnière à basse température (plancher chauffant) de 159% en conditions climatiques moyennes et une efficacité énergétique de 98% pour la production d’ECS. Toutes ces données sont disponibles sur le site professionnel Saunier Duval (https://erp-labeling.vaillant-group.com/erp/gui/catalogue.xhtml;jsessionid=11817F6777E0BC7AE75EF041431ABC8B).

 

 

 

La nouvelle pompe à chaleur est équipable d’une régulation MiPro filaire ou MiPro R sans fil. La station MiLink, compatible avec les régulateurs MiPro et MiPro R est connectée en ethernet ou en WiFi à la box internet du logement, puis au Cloud Saunier Duval. Ce dernier a développé une compatibilité Cloud to Cloud avec le système Sowee d’Edf qui pilote les objets connectés de la maison et gère les consommations d’énergie. Sur le site Sowee, cette compatibilité n’est pas encore mentionnée. ©PP

 

La nouvelle Pac est produite à Nantes

 

La Pac et son satellite intérieur, dont le modèle de 5 Kw sera proposé à 8000 € HT en prix public, sont produites dans l’usine Saunier Duval de Nantes. En 2017, l’usine a fabriqué 320 000 pièces, dont 250 000 chaudières murales à gaz (sans doute 260 à 275 000 en 2018), 50 000 panneaux solaires thermiques et 20 000 pac.

 

Jusqu’au mois de Mai dernier, l’usine ne produisait que des Pac monobloc. Depuis, une ligne a été équipée pour la production des Pac split. Saunier Duval s’engage à maintenir disponibles les pièces détachées pour ses pompes à chaleur jusqu’à 15 ans après l’arrêt de leur production.

 

L'industriel fabrique des Pac à Nantes depuis 4 ans : Genia Air ECS (monobloc, liaison en eau) et Genia Hybrid (associée à une chaudière murale gaz à condensation). La production augmente de 30 à 35% par an.

 

Pour répondre à cette forte demande, la ligne de fabrication principale fonctionne en 3 x 8 depuis deux ans. Nantes produit des Pac air/eau pour tout le groupe : 90% de la production de Pac est exportée sous diverses marques du groupe dans 20 pays d’Europe. Seulement 10% des Pac produites à Nantes sont vendues en France. Le développement de la production des Pac split, surtout destinées au marché français, devrait augmenter cette proportion.

 

 

 

La colonne hydraulique intérieure embarque l’échangeur fluide/circuit primaire en eau, un ballon de 190l et gère jusqu’à deux zones de chauffage avec des températures de départ différentes. ©PP

 

 

 

La Pac est réversible. Pour rafraîchir, les émetteurs sont soit des ventiloconvecteurs (température de départ 17°C), soit un plancher chauffant-rafraîchissant avec un départ à 10°C au minimum. ©PP

 

 

L’usine de Nantes fabrique toutes les Pac air/eau du Groupe Vaillant. Pour faire face à la demande, les lignes pompes à chaleur fonctionnent en 3 x 8 depuis deux ans. La nouvelle Pac split est en fabrication depuis la fin du mois de Mai. ©PP


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2272 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique